Extension Factory Builder
12/12/2011 à 18:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Tosi Mpanu-Mpanu, présent sur tous les fronts. Tosi Mpanu-Mpanu, présent sur tous les fronts. © D.R.

Banque mondiale, diplomatie, environnement, politique, le négociateur africain en chef au sommet sur le climat a plus d’une corde à son arc.

C’est peu dire que Tosi Mpanu-Mpanu est occupé. Ce Congolais de 37 ans, qui a présidé le Groupe Afrique des négociateurs (GAN) au sommet sur le climat de Durban (28 novembre-9 décembre), est d’ailleurs arrivé sur place cinq jours après le début des discussions. Il était jusque-là retenu à Kinshasa, où il s’est porté candidat aux législatives du 28 novembre sous les couleurs du Parti démocrate chrétien (PDC). La campagne n’a pas été de tout repos : membre du camp du président sortant, Joseph Kabila, il s’est efforcé de prendre ses distances avec un bilan gouvernemental mitigé. D’autant que son passé politique l’avait plutôt habitué aux slogans des opposants du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba. C’est sous cette bannière qu’il s’était présenté (sans succès) en 2006 dans le Bas-Congo.

Au vu de la désorganisation qui a marqué le scrutin, l’attente des résultats n’a pas fini de lui donner la migraine, alors qu’il entre dans la dernière ligne droite de sa présidence du GAN, débutée à Copenhague en 2009.

"Pur produit du Congo"

Fils de Raphaël Mpanu-Mpanu Bibanda, ex-journaliste devenu homme d’affaires, il est né à Paris, mais reste « un pur produit du Congo », tient-il à préciser. Diplômé du lycée belge de Kinshasa et de la George Washington University, il débute sa carrière à la Banque mondiale. Il y restera trois ans, avant de rentrer en RDC, en 2003, pour devenir conseiller du ministre des Affaires étrangères. Il est alors en liaison régulière avec les diplomates sud-africains – il coordonne les experts de la commission mixte RDC-Afrique du Sud – et américains – comme l’attestent plusieurs câbles diplomatiques partiellement dévoilés par WikiLeaks.

Le ministère congolais de l’Environnement, auquel il est intégré en 2007, sera son tremplin vers la présidence du GAN. « Quand j’ai commencé, j’ai été très combattu par la vieille garde des négociateurs en raison de ma jeunesse, se souvient-il. Mais mon expérience diplomatique m’a été utile : aujourd’hui ce sont mes plus grands supporteurs. » Après le sommet de Durban, il passera le relais à un ressortissant d’Afrique australe. En espérant, entre-temps, avoir décroché un accord satisfaisant pour le continent.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Kinshasa amnistie plus de 350 ex-combattants du M23

RDC : Kinshasa amnistie plus de 350 ex-combattants du M23

Le ministre congolais de la Justice a annoncé jeudi une nouvelle vague d'amnistie en RDC. Parmi les bénéficiaires : plus de 350 ex-rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23), réfugiés en Ouganda et a[...]

Eve Bazaiba (MLC) : "S'il s'aime, Kabila sait que c'est son deuxième et dernier mandat" en RDC

De passage à Paris le 24 avril, après son séjour aux États-Unis, Eve Bazaiba, secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC, parti de Jean-Pierre Bemba), a[...]

Jean-Pierre Bat : "Houphouët-Boigny était la tête de pont du système" de la Françafrique

Les archives de Jacques Foccart, le premier "Monsieur Afrique" de la Ve République livrent leurs secrets. Entretien avec le chercheur qui a la charge de ce fonds d'une richesse exceptionnelle.[...]

RDC : liberté provisoire pour quatre militants citoyens arrêtés à Goma en mars

Arrêtés début avril, quatre membres d'un mouvement citoyen congolais arrêtés début avril à Goma, dans l'est de la RDC, ont bénéficié d'une libération [...]

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

Le territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a été une nouvelle fois le théâtre de tueries à l'arme blanche, dans la nuit de jeudi[...]

RDC : enlèvement de trois membres de la Monusco dans le Nord-Kivu

Deux Congolais et un Zimbabwéen, membres de l'unité de la Monusco chargée du déminage et de la neutralisation des munitions non explosées, ont été enlevés jeudi au[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC - Angola : ça plane pour Kabila et Dos Santos

Longtemps tendues, les relations entre la RDC et l'Angola connaissent une embellie. La preuve, les vols ont repris jeudi entre les deux pays.[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2656p014-015.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2656p014-015.xml2 from 172.16.0.100