Extension Factory Builder
09/12/2011 à 10:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Perry, Romney, Cain, Gringrich et Bachmann (de g. à dr.) lors d'un débat sur CNN, le 22 novembre. Perry, Romney, Cain, Gringrich et Bachmann (de g. à dr.) lors d'un débat sur CNN, le 22 novembre. © Reuters

Bourdes, gaffes, bévues et balourdises… Les candidats républicains à la présidentielle de 2012 aux États-Unis font le show.

Les candidats aux primaires républicaines sont en train de faire oublier Sarah Palin, reine jusqu’ici incontestée des gaffeuses. Les débats qui les opposent tournent souvent au numéro de comique involontaire. Surtout quand Rick Perry, Herman Cain ou Michele Bachmann ouvrent la bouche.

Parti en flèche dans la course à la Maison Blanche, le premier enchaîne depuis les prestations catastrophiques. Début novembre, il a été incapable de répondre au présentateur de la chaîne CNBC qui lui demandait quelle agence fédérale il souhaiterait démanteler s’il venait à être élu. Face à la caméra, il est resté muet pendant cinquante-trois secondes, montre en main. Une éternité.

Mais Herman Cain n’est pas en reste. Avant d’être rattrapé par diverses affaires de harcèlement sexuel, ce novice en politique était l’un des favoris des sondages. Et puis le festival de bourdes a commencé. Cain s’est par exemple inquiété des efforts entrepris par la Chine pour se doter de l’arme nucléaire – que ce pays possède depuis près d’un demi-siècle. Mal informé, de son propre aveu, de la situation en Libye, dont il croit savoir qu’elle serait tombée « aux mains des talibans », il est en revanche intarissable sur la politique migratoire qu’il rêve de mener. Sa muraille de Chine à lui, son mur de Berlin, c’est la barrière électrifiée qu’il souhaite construire le long de la frontière avec le Mexique : plus de 3 000 km, quand même. Le tollé a été tel qu’il a été contraint de faire machine arrière. C’était « une blague », paraît-il.

Cain est inquiet : il soupçonne la Chine de vouloir se doter de l'arme nucléaire !

Quant à Michele Bachmann, elle soutient que le vaccin contre le cancer du col de l’utérus donne la trisomie 21. En campagne dans l’Iowa, début juin, elle a félicité la bourgade de Waterloo – ça ne s’invente pas ! – d’avoir donné naissance à John Wayne. Sauf que le célèbre acteur est bien né dans l’Iowa, mais pas à Waterloo, dont la seule célébrité recensée est un certain John Wayne Gacy, alias « le clown tueur », qui tua et viola trente-trois adolescents dans les années 1970 !

Même des candidats « sérieux » s’y mettent. Newt Gingrich, par exemple, l’ancien speaker de la Chambre des représentants, y est allé de son couplet contre les dangers de la charia aux États-Unis. Il est vrai que personne n’est à l’abri d’une sortie de route. Obama lui-même, à l’époque où il n’était encore que candidat, n’avait-il pas annoncé son intention de faire campagne dans les 57 (au lieu de 50) États américains ? Mais chaque chose en son temps. Pour l’instant, ce sont les républicains qui font le show.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en f&eac[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers