Extension Factory Builder
22/12/2011 à 16:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rassemblement d'intégristes à Tunis, le 3 décembre 2011. Rassemblement d'intégristes à Tunis, le 3 décembre 2011. © Fethi Belaid/AFP

Opposition extraparlementaire au Maroc, opérations d’intimidation en Tunisie, percée électorale en Égypte… Quiétistes ou violents, les différents courants de l’islamisme radical, notamment le salafisme, se sentent pousser des ailes.

Au terme d’élections plus transparentes que par le passé, des partis islamistes dits modérés l’ont emporté en Tunisie, en Égypte et au Maroc. Mais après les violentes manifestations salafistes à la faculté de lettres de La Manouba, à Tunis, et le score inattendu du parti Al-Nour au pays des Pharaons, les projecteurs sont désormais braqués sur les différents courants de l’islamisme radical, notamment le salafisme.

Stratégie de la violence

Doctrine rigoriste revendiquant un retour à la tradition (celle des salaf, littéralement les « prédécesseurs »), cette mouvance se divise en deux grands courants. Le premier est traditionnel et se déploie d’abord dans l’espace social à travers les mosquées et les associations caritatives. Quiétiste, cette forme du salafisme prône la soumission au pouvoir par crainte de la fitna (division) et bénéficie des pétrodollars saoudiens. Le 11 Septembre a jeté une lumière crue sur un autre courant : la salafiya djihadiya, constituée dans les années 1980 autour du wahhabisme et de la mystique du djihad afghan. Ses partisans, souvent affiliés à Al-Qaïda, cherchent à déstabiliser, voire à renverser des régimes « impies » par la violence.

Pour l’heure, l’islamisme « soft » du Parti de la justice et du développement (PJD), d’Ennahdha ou des Frères musulmans se présente comme un rempart contre l’extrémisme. Pour simplifier, plutôt le croissant turc que le glaive saoudien. L’avenir dira si cet islamisme légaliste peut à la fois s’acclimater à la démocratie et neutraliser sa maladie infantile : le salafisme.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Matraques électriques, bâtons cloutés... : quand la Chine fournit l'Afrique en instruments de torture

Matraques électriques, bâtons cloutés... : quand la Chine fournit l'Afrique en instruments de torture

Les relations Chine-Afrique sont de plus en plus intenses, y compris dans le secteur des instruments de torture. L'Empire du Milieu fournirait notamment, selon Amnesty international, à divers pays du continent des matraq[...]

Maroc - Algérie : à Oujda, bienvenue chez les Bouteflika !

Le président algérien a vu le jour et fait sa scolarité dans cette ville de l'Oriental marocain, avant de rejoindre les rangs du FLN. Retour sur l'enfance d'un chef.[...]

Tunisie : soixante-dix candidats déclarés pour la présidentielle du 23 novembre

Soixante-dix personnes ont d'ores et déjà déposé un dossier de candidature à la présidentielle tunisienne, qui aura lieu le 23 novembre. La liste définitive des participants ne[...]

États-Unis : Arab Bank reconnue coupable de financer le terrorisme au Proche-Orient

Dans un arrêt rendu mardi par la cour fédérale de Brooklyn à New York, Arab Bank a été reconnue coupable de financer des activités terroristes. Un verdict qualifié de[...]

Cisjordanie : mort de deux Palestiens accusés du meurtre de trois jeunes Israéliens

Deux Palestiniens soupçonnés d'avoir enlevé puis assassiné trois jeunes Israéliens en juin à Hébron en Cisjordanie ont été tués dans la nuit de lundi à[...]

Syrie : premières frappes américaines et premières victimes parmi l'État islamique

Les premières frappes menées mardi avant l'aube en Syrie par la coalition dirigée par les États-Unis ont fait plus de 20 morts parmi les combattants de l'État islamique (EI), selon le premier[...]

Le groupe terroriste Jund al-Khilafa revendique le rapt d'Hervé Gourdel en Kabylie

L'annonce est survenue quelques heures après que l'État islamique (EI) a appelé au meurtre de citoyens des pays de la coalition qui lutte contre lui, le 22 septembre. Mais Hervé Gourdel, guide de[...]

Un touriste français enlevé dimanche dans l'est de l'Algérie

Plusieurs sources sécuritaires et judiciaires citées par l'AFP ont confirmé lundi l'enlèvement d'un ressortissant français, dimanche, dans l'est de l'Algérie.[...]

Après Zuma, Ramtane Lamamra à la tête de l'UA ?

Le mandat de l'actuelle présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, se termine en 2016. Et déjà, certains se pressent pour lui trouver un successeur.[...]

Finance : Casablanca gagne 11 places dans l'indice GFCI

 Casablanca a fait un bond de 11 places et se hisse désormais à la 51e place du GFCI, le classement des places financières internationales (GFCI), devant Maurice, Moscou, Dublin et Madrid.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces