Extension Factory Builder
14/11/2011 à 12:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Images d'un sommet, celui du G20. L’Europe est au bord de l’abîme. À son chevet, de « jeunes » dirigeants, quinquagénaires (Merkel, Sarkozy, Obama), voire quadragénaires (Cameron, Medvedev). Tous sont depuis peu de temps à la tête de nations dont la population vieillit...

En Afrique, l’impression est inverse. Des citoyens de plus en plus jeunes, dirigés par de vieux crocodiles vissés à leurs fauteuils. Les clichés ont la vie dure. Car le continent aussi change et rajeunit ses chefs.

Mettons de côté l’Afrique du Nord, largement administrée par des pouvoirs transitoires après le grand coup de torchon donné en Tunisie, en Égypte et en Libye, où les palais présidentiels ont été époussetés et débarrassés des toiles d’araignées.

La moyenne d’âge de nos chefs, en Afrique subsaharienne, est de 62,6 ans, guère éloignée de la moyenne mondiale, environ 61 ans.

Les quatre grands ensembles régionaux qui la composent se répartissent équitablement les lauriers et les bonnets d’ânes. L’Afrique australe, pour la moyenne d’âge la plus haute (64,5ans), l’Afrique de l’Est pour la plus basse (60,5 ans). Concernant la longévité au pouvoir, la moyenne est de… 10,7 ans. Et c’est l’Afrique de l’Ouest qui est la moins gourmande: 6 ans! Merci Alpha Condé (Guinée), Goodluck Jonathan (Nigeria), Mahamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Jorge Carlos Fonseca (Cap-Vert), Malam Bacai Sanhá (Guinée-Bissau), John Atta-Mills (Ghana) et Thomas Boni Yayi (Bénin), tous au-dessous de cette moyenne. Vive l’alternance...

L’Afrique centrale, elle, est la reine des accros au pouvoir, avec une moyenne de 14,5 années sur le fauteuil présidentiel : 32 ans pour Obiang Nguema (Guinée équatoriale), 29 ans pour Paul Biya (Cameroun), 21 ans pour Idriss Déby Itno (Tchad), 14 pour Denis Sassou Nguesso (Congo) et 10 pour Joseph Kabila (RDC). Seuls « nouveaux », au cours des cinq dernières années, Manuel Pinto da Costa (São Tomé) et Ali Bongo Ondimba (Gabon)...

Derniers prix de ce petit palmarès de nos « grands quelqu’un » : les titres individuels, toutes régions confondues. Les plus âgés? Robert Mugabe (Zimbabwe), 87 ans, et Abdoulaye Wade (Sénégal), 85. Les plus jeunes? Andry Rajoelina (Madagascar), 37 ans, et Joseph Kabila (RD Congo), 40. Le petit dernier ? Michael Sata (Zambie), pas vraiment un perdreau de l’année (74 ans), mais élu le 23 septembre.

Last but not least, les dix plus « expérimentés » : les « jumeaux » (69 ans chacun) Obiang et dos Santos (Angola), au pouvoir depuis 32 ans, puis Mugabe (31 ans), Biya, Museveni (Ouganda, 25 ans), Compaoré (Burkina, 24 ans), Omar el-Béchir (Soudan, 22 ans), Idriss Déby Itno, Issayas Afewerki (Érythrée, 18 ans) et Mélès Zenawi (Éthiopie, 16 ans) qui est le véritable patron de son pays malgré l’existence d’un président presque anonyme (Girma Wolde Giorgis). Mais dix-sept dirigeants, sur quarante huit, sont au pouvoir depuis moins de 5 ans! Au total, l’Afrique subsaharienne ne compte finalement que onze chefs d’État de plus de 70 ans, contre dix-huit de moins de 60 ans. L’Afrique change, vous dit-on !

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

C’est son roman "Meursault, contre-enquête", qui a valu à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud le prix de l'Organisation internationale de la Francophonie. La récom[...]

L'institut Choiseul classe ses "100 leaders économiques africains de demain"

L'Institut Choiseul vient de publier la "Choiseul 100 Africa", un classement annuel identifiant les "leaders économiques de demain" parmi les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins. Certains[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Gouvernance en Afrique : votre pays est-il performant, selon l'indice Mo Ibrahim 2014 ?

La fondation Mo Ibrahim a publié, lundi 29 septembre, son indice annuel sur la gouvernance en Afrique. Bilan : l'Afrique progresse globalement, notamment grâce aux questions des droits de l'homme et de la[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

La Francophonie confrontée au casse-tête de la succession d'Abdou Diouf

Après 12 ans sous la férule de l'ancien président sénégalais Abdou Diouf, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se trouve face au casse-tête de sa succession fin novembre[...]

La fondation pour l'Afrique de Borloo en marche d'ici la fin de l'année

Jean-Louis Borloo, qui s'est retiré de la vie politique en avril dernier, estime que sa fondation sur l'Afrique sera opérationnelle d'ici la fin de l'année, a-t-il indiqué dans un entretien au[...]

Ebola : le FMI accorde une aide supplémentaire aux pays touchés

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi une enveloppe supplémentaire de 130 millions de dollars en faveur des trois pays les plus frappés par Ebola (Guinée, Liberia, Sierra[...]

Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l'ONU

Sankara visionnaire ? En se présentant, le 4 octobre 1984, à la tribune des Nations unies, le jeune capitaine burkinabè était loin d'imaginer que, 30 ans plus tard, la plupart des thèmes de son[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers