Extension Factory Builder
29/10/2009 à 16:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un couple franco-malien risque sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts Un couple franco-malien risque sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts © CCEM

Une jeune Malienne poursuit devant la justice française un couple franco-malien qui l’aurait exploitée de 1997 à 2006. Les époux encourent sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts. Le jugement est mis en délibéré au 6 novembre.

Rose* raconte avoir grandi dans un village près de Bamako, la capitale malienne. A la mort de son père, elle s’en va vivre avec un cousin de sa mère. Elle a 11 ans lorsqu’elle rencontre Aïssata S. L’employée de la mairie de Seine-Saint-Denis (Nord de Paris) lui propose de s’occuper de leurs quatre garçons. Rose est alors âgée de 11 ans.

La fillette arrive en France avec de faux papiers. Elle s’installe avec Aïssata et Mamadou S. et leurs enfants à Bondy, en banlieue parisienne. Elle explique avoir travaillé des heures durant et dans des conditions indignes de 1997 à 2006. Un calvaire qu’elle révèle pour éviter à d’autres de connaître la même mésaventure.

Versions contradictoires

« Je me levais à 7h et me couchais à 22h. Je faisais le ménage, le repassage, je m’occupais des enfants, je les accompagnais à l’école, je faisais le repas, je lavais la voiture… », a détaillé Rose devant la 15e chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny, qui juge le couple accusé d’esclavage moderne.

La fleuriste en herbe de 23 ans - représentée par la vice-présidente de SOS Esclaves, Anick Fougeroux - dénonce aussi les humiliations, les coups, les insultes, les menaces, sa non-scolarisation. Les sévices seraient surtout le fait d’Aïssata S., qui dément toute maltraitance. « On sortait, il y avait des éclats de rire, a-t-elle confié à l’audience. On allait au resto et on faisait nos courses ensemble. »

Des « centaines de Rose »

Si les accusations sont fondées, les époux encourent sept ans de prison ferme et 300 000 euros de dommages et intérêts. Encourageant, selon le Comité contre l’esclavage moderne (CCEM), qui a suivi le cas de Rose. « D’habitude, on ne requiert pas de prison, même avec sursis, et on demande peu de dommages », indique la directrice du CCEM.

Prudente, Sophia Lakhdar attend le jugement mis en délibéré le 6 novembre. « Parfois les peines sont beaucoup plus légères que celles du réquisitoire », explique-t-elle. Une observation qui ressort des dossiers de « centaines de Rose » que le CCEM, étranglé financièrement, a eu à gérer depuis sa création, en 1994.

Diplomates intouchables

L’association de référence dans la lutte contre l’esclavage moderne explique que les victimes mineures et adultes de traite à des fins d’exploitation domestique sont originaires du sous-continent indien (Sri Lanka, Inde), d’Asie du Sud-Est (Philippines, Indonésie), du Maghreb (Maroc, Egypte) et d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Sénégal, Togo, Bénin, Mali), de l’Est (Tanzanie, Ethiopie, Kenya) et du Centre (Cameroun, République démocratique du Congo).

Les victimes sont recrutées par des intermédiaires, qui sont souvent des proches, ou encore par des expatriés qui rentrent au pays avec les domestiques qu’ils employaient en Afrique ou en Asie, commente Sophia Lakhdar. Parmi eux, des diplomates, intouchables grâce à leur immunité.

Un verrou que le CCEM, qui prépare une étude sur « diplomatie et exploitation » espère bien voir sauter : « Il faut un plaidoyer européen pour que, comme pour la torture, l’immunité ne soit plus effective en cas d’atteinte aux droits fondamentaux ».

*Pseudonyme qu’elle a donné au quotidien français 20 Minutes, qui a révélé l’affaire

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

International

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Francophonie : Macky Sall soutient Henri Lopès, Alain Juppé préfère Michaëlle Jean

À l'approche de la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la francophonie, à Dakar en novembre, les voix commencent à se délier sur les préférences au poste de[...]

France : Patrick Balkany, faux Foccart, vrai tocard

Le député français, Patrick Balkany, a été mis en examen dans le cadre d'une affaire d'évasion fiscale liée à son "activisme" africain sous Nicolas Sarkozy. [...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers