Extension Factory Builder
30/09/2009 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les forces de l'ordre ont violemment réprimé les manifestants Les forces de l'ordre ont violemment réprimé les manifestants © AFP

Joint par téléphone par jeuneafrique.com, le secrétaire général de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG) et porte-parole des Forces Vives, Jean-Marie Doré, revient sur les violences dont il a été vicitme lundi, dans le stade du 28 septembre, lors de la charge des Bérets rouges.

Quelle était l’objectif de la manifestation du 28 septembre ?

Ce n’était pas une manifestation, mais un meeting au stade du 28 Septembre. Nous n’avions pas prévu de discours et voulions juste remplir le stade pour montrer notre poids - sans parler de la candidature ou non de Dadis à la présidentielle. Ceux qui ne pouvaient pas venir en voiture sont venus à pied, mais ce n’était pas une marche. J’insiste sur le fait que ceux qui sont venus n’avaient ni bâtons, ni allumettes, ou quoi que ce soit d’autre.

Que s’est-il exactement passé avec les Bérets rouges ?

J’étais sur le point de demander que l’on mette fin au meeting lorsque les Bérets rouges, armés de Kalachnikovs et de grands gourdins en bois, ont tiré à l’horizontal. C’est-à-dire sans sommation et à balles réelles. Ce qui m’a sauvé la vie, c’est qu’ils n’étaient pas d’accord sur la façon de me tuer. Certains voulaient le faire par balle. D’autres voulaient m’égorger. C’est ceux qui voulaient m’égorger qui ont pris le dessus, mais un officier supérieur de la gendarmerie s’est interposé au péril de sa vie.

Que s’est-il passé ensuite ?

On m’a dépouillé de ma veste. Et là, je peux vous dire que les gourdins sont tombés et ont fait très mal. J’ai des points de suture à la tête, mal aux côtes. J’ai les reins en compote, je souffre aux épaules et de fortes douleurs à la mâchoire. Mon état est cependant moins grave que l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, qui a eu trois côtes cassées.

Votre domicile a-t-il subi des dégâts matériels ?

Ils ont tout saccagé chez moi et pris tout ce qui était transportable. Les vitres de mes trois 4x4 ont été brisées et les pneus crevés. On dirait l’œuvre de véritables enfants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Guinée

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Ebola : ZMapp, remède miracle ?

Tout juste arrivé au Liberia, le cocktail d'anticorps non homologué ZMapp donne des premiers résultats encourageants.[...]

Ebola - François Lounceny Fall : "Nous en appelons à plus de solidarité de la part des pays-frères africains"

Alors que l'Afrique de l'Ouest est frappée par une épidémie d'Ebola sans précédent, le ministre guinéen des Affaires étrangères, François Lounceny Fall, a fait le[...]

Le Maroc "solidaire" des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Ebola : un médecin libérien traité avec le sérum ZMapp décède

Un médecin libérien contaminé par Ebola, qui avait reçu une dose du sérum expérimental ZMapp, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Le ministre de la[...]

Ebola : pour la première fois, un expert de l'OMS touché par la maladie

Un expert de l'Organisation mondiale de la santé, opérant en Sierra Leone pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, a contracté le virus à l'origine de la fièvre hémorragique,[...]

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie "exceptionnelle"

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses[...]

Ebolaphobie : l'Afrique mise au ban du monde ?

La psychose suscitée par le virus Ebola atteint parfois des records d'absurdité. Les raccourcis, les incompréhensions et les confusions alimentent l'inquiétude à l'étranger... qui peut[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex