Extension Factory Builder
23/12/2011 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rafik Abdessalem est le nouveau ministre des Affaires étrangères tunisien. Rafik Abdessalem est le nouveau ministre des Affaires étrangères tunisien. © Hichem

Peu connu du grand public, le nouveau ministre tunisien des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem, est décidé à rompre avec certaines pratiques passées.

Depuis quelques semaines, l’homme multipliait les interventions sur des sujets de politique étrangère. Ancien chef du département des recherches au centre d’études d’Al-Jazira, à Doha, Rafik Abdessalem, 43 ans, a hérité du portefeuille des Affaires étrangères dans le nouveau gouvernement tunisien. Docteur en sciences politiques de l’Université de Westminster, à Londres, proche de la direction ­d’Ennahdha, l’élégant Abdessalem est originaire d’El-Hamma, comme Rached Ghannouchi, dont il a épousé l’une des filles, Intissar, qu’il a rencontrée à Londres et avec laquelle il a eu deux enfants.

Défendre les intérêts de la Tunisie

Militant au sein de l’UGTE, le syndicat islamiste étudiant, il avait dû quitter la Tunisie pour le Maroc, avant de se réfugier, en 1993, à Londres. Au passage, il a troqué son patronyme, Bouchleka (« celui qui porte la savate », en tunisien), contre celui d’Abdessalem, prénom de son père. Aujourd’hui, il porte le projet de relations internationales d’Ennahdha, quitte parfois à contredire le nouveau Premier ministre. En effet, alors que Hamadi Jebali soutient que « les relations avec l’Arabie saoudite sont plus importantes que l’extradition de Ben Ali », Abdessalem déclare vouloir « mettre en œuvre tous les recours pour l’extradition de Ben Ali et de sa famille ». Sa vision de la diplomatie tunisienne donne la priorité au partenariat avec l’Union européenne et aux relations avec l’Algérie et la Libye.

Conformément à la ligne directrice imprimée par les nouvelles autorités – le président, Moncef Marzouki, a qualifié les chancelleries tunisiennes sous l’ère Ben Ali de « ministères de l’Intérieur à l’étranger » –, Rafik Abdessalem a réaffirmé que la politique étrangère n’est pas la promotion d’un parti mais la défense des intérêts de la Tunisie, qui a des traditions assez anciennes en la matière : « On ne peut se soustraire à notre environnement géopolitique immédiat, mais nous devons nous attacher à renforcer nos liens avec les pays arabes et effectuer une ouverture sur l’Afrique et sur des pays émergents comme le Brésil et l’Inde. […] Aujourd’hui, nous voulons aller de l’avant, rattraper le temps perdu et mettre la diplomatie tunisienne au service des ambitions nées de la révolution. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Racisme : en Tunisie, Slah Mosbah ne veut plus être 'le Noir de service'

Racisme : en Tunisie, Slah Mosbah ne veut plus être "le Noir de service"

Le chanteur Slah Mosbah, l'un des plus populaires de Tunisie, ne veut plus être "le Noir de service" qui cache une forêt de préjugés. À 55 ans, il songe même à s[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces