Extension Factory Builder
17/11/2011 à 06:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Anthropologue des religions, traducteur du Coran chez Fayard

Dans la récente affaire de Charlie Hebdo, on est souvent tombés de Charybde en Scylla. En effet, quand un hebdomadaire satirique consacre un dossier au Prophète au nom de la liberté d’expression, ce pilier régalien de la République, il considère que l’islam a la même maturité que le catholicisme ou le judaïsme, le même degré de sécularisation et la même teneur sociologique. Erreur ! L’islam en France en est encore aux balbutiements. Il y a certes des musulmans instruits, qui ont voyagé, qui arrivent à se détacher de la foi elle-même et, plus encore, du dogme. Mais il y en a d’autres, la majorité, qui estiment que le blasphème est une injure aux croyants et un mauvais coup porté à l’islam lui-même, puisque le Prophète a partie liée avec le Coran et avec Allah. Cette trilogie Allah-Coran-Prophète est indissociable. L’islam en France, et notamment celui des banlieues, échappe à peine à l’emprise des prédicateurs salafistes et djihadistes, qui l’ont pris en charge et instrumentalisé durant deux décennies. D’un côté, les tourbillons de la provocation, c’est Charybde ; de l’autre, la violence, c’est Scylla.

Au moment où j’écris, nous ne savons pas encore quelles mains criminelles ont jeté des cocktails Molotov dans les locaux du journal. Il faut donc se méfier des manipulations et des surenchères. Mais ce que nous savons d’ores et déjà, c’est la manière dont le venin de la division est inoculé et à quelles doses. Alors que les musulmans français étaient sur le point de réussir leur mutation, à travers notamment leur intégration économique, des oiseaux de mauvais augure sont venus, tard dans la nuit, leur rappeler leurs pratiques exogènes qui ne cadrent pas avec le moule dans lequel ils sont censés se fondre.

À l’inverse, on peut dire que l’illusion de la « pureté » de l’un a entraîné mécaniquement une souillure et une « impureté » de l’autre, deux monstres sacrés du religieux qui se combattent sans cesse et plus que jamais dans les confrontations homériques du périurbain. De fait, alors qu’on pensait que tout allait pour le mieux dans le pays des droits de l’homme, voilà que l’irruption du religieux dans la sphère publique est devenue visible et prégnante. L’erreur de tout cela est d’avoir volontairement amalgamé la pluralité des musulmans dans une seule et même identité religieuse, en faisant fi de leurs singularités étonnantes. Or, on le sait maintenant, il n’y a pas un musulman qui soit identique à un autre.

Certains musulmans ont fait la part des choses, et les caricatures les laissent de marbre ; d’autres sont mal à l’aise avec ces remises en question, qu’ils jugent brutales. Depuis dix ans, nous ressemblons à Sisyphe, ce roi grec de Corinthe qui, dans les Enfers, fut condamné à pousser sur une pente une grosse pierre qui retombe toujours avant d’atteindre le sommet et qu’il est obligé de faire rouler de nouveau sans jamais s’arrêter. De fait, on a beau expliquer quels sont les points de fracture de l’islam et ses points névralgiques, il y a encore des citoyens de ce pays qui voient en cette religion une négation de la laïcité, un dévoiement de la République et presque un kyste qu’il faut soigner. Sisyphe, que de chemin à parcourir encore avant d’atteindre le sommet de la montagne !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Le Maroc et la France rétablissent leur coopération judiciaire et antiterroriste

Le Maroc et la France rétablissent leur coopération judiciaire et antiterroriste

La France et le Maroc ont décidé samedi de "tourner la page" de près d'un an de brouille diplomatique, en rétablissant leur coopération judiciaire et anti-jihadiste, un réchauffe[...]

France-Maroc : Rabat appelle à tourner la page de la crise diplomatique

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a appelé samedi à tourner la page de la crise diplomatique entre son pays et la France, confirmant un plein rétablissement de[...]

Chine : la "chasse aux renards" est ouverte

Les autorités ont entrepris de pourchasser jusqu'en Europe ou en Afrique les responsables politiques et économiques convaincus de corruption. Une traque difficile ? Oui, mais extrêmement fructueuse.[...]

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Comment plus deux cents villageois de la province de Battambang ont-ils été contaminés par le virus du sida ? Un étrange médecin est dans le collimateur des enquêteurs.[...]

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2653p059.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2653p059.xml0 from 172.16.0.100