Extension Factory Builder
16/11/2009 à 18:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mission accomplie pour Le Guen et les Lions du Cameroun Mission accomplie pour Le Guen et les Lions du Cameroun © Vincent Fournier / JA

Après un début d’éliminatoires catastrophique, les Lions indomptables se sont finalement qualifiés pour le Mondial qui aura lieu l’année prochaine en Afrique du Sud, grâce à une victoire (2-0), samedi dernier à Fès au Maroc devant les Lions de l’Atlas.. Arrivé alors que le Cameroun était dernier du groupe A après deux matchs, l’entraîneur Français Paul Le Guen est parvenu à qualifier le Cameroun pour sa sixième phase finale de Coupe du monde.

Paul Le Guen a rempli sa mission. L’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain est arrivé sur le banc de touche des Lions indomptables en août 2009, comme un sapeur pompier. A l’époque la sélection camerounaise, d’abord entraînée par le technicien allemand Otto Pfister, lors de la défaite (0-1) à Accra face au Togo en match comptant pour la première journée des éliminatoires Can/Mondial 2010 dans le groupe A, puis par un collège d’entraîneurs nationaux sous la coordination de Thomas Nkono lors du match nul vierge contre le Maroc à Yaoundé lors de la 2ème journée, occupe la dernière place du groupe A avec 1 point après 2 matchs. C’est alors que les autorités sportives camerounaises recrutent le Français Paul Le Guen pour une période de cinq mois. « Votre mission c’est de qualifier le Cameroun pour la première Coupe du monde qui se jouera sur le sol africain en 2010 », instruit le Ministre Camerounais des sports et de l’éducation physique Michel Zoah. Dès sa rentrée en fonction, Paul Le Guen imprime sa marque au niveau des joueurs, en rappelant le milieu de terrain du Celtic Glasgow en Ecosse Landry Nguemo, puis en faisant confiance au meneur de jeu du Betis Séville en Espagne Achille Edzimbi Emana. Mais le principal changement opéré par le technicien Français du Cameroun c’est celui d’enlever le brassard de capitaine des Lions indomptables à Rigobert Song Bahanag pour le confier à Samuel Eto’o Fils. Rigobert Song qui a passé 10 ans comme capitaine de l’équipe nationale senior du Cameroun est même mis en concurrence en défense centrale par le sélectionneur Paul Le Guen, qui lui préfère parfois le jeune Sébastien Bassong qui évolue à Tottenham en Angleterre. Une concurrence qui permet à Rigobert Song, qui est âgé de 33, de donner le meilleur de lui, chaque fois qu’il est aligné. Sous la conduite de Paul Le Guen, le Cameroun remporte ses quatre derniers matchs : (2-0) à Libreville contre le Gabon ; (2-1) à Yaoundé toujours face aux Panthères du Gabon ; (3-0) à Yaoundé devant les Eperviers du Togo et (2-0) à Fès face au Maroc et se qualifie avec 13 points, pour une sixième phase finale de Coupe du monde après 1982, 1990, 1994, 1998 et 2002.

 

Comme en 1981, où le Cameroun de Roger Milla avait dompté le Maroc (2-0) à Kenitra et (2-1) à Yaoundé pour se qualifier pour la Coupe du monde de 1982 en Espagne, les Lions indomptables ont à nouveau dompté les Lions de l’Atlas du Maroc (2-0) pour obtenir leurs passeports pour la Coupe du monde qui aura lieu en Afrique du Sud en 2010. La sélection du Royaume Chérifien qui alignait une équipe constituée en majorité de joueurs évoluant au Maroc, a été largement dominée dans le jeu par l’équipe type du Cameroun. Les buts de Pierre Achille Webo sur une frappe croisée du pied gauche à la 17e minutes et de Samuel Eto’o Fils qui a marqué au deuxième poteau à la 52e minutes après une déviation de la tête de son coéquipier Jean II Makoun suite à un corner, ne sont que des conséquences de la domination camerounaise. L’échec in extremis des Lions indomptables, lors de la dernière journée des éliminatoires en vue de la Coupe du monde 2006, est ainsi lavé par la brillante qualification obtenue le 14 novembre 2009 à Fès grâce à la victoire (2-0) devant le pays hôte, le Maroc. Les Lions de l’Atlas du Maroc terminent ainsi derniers du groupe A avec 3 points et ne joueront même pas la Coupe d’Afrique des nations 2010 qui aura lieu en Angola. Tandis que les Panthères du Gabon, malgré leur défaite (0-1) à Lomé face au Togo lors de la dernière journée du groupe A, terminent 2ème avec 9 points. Les Eperviers du Togo finissent quant à eux troisièmes avec 8 points. Ces deux sélections sont toutes qualifiées pour la Can 2010 en Angola.. Tandis que le Cameroun que Paul Le Guen a qualifié pour la prochaine Coupe du monde, jouera également la Can 2010. Mais le technicien Français dont le contrat s’achève en fin d’année, discutera avec les autorités camerounaises pour une prolongation de contrat. Afin de pouvoir conduire Samuel Eto’o Fils et ses coéquipiers à la Can en Angola et au Mondial en Afrique du Sud l’année prochaine.  
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Cameroun

'Plus jamais Ebola...' : ce sera sans Manu Dibango

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être b&eac[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Boko Haram : Laurent Fabius au Tchad pour souligner la "solidarité" de la France

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, débute samedi une tournée au Tchad et au Cameroun, avant le Niger dimanche, pour affirmer "la solidarité" de Paris[...]

Boko Haram : l'armée camerounaise accusée de nombreuses exactions contre les civils

Les populations du nord du Cameroun subissent des violences de la part non seulement des terroristes de Boko Haram, mais aussi de l’armée nationale. C’est le constat rendu public mercredi par le Réseau[...]

Cameroun : l'armée face à la pieuvre Boko Haram

Notre envoyé spécial a suivi l'armée camerounaise à la frontière avec le Nigeria. Harcelée jour et nuit, cette dernière tente d'empêcher la secte islamiste de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20091116181842 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20091116181842 from 172.16.0.100