Extension Factory Builder
22/12/2011 à 10:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Silvan Shalom, le vice-Premier ministre israélien. Silvan Shalom, le vice-Premier ministre israélien. © AFP

Le 7 décembre, le vice-Premier ministre israélien, Silvan Shalom, a enjoint aux Juifs tunisiens d’émigrer dans l’État hébreu. Mais ceux-ci ne l’entendent pas forcément de cette oreille…

Silvan Shalom, le vice-Premier ministre israélien (natif de Gabès, en Tunisie), a lancé un sacré pavé dans la mare. « J’appelle les Juifs vivant en Tunisie à venir s’installer en Israël le plus rapidement possible », a-t-il déclaré le 7 décembre. Réaction cinglante du mouvement islamiste Ennahdha, principale force de la coalition portée au pouvoir en Tunisie à l’issue des élections du 23 octobre : ces propos sont « irresponsables et irrationnels », fait-il savoir dans un communiqué où il rappelle que « les membres de la communauté juive de Tunisie sont des citoyens disposant de la plénitude de leurs droits ». « La Tunisie, poursuit le communiqué, est et restera un État démocratique qui respecte ses citoyens et veille sur eux quelle que soit leur religion. »

Bonne intelligence. « L’appel de Shalom n’a aucun sens, ce sont des bêtises, estime de son côté Roger Bismuth, le chef de la communauté juive de Tunisie, dans un entretien téléphonique avec Jeune Afrique. Les Juifs de Tunisie ne veulent pas partir, laissons-les tranquilles. » D’après Bismuth, le cri de Shalom ne sera pas entendu. « Dans la communauté, personne n’a l’intention de partir. Moi-même, je suis chez moi ici, j’ai participé à la lutte nationale comme tous les Tunisiens. J’ai 85 ans, je travaille depuis soixante et onze ans en bonne intelligence avec tout le monde. Et je continuerai à le faire dans n’importe quelles circonstances. » Et de conclure, catégorique : « Téléphonez à M. Shalom pour qu’il cesse de raconter des balivernes ! J’en ai assez d’entendre disserter sur la religion des gens. En Tunisie, il y a des Tunisiens, un point c’est tout. »

Rencontre discrète

Au cours de ces derniers mois, Bismuth a rencontré les deux principaux dirigeants d’Ennahdha, Rached Ghannouchi et Hamadi Jebali, avant et après le scrutin du 23 octobre. Certes, Israël a de tout temps incité les Juifs du monde entier à émigrer dans l’État hébreu. Mais ce qui est nouveau, c’est que ses dirigeants s’inquiètent désormais de l’accession au pouvoir des islamistes dans les pays du Printemps arabe. Selon The Economist, Ghannouchi aurait « discrètement rencontré » des responsables israéliens lors de son voyage à Washington, à la fin de novembre, et les aurait notamment assurés qu’aucune clause évoquant Israël ou le sionisme ne figurerait dans la future Constitution tunisienne. Les propos rapportés par l’hebdomadaire britannique sont exacts, mais ils ont tout simplement été tenus en public, lors d’une conférence donnée par Ghannouchi au Washington Institute for Near East Policy, le 30 novembre

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la magist[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.[...]

CAN 2015 : La RD Congo rejoint sur le fil la Tunisie en quarts !

Longtemps éliminés, les Congolais qui ont égalisé grâce à Bokila face à la Tunisie (1-1) rejoignent leur adversaire du soir en quarts de finale de la CAN 2015. Le Cap-Vert et la[...]

Tunisie : report du vote de confiance au gouvernement de Habib Essid

À peine formé, le gouvernement proposé par le nouveau chef de l’exécutif, Habib Essid, suscite de vives critiques. Au point que le vote de confiance à l’Assemblée des[...]

Gouvernement tunisien : pourquoi Afek Tounes a jeté l'éponge

Le parti tunisien Afek Tounes déplore la méthode de négociation quelque peu expéditive du Premier ministre désigné, Habib Essid, pour la formation de son gouvernement.[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Tunisie : Habib Essid a formé son gouvernement

Après de longues et complexes tractations avec les partis, Habib Essid, le nouveau chef de l’exécutif tunisien, a bouclé vendredi la composition de son gouvernement qu’il présentera[...]

Former le gouvernement tunisien, le casse-tête de Habib Essid

Nouveau chef de l'exécutif tunisien, Habib Essid continue de chercher la formule idéale pour son futur gouvernement, dont la composition doit être annoncée, selon des sources au sein de son [...]

CAN 2015 : la Tunisie assomme les Chipolopolos

Les Zambiens, longtemps dominateurs, ont ouvert le score par Emmanuel Mayuka à l'heure de jeu. Mais les Chipolopolos ont ensuite payé leurs occasions manquées. Résultat, c'est la Tunisie qui a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2658p023.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2658p023.xml0 from 172.16.0.100