Extension Factory Builder
19/12/2011 à 11:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

L’élection passablement calamiteuse (« une mascarade », résume le Financial Times) qui vient de se dérouler en RDC, au terme de laquelle une minorité de citoyens a mal élu un président dont la reconduction doit un peu aux démons scissipares qui dévorent ses opposants, beaucoup aux tripatouillages d’apprentis sorciers de la fraude et rien ou presque à ses propres capacités de gouvernance, est le baobab qui cache la forêt. Car 2011 aura été somme toute une année plutôt encourageante en matière de transparence électorale sur le continent. Présidentielles certes contestées au Bénin et au Liberia, présidentielles sans enjeux au Cameroun, au Tchad, à Djibouti et en Gambie, mais présidentielles exemplaires au Niger, en Zambie, à São Tomé et au Cap-Vert, sans oublier les législatives les plus libres qu’aient jamais connues la Tunisie, l’Égypte et le Maroc : le bilan, on le voit, est loin d’être régressif. À défaut de se répandre au-delà du Sahara, le vent des révolutions arabes aura soufflé en brise jusque dans les urnes.

Le cru électoral 2012 confirmera-t-il ces progrès ? On le verra vite. Dès la fin février, le Sénégal saura s’il continue ou non sa route avec son timonier octogénaire, à l’issue d’un processus dont la validité sera examinée à la loupe. Deux mois plus tard, le Mali poursuivra la sienne sans son capitaine ATT, parti à reculons certes, mais parti tout de même, Constitution oblige. Au Kenya, au Ghana, à Madagascar, les électeurs se rendront dans les isoloirs, un privilège démocratique auquel les Libyens devraient goûter pour la première fois de leur histoire. Il n’est pas exclu enfin que ce vestige ossifié de la guerre froide qu’est l’Angola connaisse en 2012 une amorce de glasnost. Des élections pourraient y avoir lieu afin de mettre un terme à une sidérante anomalie que personne ne relève. Vice-doyen des chefs d’État du continent (avec cinq mois de retard sur Teodoro Obiang Nguema, trente-deux ans au compteur), José Eduardo dos Santos n’a en effet jamais été élu directement par son peuple – ni bien ni mal élu, jamais élu ! –, l’unique consultation, en 1992, ayant été interrompue entre les deux tours…

Il est un pays enfin où l’on suivra avec attention, précaution, sympathie et un zeste d’inquiétude une échéance législative attendue depuis plusieurs mois et que l’on espère proche : la Guinée. Démocratiquement élu il y a un an – là aussi, une première –, Alpha Condé était porteur d’un message d’espoir. Les réalités guinéennes l’ont depuis rattrapé, sans pour autant tuer le rêve dont il se veut porteur : il n’y a pas, en Afrique, de fatalité du malheur. On aimerait seulement qu’en 2012 le camarade Alpha prenne de la hauteur, de la distance, qu’il délègue plus, accorde sa confiance, coupe la sonnerie de ses cinq ou six portables et cesse de vouloir être, avec la meilleure volonté du monde, le président de tout et de partout. À Conakry comme ailleurs, c’est de présidents normaux que le continent a désormais besoin. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Nigeria : l'armée dit avoir tué des dizaines d'islamistes de Boko Haram

  L'armée nigériane a affirmé samedi avoir tué des dizaines d'islamistes du groupe armé Boko Haram et libéré 20 otages lors d'une opération dans un fief des insurg&[...]

Religion : béatification d'Irene Stefani, "mère pitié" vénérée au Kenya

Des dizaines de milliers de catholiques se sont réunis samedi à Nyeri, à 150 kilomètres au nord de la capitale kényane Nairobi, pour la cérémonie de béatification de la relig[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une cr[...]

Maroc : un terroriste refoulé par la Grande-Bretagne sème la terreur à Rabat

 Les autorités britanniques ont refoulé de leur territoire un Marocain condamné pour terrorisme, le 21 mai, sans en informer le Royaume et provoquant un imbroglio diplomatique.  [...]

Burundi : les manifestants tiennent tête au président Nkurunziza

Au terme d'une nouvelle semaine de manifestations marquées par la répression et la violence, Bujumbura connaissait samedi une trêve décrétée par les leaders du mouvement anti-troisiè[...]

Togo : démission du Premier ministre et de son gouvernement

  Le Premier ministre togolais Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu a remis sa démission et celle de son gouvernement au président Faure Gnassingbé qui l'a acceptée, a annoncé la[...]

Soudan du Sud : l'ONU accuse les belligérants d'avoir tiré sur sa base de Melut

  L'ONU a accusé vendredi l'armée et les rebelles au Soudan du Sud d'avoir tiré sur sa base de Melut, dans le nord-est du pays, et exigé que les responsables soient sanctionnés.[...]

Football : Hervé Renard, attendu à Lille, se sépare de la Côte d'Ivoire

 Le Français Hervé Renard, attendu à Lille, n'est plus le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, qu'il a mené au titre continental en février, a-t-on appris vendredi auprès d[...]

Burundi : trois morts dans l'explosion de grenades au centre de Bujumbura

Dans une nouvelle escalade de la violence, trois personnes ont été tuées par des jets de grenades vendredi soir dans la capitale burundaise Bujumbura, agitée depuis quatre semaines par la contestation p[...]

Côte d'Ivoire - Pascal Affi N'Guessan : "Le FPI n'est pas divisé"

Pascal Affi N'Guessan, le chef du parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, secoué par des divisions internes, a lancé un appel au rassemblement au sein du Front Populaire Ivoirien, vendredi, à l[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers