Extension Factory Builder
27/03/2009 à 15:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdoulaye Wade félicite l’opposition pour sa victoire Abdoulaye Wade félicite l’opposition pour sa victoire

Le président sénégalais a annoncé jeudi dans un communiqué qu’il reconnaissait la victoire de l’opposition lors des élections locales de dimanche. Il a aussi indiqué qu’il écouterait le message que le peuple a cherché à lui faire passer. Dans la pratique, il est déjà revenu sur un projet d'urbanisme très contesté.

Le camp d’Abdoulaye Wade s’attendait à tout rafler lors des élections locales sénégalaises de dimanche. La déception est à la hauteur des espérances : grande. La coalition d’opposition Benno Siggil Senegaal s’est largement imposée dans plusieurs grandes villes, laissant dans l’ombre la plateforme Sopi, à laquelle appartient le Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir). 

« Restituer au citoyen ses prérogatives constitutionnelles » 

Après un long silence, Abdoulaye Wade est sorti de sa réserve jeudi, dans un communiqué publié à l'issue du Conseil des ministres. « Le président de la République, peut-on lire, tient à féliciter (...) particulièrement les partis et coalitions de partis issus de l'opposition à qui les électeurs ont fait confiance en leur confiant l'administration de nombreuses collectivités locales parmi lesquelles d'importantes villes ». 

« Un fichier électoral numérique fiable réalisé par l'un des plus grands opérateurs en la matière, une bonne préparation et une bonne organisation du scrutin ont permis la libre expression du suffrage des citoyens, prouvant encore une fois que le modèle démocratique sénégalais est un modèle majeur apte à restituer au citoyen ses prérogatives constitutionnelles », poursuit le texte.

« Identifier les messages du peuple » 

Le chef de l’Etat assure que « le gouvernement respectera scrupuleusement leur droit à la libre administration tel que prescrit par la Constitution et les lois de la République ». Et le communiqué de conclure qu’une fois les résultats définitifs proclamés, au plus tard vendredi à minuit, le chef de l’Etat s’engagera « à identifier les messages que le peuple lui a transmis et à leur apporter les réponses appropriées ». 

Finalement, Abdoulaye Wade n’a pas attendu jusque-là pour agir. Selon l’Agence de presse sénégalaise (APS), qui cite une source officielle, le président a demandé au gouvernement de « renoncer au projet d’immeubles initialement prévus » sur le site du stade Assane Diouf et de « procéder à sa reconstruction pour lui restituer sa fonction de lieu de sport pour la jeunesse ». 

Le stade Assane Diouf renaît de ses cendres

Le stade, raconte l’APS, avait été détruit dans la nuit du 24 au 25 février 2008. « Une future cité des affaires entre des privés chinois et sénégalais était prévue à la place de l’infrastructure sportive constamment sous surveillance policière depuis plusieurs semaines », précise l’agence de presse.

La décision de raser le stade avait provoqué la colère de la population. Les habitants de Rebeuss, un quartier de Dakar, s’étaient même constitués en collectif pour demander la sauvegarde et la réhabilitation de l’infrastructure. A tel point que la reconstruction du stade était devenue un thème de campagne central pour des candidats de l’opposition qui se présentaient dans la capitale. 

En revenant sur sa décision, Abdoulaye Wade reconnaît le désaveu de sa politique et l’enjeu national des élections locales. Mais il est peut-être trop tard : si certains l’appellent à choisir un premier ministre de l’opposition ou de consensus, d’autres l’enjoignent à démissionner. (avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Et revoilà Ravalomana!

Article pr�c�dent :
Les tests ADN aux oubliettes ?

Sénégal

Que faut-il retenir de la visite de Mohammed VI au Sénégal ?

Que faut-il retenir de la visite de Mohammed VI au Sénégal ?

Le souverain marocain, Mohammed VI, quittera le Sénégal vendredi, après avoir signé de nombreux accords économiques.[...]

Le procès Habré, un tournant dans la justice africaine et la lutte contre l'impunité

Avocate au barreau du Tchad, présidente de l’Association tchadienne pour la promotion et la défense des droits de l’Homme (ATPDH) et récipiendaire du Right Livelihood Award en 2011, Jacqueline[...]

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Le Sénégalais Macky Sall élu nouveau président en exercice de la Cedeao

Macky Sall, le chef de l'État sénégalais, a été élu mardi nouveau président en exercice de la Cedeao pour un an, à l'issue du 47e sommet de l'organisation ouest-africaine[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Le procès d'Hissène Habré s'ouvrira le 20 juillet à Dakar

L'ex-président tchadien a été arrêté le 30 juin 2013 à Dakar, puis inculpé le 2 juillet 2013 par le tribunal spécial. [...]

Cairn Energy prévoit un milliard de barils de pétrole au Sénégal

Cairn Energy a dévoilé son programme d'exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large[...]

Sénégal : Khalifa, l'autre Sall qui entretient le mystère

"Dieu seul le sait..." C'est la réponse que le maire de Dakar, Khalifa Sall, a l'habitude d'adresser à ceux qui l'interpellent sur ses intentions concernant la prochaine présidentielle.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers