Extension Factory Builder
30/09/2009 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les forces de l'ordre ont violemment réprimé les manifestants Les forces de l'ordre ont violemment réprimé les manifestants © AFP

Joint par téléphone par jeuneafrique.com, le secrétaire général de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG) et porte-parole des Forces Vives, Jean-Marie Doré, revient sur les violences dont il a été vicitme lundi, dans le stade du 28 septembre, lors de la charge des Bérets rouges.

Quelle était l’objectif de la manifestation du 28 septembre ?

Ce n’était pas une manifestation, mais un meeting au stade du 28 Septembre. Nous n’avions pas prévu de discours et voulions juste remplir le stade pour montrer notre poids - sans parler de la candidature ou non de Dadis à la présidentielle. Ceux qui ne pouvaient pas venir en voiture sont venus à pied, mais ce n’était pas une marche. J’insiste sur le fait que ceux qui sont venus n’avaient ni bâtons, ni allumettes, ou quoi que ce soit d’autre.

Que s’est-il exactement passé avec les Bérets rouges ?

J’étais sur le point de demander que l’on mette fin au meeting lorsque les Bérets rouges, armés de Kalachnikovs et de grands gourdins en bois, ont tiré à l’horizontal. C’est-à-dire sans sommation et à balles réelles. Ce qui m’a sauvé la vie, c’est qu’ils n’étaient pas d’accord sur la façon de me tuer. Certains voulaient le faire par balle. D’autres voulaient m’égorger. C’est ceux qui voulaient m’égorger qui ont pris le dessus, mais un officier supérieur de la gendarmerie s’est interposé au péril de sa vie.

Que s’est-il passé ensuite ?

On m’a dépouillé de ma veste. Et là, je peux vous dire que les gourdins sont tombés et ont fait très mal. J’ai des points de suture à la tête, mal aux côtes. J’ai les reins en compote, je souffre aux épaules et de fortes douleurs à la mâchoire. Mon état est cependant moins grave que l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, qui a eu trois côtes cassées.

Votre domicile a-t-il subi des dégâts matériels ?

Ils ont tout saccagé chez moi et pris tout ce qui était transportable. Les vitres de mes trois 4x4 ont été brisées et les pneus crevés. On dirait l’œuvre de véritables enfants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Guinée

La Guinée retire les permis de BSGR

La Guinée retire les permis de BSGR

Le gouvernement guinéen a résilié le permis minier octroyé au milliardaire Benny Steinmetz et à sa compagnie BSGR. Il portait sur le gisement de fer de Simandou. Cette décision fait suite [...]

Soixante-douze heures de littérature pour Conakry et la Guinée

La 6e édition des "72 h du livre" de Conakry aura bien lieu à la fin du mois dans la capitale guinéenne et à Kindia. Interview de son promoteur, Sansy Kaba Diakité.[...]

Guinée : 109 cas confirmés de fièvre Ebola, 61 décès

La Guinée, en proie à une épidémie de fièvre hémorragique, a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola, selon[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Gambie : Yahya Jammeh suspend les vols en provenance des pays touchés par Ebola

La Gambie a suspendu tous les vols en provenance de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone pour prévenir toute contamination par le virus Ebola.[...]

La fièvre Ebola désormais "sous contrôle" en Guinée

Conakry a annoncé lundi que la fièvre hémorragique Ebola est désormais "sous contrôle". Une bonne nouvelle pour la Guinée, épicentre d'une épidémie qui a[...]

Guinée : Ebola fait "oublier" les autres maladies et les tensions sociales

En Guinée, la fièvre hémorragique due en partie au virus Ebola, qui a fait plus de 100 morts depuis janvier, a "fait oublier" d'autres maladies, qui continuent de beaucoup tuer, et les tensions[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sommet UE-Afrique : un visiteur nommé Claude Guéant

Mais à quels dirigeant(s) africain(s) Claude Guéant a-t-il rendu visite à Bruxelles ? Une piste au moins se dessine.[...]

Guinée : Ebola... c'est si grave, docteur ?

Une épidémie "sans précédent" pour MSF, limitée pour l'OMS... Et, pour Conakry, un tapage médiatique qui nuit à son image.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces