Extension Factory Builder
14/11/2008 à 08:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Incontournable salon panafricain, le SIAO fête cette année son 20e anniversaire. Plus d’un millier d’acheteurs professionnels d’autres continents sont attendus.

Programmé du 31 octobre au 9 novembre prochain, le 11e Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), organisé tous les deux ans, sera parrainé par le sculpteur sénégalais Ousmane Sow et mettra le Brésil à l’honneur, sur le thème Artisanat africain et circuit de distribution. « La présence du Brésil doit permettre de renforcer le positionnement international de la manifestation et de mieux promouvoir la professionnalisation des artisans », explique Jean-Claude Bouda, le directeur du Salon. Parmi les innovations de l’édition 2008, la création d’allées thématiques va permettre de regrouper les exposants par secteurs d’activité. Malgré un prix de location des stands relativement élevé, à 700 000 F CFA (près de 1 070 euros) les 10 m2 dans le pavillon principal, les organisateurs peinent à trouver des emplacements libres. Au moins 300 000 visiteurs sont attendus – qui, en ces temps de vie chère, ont tout intérêt à redécouvrir les productions locales. Et un millier d’acheteurs professionnels se sont déjà annoncés, alors qu’ils n’étaient que 225 il y a deux ans. La dimension panafricaine du SIAO a permis, au fil des ans, d’intéresser de plus en plus d’acheteurs européens, asiatiques ou australiens.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Une presse pluraliste 
en quête de statut

Article pr�c�dent :
À l’heure des fusions

Burkina Faso

Les pays du 'G5 du Sahel' appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationa[...]

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président[...]

Burkina : quand Zida et Kafando font le ménage dans les écuries de Compaoré

Depuis leur arrivée aux affaires, les autorités de la transition burkinabè, guidées par le Premier ministre, Isaac Zida, et le président, Michel Kafando, mènent progressivement une[...]

Crise postélectorale ivoirienne : Ouattara promet 15 millions d'euros aux victimes

Le président ivoirien a annoncé lundi soir la création d'un fonds de 15 millions d'euros pour "l'indemnisation" des victimes de la crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait environ 3[...]

Bénin : un réfugié burkinabè nommé François Compaoré

Disparu de la circulation depuis la démission de son frère Blaise, le 31 octobre dernier, François Compaoré a refait surface. "Jeune Afrique" a retrouvé sa trace... près de[...]

Récit - Burkina Faso : Thomas Sankara, 16 h 30, le 15 octobre 1987

Des acteurs du drame de la mise à mort de Thomas Sankara et de ses camarades, seul le commanditaire du meurtre demeure inconnu. Mais tous les regards se tournent vers l'ancien frère d'armes, Blaise[...]

Burkina : le gouvernement suspend le CDP, le parti de Blaise Compaoré

Le ministère de l'Administration territoriale a officiellement annoncé lundi la suspension du CDP, le parti de Blaise Compaoré. La Fedap-BC, une association de soutien à l'ancien président, et[...]

Burkina : Sankara, enfin toute la vérité ?

Le mythe est intact, mais l'Histoire reste à écrire. Vingt-sept ans après, les tombeurs de Blaise Compaoré s'apprêtent à rouvrir le dossier explosif de l'assassinat de l'ancien[...]

Burkina : Zida nationalise une entreprise du clan Compaoré

Le Premier ministre burkinabè Isaac Zida a annoncé samedi la nationalisation d'une entreprise appartenant au clan de l'ex-président Blaise Compaoré, affichant la volonté des autorités[...]

Burkina : manifestation pour Norbert Zongo, 16 ans après sa mort

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou en hommage à Norbert Zongo, un journaliste burkinabè assassiné il y a seize ans, le 13 décembre 1998 sous la présidence[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers