Extension Factory Builder
16/11/2009 à 18:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mission accomplie pour Le Guen et les Lions du Cameroun Mission accomplie pour Le Guen et les Lions du Cameroun © Vincent Fournier / JA

Après un début d’éliminatoires catastrophique, les Lions indomptables se sont finalement qualifiés pour le Mondial qui aura lieu l’année prochaine en Afrique du Sud, grâce à une victoire (2-0), samedi dernier à Fès au Maroc devant les Lions de l’Atlas.. Arrivé alors que le Cameroun était dernier du groupe A après deux matchs, l’entraîneur Français Paul Le Guen est parvenu à qualifier le Cameroun pour sa sixième phase finale de Coupe du monde.

Paul Le Guen a rempli sa mission. L’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain est arrivé sur le banc de touche des Lions indomptables en août 2009, comme un sapeur pompier. A l’époque la sélection camerounaise, d’abord entraînée par le technicien allemand Otto Pfister, lors de la défaite (0-1) à Accra face au Togo en match comptant pour la première journée des éliminatoires Can/Mondial 2010 dans le groupe A, puis par un collège d’entraîneurs nationaux sous la coordination de Thomas Nkono lors du match nul vierge contre le Maroc à Yaoundé lors de la 2ème journée, occupe la dernière place du groupe A avec 1 point après 2 matchs. C’est alors que les autorités sportives camerounaises recrutent le Français Paul Le Guen pour une période de cinq mois. « Votre mission c’est de qualifier le Cameroun pour la première Coupe du monde qui se jouera sur le sol africain en 2010 », instruit le Ministre Camerounais des sports et de l’éducation physique Michel Zoah. Dès sa rentrée en fonction, Paul Le Guen imprime sa marque au niveau des joueurs, en rappelant le milieu de terrain du Celtic Glasgow en Ecosse Landry Nguemo, puis en faisant confiance au meneur de jeu du Betis Séville en Espagne Achille Edzimbi Emana. Mais le principal changement opéré par le technicien Français du Cameroun c’est celui d’enlever le brassard de capitaine des Lions indomptables à Rigobert Song Bahanag pour le confier à Samuel Eto’o Fils. Rigobert Song qui a passé 10 ans comme capitaine de l’équipe nationale senior du Cameroun est même mis en concurrence en défense centrale par le sélectionneur Paul Le Guen, qui lui préfère parfois le jeune Sébastien Bassong qui évolue à Tottenham en Angleterre. Une concurrence qui permet à Rigobert Song, qui est âgé de 33, de donner le meilleur de lui, chaque fois qu’il est aligné. Sous la conduite de Paul Le Guen, le Cameroun remporte ses quatre derniers matchs : (2-0) à Libreville contre le Gabon ; (2-1) à Yaoundé toujours face aux Panthères du Gabon ; (3-0) à Yaoundé devant les Eperviers du Togo et (2-0) à Fès face au Maroc et se qualifie avec 13 points, pour une sixième phase finale de Coupe du monde après 1982, 1990, 1994, 1998 et 2002.

 

Comme en 1981, où le Cameroun de Roger Milla avait dompté le Maroc (2-0) à Kenitra et (2-1) à Yaoundé pour se qualifier pour la Coupe du monde de 1982 en Espagne, les Lions indomptables ont à nouveau dompté les Lions de l’Atlas du Maroc (2-0) pour obtenir leurs passeports pour la Coupe du monde qui aura lieu en Afrique du Sud en 2010. La sélection du Royaume Chérifien qui alignait une équipe constituée en majorité de joueurs évoluant au Maroc, a été largement dominée dans le jeu par l’équipe type du Cameroun. Les buts de Pierre Achille Webo sur une frappe croisée du pied gauche à la 17e minutes et de Samuel Eto’o Fils qui a marqué au deuxième poteau à la 52e minutes après une déviation de la tête de son coéquipier Jean II Makoun suite à un corner, ne sont que des conséquences de la domination camerounaise. L’échec in extremis des Lions indomptables, lors de la dernière journée des éliminatoires en vue de la Coupe du monde 2006, est ainsi lavé par la brillante qualification obtenue le 14 novembre 2009 à Fès grâce à la victoire (2-0) devant le pays hôte, le Maroc. Les Lions de l’Atlas du Maroc terminent ainsi derniers du groupe A avec 3 points et ne joueront même pas la Coupe d’Afrique des nations 2010 qui aura lieu en Angola. Tandis que les Panthères du Gabon, malgré leur défaite (0-1) à Lomé face au Togo lors de la dernière journée du groupe A, terminent 2ème avec 9 points. Les Eperviers du Togo finissent quant à eux troisièmes avec 8 points. Ces deux sélections sont toutes qualifiées pour la Can 2010 en Angola.. Tandis que le Cameroun que Paul Le Guen a qualifié pour la prochaine Coupe du monde, jouera également la Can 2010. Mais le technicien Français dont le contrat s’achève en fin d’année, discutera avec les autorités camerounaises pour une prolongation de contrat. Afin de pouvoir conduire Samuel Eto’o Fils et ses coéquipiers à la Can en Angola et au Mondial en Afrique du Sud l’année prochaine.  
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Cameroun

Qui dirige vraiment le Cameroun ?

Qui dirige vraiment le Cameroun ?

Le président règne de loin et supervise de haut, chargeant une poignée de fidèles d'appliquer - voire de déchiffrer - ses directives. Et depuis trente-trois ans ça marche[...]

Un Boeing d'Air France évite de justesse une collision avec le mont Cameroun

Le crash d'un avion d'Air France a été évité de justesse au Cameroun, au début du mois de mai. C'est une alarme d'urgence qui a incité les pilotes à redresser l'appareil. Le Bureau[...]

Cameroun : sur le port de Kribi, Paul Biya joue la montre

 L'impatience grandit chez les candidats ayant postulé pour les deux terminaux, l'un à conteneurs et l'autre polyvalent, du port de Kribi, au Cameroun. Le dossier a été repris en main par la[...]

Rap camerounais : "Mboko God", de Jovi, album incontournable !

Si, comme nous, vous attendiez l'album du rappeur camerounais Jovi avec impatience, vous ne serez pas déçus. Disponible depuis le 20 mai, "Mboko God" est une réussite incontestable.[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

Football camerounais : les "stats" d'une crise historique

Trois CAN ratées, une Coupe du monde au goût amer, d'anciennes gloires qui se déchirent... Le football camerounais traverse actuellement l'une des pires périodes de son histoire. Où en est-il [...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Rap camerounais : Tilla "La Marraine"

Impossible de passer à côté d'eux, ils illuminent la scène hip-hop camerounaise. L'un a créé son propre label, les deux autres connaissent des débuts fulgurants.[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Rap camerounais : hip hip-hop hourra !

Les rappeurs camerounais vivent une véritable success-story. Leur recette ? Ils utilisent les langues du pays, évoquent le quotidien de leurs compatriotes et s'adressent directement à la jeunesse.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers