Extension Factory Builder
29/10/2009 à 16:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un couple franco-malien risque sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts Un couple franco-malien risque sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts © CCEM

Une jeune Malienne poursuit devant la justice française un couple franco-malien qui l’aurait exploitée de 1997 à 2006. Les époux encourent sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts. Le jugement est mis en délibéré au 6 novembre.

Rose* raconte avoir grandi dans un village près de Bamako, la capitale malienne. A la mort de son père, elle s’en va vivre avec un cousin de sa mère. Elle a 11 ans lorsqu’elle rencontre Aïssata S. L’employée de la mairie de Seine-Saint-Denis (Nord de Paris) lui propose de s’occuper de leurs quatre garçons. Rose est alors âgée de 11 ans.

La fillette arrive en France avec de faux papiers. Elle s’installe avec Aïssata et Mamadou S. et leurs enfants à Bondy, en banlieue parisienne. Elle explique avoir travaillé des heures durant et dans des conditions indignes de 1997 à 2006. Un calvaire qu’elle révèle pour éviter à d’autres de connaître la même mésaventure.

Versions contradictoires

« Je me levais à 7h et me couchais à 22h. Je faisais le ménage, le repassage, je m’occupais des enfants, je les accompagnais à l’école, je faisais le repas, je lavais la voiture… », a détaillé Rose devant la 15e chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny, qui juge le couple accusé d’esclavage moderne.

La fleuriste en herbe de 23 ans - représentée par la vice-présidente de SOS Esclaves, Anick Fougeroux - dénonce aussi les humiliations, les coups, les insultes, les menaces, sa non-scolarisation. Les sévices seraient surtout le fait d’Aïssata S., qui dément toute maltraitance. « On sortait, il y avait des éclats de rire, a-t-elle confié à l’audience. On allait au resto et on faisait nos courses ensemble. »

Des « centaines de Rose »

Si les accusations sont fondées, les époux encourent sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts. Encourageant, selon le Comité contre l’esclavage moderne (CCEM), qui a suivi le cas de Rose. « D’habitude, on ne requiert pas de prison, même avec sursis, et on demande peu de dommages », indique la directrice du CCEM.

Prudente, Sophia Lakhdar attend le jugement mis en délibéré le 6 novembre. « Parfois les peines sont beaucoup plus légères que celles du réquisitoire », explique-t-elle. Une observation qui ressort des dossiers de « centaines de Rose » que le CCEM, étranglé financièrement, a eu à gérer depuis sa création, en 1994.

Diplomates intouchables

L’association de référence dans la lutte contre l’esclavage moderne explique que les victimes mineures et adultes de traite à des fins d’exploitation domestique sont originaires du sous-continent indien (Sri Lanka, Inde), d’Asie du Sud-Est (Philippines, Indonésie), du Maghreb (Maroc, Egypte) et d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Sénégal, Togo, Bénin, Mali), de l’Est (Tanzanie, Ethiopie, Kenya) et du Centre (Cameroun, République démocratique du Congo).

Les victimes sont recrutées par des intermédiaires, qui sont souvent des proches, ou encore par des expatriés qui rentrent au pays avec les domestiques qu’ils employaient en Afrique ou en Asie, commente Sophia Lakhdar. Parmi eux, des diplomates, intouchables grâce à leur immunité.

Un verrou que le CCEM, qui prépare une étude sur « diplomatie et exploitation » espère bien voir sauter : « Il faut un plaidoyer européen pour que, comme pour la torture, l’immunité ne soit plus effective en cas d’atteinte aux droits fondamentaux ».

*Pseudonyme qu’elle a donné au quotidien français 20 Minutes, qui a révélé l’affaire

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Edwy Plenel : 'Nos jihadistes ne sont pas le produit de l'islam, mais celui de l'Histoire de France'

Edwy Plenel : "Nos jihadistes ne sont pas le produit de l'islam, mais celui de l'Histoire de France"

Le journaliste et fondateur de Médiapart, Edwy Plenel, vient de publier un manifeste intitulé "Pour les musulmans". Nous l'avons rencontré.[...]

Inde : quand la foule passe à tabac des étudiants africains dans le métro

Trois étudiants africains ont été violemment pris à partie, dimanche 28 septembre, par une foule d’Indiens dans le metro de New Delhi. La scène, filmée par des passants, a fait le[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir[...]

Ebola : un premier cas d'infection diagnostiqué aux États-Unis

Un homme, dont l'identité n'a pas été précisée mais ayant effectué un voyage au Liberia, a été hospitalisé au Texas (sud des États-Unis). Plusieurs[...]

Jean-Luc Parodi : "Sarkozy vainqueur ? Sans doute, mais dans quel état !"

Conseiller pour les affaires politiques à l'Ifop, le politologue Jean-Luc Parodi est convaincu que l'ancien président ne sortira pas indemne de la course d'obstacles qui l'attend jusqu'en 2017.[...]

Francophonie : Jean - De l'Estrac, chaude ambiance...

Dans la course pour le secrétariat génaral de l'OIF, les relations ne sont pas vraiment à la franche cordialité entre la Canadienne Michaëlle Jean et le Mauricien Jean Claude de l'Estrac.[...]

France : Sarkozy peut-il réussir son retour ?

Rien ni personne n'empêchera l'ancien chef de l'État français, Nicolas Sarkozy, de reprendre la présidence de l'UMP, en novembre. Simple hors-d'oeuvre. Primaire de la droite en 2016, puis[...]

État islamique : plus de 200 jihadistes tués au cours des raids aériens de la coalition

Une semaine après le début des frappes aériennes de la coalition de Washington et ses alliés arabes contre l'État islamique en Syrie, un premier bilan fait état de plus de 200 morts[...]

"Gotha noir de France" : Le gotha, noir sur blanc

Quel est le point commun entre le communicant Youssouf Ammin, l'architecte Mahmoud Keldi et l'ingénieure en génie atomique Sandra Métho ? Ils font tous trois leur entrée dans l'édition[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers