Extension Factory Builder
12/12/2011 à 18:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Tosi Mpanu-Mpanu, présent sur tous les fronts. Tosi Mpanu-Mpanu, présent sur tous les fronts. © D.R.

Banque mondiale, diplomatie, environnement, politique, le négociateur africain en chef au sommet sur le climat a plus d’une corde à son arc.

C’est peu dire que Tosi Mpanu-Mpanu est occupé. Ce Congolais de 37 ans, qui a présidé le Groupe Afrique des négociateurs (GAN) au sommet sur le climat de Durban (28 novembre-9 décembre), est d’ailleurs arrivé sur place cinq jours après le début des discussions. Il était jusque-là retenu à Kinshasa, où il s’est porté candidat aux législatives du 28 novembre sous les couleurs du Parti démocrate chrétien (PDC). La campagne n’a pas été de tout repos : membre du camp du président sortant, Joseph Kabila, il s’est efforcé de prendre ses distances avec un bilan gouvernemental mitigé. D’autant que son passé politique l’avait plutôt habitué aux slogans des opposants du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba. C’est sous cette bannière qu’il s’était présenté (sans succès) en 2006 dans le Bas-Congo.

Au vu de la désorganisation qui a marqué le scrutin, l’attente des résultats n’a pas fini de lui donner la migraine, alors qu’il entre dans la dernière ligne droite de sa présidence du GAN, débutée à Copenhague en 2009.

"Pur produit du Congo"

Fils de Raphaël Mpanu-Mpanu Bibanda, ex-journaliste devenu homme d’affaires, il est né à Paris, mais reste « un pur produit du Congo », tient-il à préciser. Diplômé du lycée belge de Kinshasa et de la George Washington University, il débute sa carrière à la Banque mondiale. Il y restera trois ans, avant de rentrer en RDC, en 2003, pour devenir conseiller du ministre des Affaires étrangères. Il est alors en liaison régulière avec les diplomates sud-africains – il coordonne les experts de la commission mixte RDC-Afrique du Sud – et américains – comme l’attestent plusieurs câbles diplomatiques partiellement dévoilés par WikiLeaks.

Le ministère congolais de l’Environnement, auquel il est intégré en 2007, sera son tremplin vers la présidence du GAN. « Quand j’ai commencé, j’ai été très combattu par la vieille garde des négociateurs en raison de ma jeunesse, se souvient-il. Mais mon expérience diplomatique m’a été utile : aujourd’hui ce sont mes plus grands supporteurs. » Après le sommet de Durban, il passera le relais à un ressortissant d’Afrique australe. En espérant, entre-temps, avoir décroché un accord satisfaisant pour le continent.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers