Extension Factory Builder
29/07/2009 à 18:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Blaise Compaoré à la manoeuvre Blaise Compaoré à la manoeuvre © DR

En visite de travail Lomé, le 28 juillet, le chef de l’Etat Burkinabè a pu constater les divergences qui séparent les acteurs politiques togolais à l’approche de la présidentielle de 2010.

Le chef de l’Etat du Burkina, Blaise Compaoré, a encore du pain sur la planche s’il veut ramener les différents acteurs politiques togolais à la table des négociations. En visite à Lomé, le 28 juillet, le médiateur dans la crise qui secoue ce pays depuis la présidentielle de 2005, s’est efforcé, durant son court séjour, d’écouter les doléances des partis de l’opposition parlementaire représentés par l’Union des Forces de Changement (UFC) et le Comité d’Action pour le Renouveau (Car) ainsi que celles du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT), parti au pouvoir.

« Il a été extrêmement attentif, explique Patrick Lawson, vice-président de l’UFC de Gilchrist Olympio. Nous lui avons exposé nos préoccupations à travers une plateforme commune de revendications bien précises ». La principale réside dans la garantie d’une élection pacifique et transparente. Le point de discorde porte notamment sur la composition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) qui doit organiser et superviser le scrutin de 2010. L’opposition la juge déséquilibrée et partiale, la majorité des sièges revenant au RPT. « On ne peut pas aller aux élections avec l’idée de pouvoir définir les règles qui puissent nous donner d’office la victoire », admet le ministre de l’Administration territoriale Pascal Bodjona, numéro deux du gouvernement.

« La question de la Ceni est éminemment politique. Il ne faut froisser personne et ne pas brusquer les susceptibilités », estime, pour sa part, un proche du président Compaoré. Le chef de l’Etat Burkinabè, qui est mandaté par la Cedeao, doit remettre ses conclusions sur la situation togolaise à la fin de la semaine. Une nouvelle rencontre entre l’opposition et le RPT est prévue la semaine prochaine, à Ouagadougou.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Togo

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Le marché du Mont-Bouët, à Libreville, a été détruit par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Ces dernières années, des incendies spectaculaires ont ravagé[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

Le Togolais Kofi Yamgnane, accusé de trafic d'influence, veut "s'expliquer" devant la justice française

Le rêve présidentiel du Togolais Kofi Yamgnane est-il d'ores et déjà en péril ? Selon le quotidien français "Le Monde", l'ancien ministre risque une mise en examen pour trafic[...]

Accord QNB-Ecobank : Mike Brown ne décolère pas

 Mike Brown, le dirigeant du sudafricain Nedbank, n'a pas apprécié que Qatar National Bank soit devenu le premier actionnaire d'Ecobank.[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Bolloré à Lomé, "l'ami des bons et des mauvais jours"

 L'inauguration du 3e quai du Port autonome de Lomé a eu lieu le 14 octobre, en présence de Vincent Bolloré. L'homme d'affaires français, dont le groupe détient la concession du terminal[...]

Togo : le chef de l'opposition candidat à la présidentielle de 2015

Le chef de l'opposition togolaise, Jean Pierre Fabre, a été investi samedi soir par les militants de son parti pour la présidentielle de 2015, à l'issue d'un congrès à Lomé, a[...]

Ebola : les 10 pays africains les plus exposés à l'arrivée d'un malade sur leur sol

Des chercheurs américains ont tenté de recenser les pays les plus exposés à l’arrivée d’un malade atteint d’Ebola sur leur sol. Sans céder à la panique, certains[...]

Mode : la Black Fashion Week en 5 coups de coeur

Quoique boudée par l’establishment de la mode, la Black Fashion Week offre un réel espace de visibilité aux stylistes africains. Voici les coups de cœur de "Jeune Afrique", à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers