Extension Factory Builder
14/11/2008 à 08:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Incontournable salon panafricain, le SIAO fête cette année son 20e anniversaire. Plus d’un millier d’acheteurs professionnels d’autres continents sont attendus.

Programmé du 31 octobre au 9 novembre prochain, le 11e Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), organisé tous les deux ans, sera parrainé par le sculpteur sénégalais Ousmane Sow et mettra le Brésil à l’honneur, sur le thème Artisanat africain et circuit de distribution. « La présence du Brésil doit permettre de renforcer le positionnement international de la manifestation et de mieux promouvoir la professionnalisation des artisans », explique Jean-Claude Bouda, le directeur du Salon. Parmi les innovations de l’édition 2008, la création d’allées thématiques va permettre de regrouper les exposants par secteurs d’activité. Malgré un prix de location des stands relativement élevé, à 700 000 F CFA (près de 1 070 euros) les 10 m2 dans le pavillon principal, les organisateurs peinent à trouver des emplacements libres. Au moins 300 000 visiteurs sont attendus – qui, en ces temps de vie chère, ont tout intérêt à redécouvrir les productions locales. Et un millier d’acheteurs professionnels se sont déjà annoncés, alors qu’ils n’étaient que 225 il y a deux ans. La dimension panafricaine du SIAO a permis, au fil des ans, d’intéresser de plus en plus d’acheteurs européens, asiatiques ou australiens.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Burkina Faso

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Le Burkina Faso vit-il une révolution 2.0 ? Sur Twitter, le hashtag #lwili a été la star de la journée du 30 octobre. Il ne faut cependant pas surestimer l'influence des réseaux sociaux.[...]

Algérie : lundi 1er novembre 1954, "Toussaint rouge" dans les Aurès

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme[...]

Blaise Compaoré annonce sa démission et la vacance du pouvoir

Dans un communiqué signé par la présidence et dont "Jeune Afrique" s'est procuré le contenu, Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation[...]

Burkina : démission de Compaoré, confusion autour de la transition

Après la démission de Blaise Compaoré vendredi, le chef d'état-major des armées, le général Honoré Nabéré Traoré, a déclaré qu'il dirigera[...]

Burkina : le jour d'après

Après les violentes manifestations de jeudi, la situation reste très confuse ce vendredi matin au Burkina. Blaise Compaoré n'a pas l'intention de démissionner, une transition a été[...]

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

La situation restait confuse jeudi en fin de journée au Burkina Faso. L’armée semblait avoir pris le contrôle de la situation en annonçant la dissolution du gouvernement et en instaurant une[...]

Exclusif : la lettre de François Hollande qui mettait en garde Blaise Compaoré

Dans une lettre datée du 7 octobre, le chef de l'État français, François Hollande, mettait en garde Blaise Compaoré. Il lui expliquait comment le Burkina pourrait "être un[...]

Burkina : retour sur les événements de la journée historique du 30 octobre

À la suite de la manifestation et des heurts qui ont conduit à l'abandon du vote du projet de loi sur la modification de la Constitution burkinabè, le chef de l'État, Blaise Compaoré, a[...]

Ebola - CAN 2015 : Keita, Chermiti, Ndinga, N'Ganga... l'idée d'un report fait son chemin

Si l’avenir de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) se jouera dans les prochains jours, les joueurs potentiellement concernés par la compétition commencent à s’exprimer. Et ceux que Jeune[...]

Burkina - En direct : situation toujours confuse à Ouagadougou, tractations en cours

Les députés burkinabè devaient voter ce jeudi, à partir de 10 heures (heure locale), le projet de loi sur la modification de la Constitution, qui permettrait à Blaise Compaoré de se[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers