Extension Factory Builder
09/12/2011 à 14:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
90% des 4 millions de prostituées chinoises excercent sous la contrainte. 90% des 4 millions de prostituées chinoises excercent sous la contrainte. © AFP

Recrutées comme femmes de chambre, dix-neuf jeunes Chinoises ont été séquestrées, battues et contraintes de se prostituer dans un hôtel de Luanda, en Angola. La police locale a mis fin à leur calvaire.

Le scénario est toujours le même : des femmes venues de la campagne à qui l’on fait miroiter un travail à l’étranger et un salaire de rêve – tout est relatif. En l’occurrence, c’était un emploi de femme de chambre dans un hôtel de Luanda, en Angola, à 600 euros par mois. Six fois plus que leur salaire en Chine. Mais le rêve a tourné au cauchemar pour ces dix-neuf infortunées. À peine arrivées dans la capitale angolaise, elles ont été séquestrées dans un hôtel, privées de leur passeport et contraintes de se prostituer. Leur calvaire a duré six mois, jusqu’à ce que l’une d’elles réussisse à prévenir sa famille. Laquelle a alerté les autorités. Les jeunes femmes ont fini par être libérées par la police de Luanda, aidée par des agents chinois. Onze personnes ont été arrêtées. L’une des victimes a raconté son calvaire au quotidien China Daily : les coups, les privations, les clients qui défilent… Ces derniers étaient presque tous chinois, ouvriers, contremaîtres ou commerçants. Plus de 70 000 de leurs compatriotes vivent en Angola, où la République populaire a investi 25 milliards de dollars (près de 19 milliards d’euros).

Rapatriés d'urgence

« Les Chinois n’ont pas le droit d’avoir des relations avec des Angolaises, explique l’un d’eux. Violer cette règle, c’est s’exposer à être rapatrié d’urgence. Nous vivons isolés pour des raisons de sécurité (on nous explique que le pays est dangereux), mais aussi culturelles. Nous connaissons mal ces pays dont nous ne parlons pas la langue. Notre seule motivation, c’est l’argent. Alors, on préfère rester entre nous. Et quand on va voir les filles, ce sont toujours des compatriotes. » Les triades spécialisées dans l’émigration clandestine ont sauté sur l’occasion, avec le renfort de gangs angolais. On estime que 90 % des 4 millions de Chinoises qui se livrent à la prostitution le font contraintes et forcées. Un rapport du département d’État américain révèle qu’une grande partie d’entre elles travaillent à l’étranger. Et de plus en plus souvent en Afrique. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Aqpa - Yémen : 205 attaques, dont celle de "Charlie Hebdo", en seulement trois mois

Comme une ONG sérieuse, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié un rapport trimestriel de ses activités, incluant notamment l'attaque en France contre le journal "Charlie[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2656p062.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2656p062.xml0 from 172.16.0.100