Extension Factory Builder
04/11/2011 à 11:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le campus de l’African Leadership Academy (ALA), en périphérie de Johannesburg. Le campus de l’African Leadership Academy (ALA), en périphérie de Johannesburg. © African Leadership Academy

Former de futurs leaders et les retenir sur le continent : la réponse de l’African Leadership Academy (ALA) au déficit de main-d’œuvre qualifiée.

Joel Mwale a de grandes ambitions et n’a pas peur d’en parler. « J’espère devenir un bon chef d’entreprise – peut-être serai-je un Bill Gates africain d’ici à quelques années », déclare-t-il. Ce Kényan de 18 ans est le type d’étudiant que recherche l’African Leadership Academy (ALA). Il fait partie des 83 élèves venus de plus de trente pays africains, en septembre dernier, pour entamer à Johannesburg leur première année d’étude dans l’école créée par Fred Swaniker, un Ghanéen de 34 ans.

Grâce à un cursus de deux ans alliant formation théorique et formation en entreprise, ALA veut faire naître une nouvelle génération de dirigeants africains. Et combler ainsi le déficit de compétences sur le continent. Un déficit qui contraint les sociétés venant investir en Afrique à embaucher des expatriés, alors que des employés locaux leur reviendraient moins cher et apporteraient leur connaissance du marché et leurs réseaux. « Les entreprises emploient des étrangers à des postes d’encadrement et de stratégie, mais aussi à des postes techniques, en raison du manque de main-d’œuvre qualifiée sur place, explique Mthuli Ncube, chef économiste de la Banque africaine de développement (BAD). Un phénomène accentué par la fuite des cerveaux. »

85% de boursiers, 36 000 d'euros de frais de scolarité

Le nationalisme grandissant complique encore la situation, souligne Seshi Samuel, cadre du cabinet de conseil Ernst & Young. « Les pays africains veillent à ce que des employés locaux soient présents au sein des entreprises », explique-t-elle. Résultat : « Il y a une vraie guerre pour s’arracher les talents. »

Face à ces difficultés, Swaniker veut créer un « réservoir de talents ». Pour contrer la fuite des cerveaux, chaque étudiant s’engage à travailler pendant dix ans en Afrique à partir de ses 25 ans. Dans le cas contraire, il doit rembourser les 50 000 dollars (36 000 euros) de frais de scolarité, plus les intérêts. Environ 85 % des étudiants bénéficient d’une bourse complète. L’école, qui a reçu quelque 22 millions d’euros de dons (de Cisco Systems, MasterCard Foundation, Crédit suisse Foundation, notamment), développe des réseaux pour aider les étudiants à trouver des stages et du travail sur le continent. L’objectif est de faire émerger « 6 000 leaders en cinquante ans ». 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de chantie[...]

Afrique du Sud : une suite de la biographie de Nelson Mandela sera publiée en 2015

Une suite de l'autobiographie de Nelson Mandela "Un long chemin vers la liberté" sera publiée l'an prochain en Afrique du Sud, a indiqué mercredi la fondation de l'ancien président[...]

Héritage de Mandela : les exécuteurs testamentaires s'opposent à la plainte de Winnie

Face à la procédure lancée par Winnie Madikizela-Mandela pour récupérer la maison familiale de Qunu (Sud), les exécuteurs testamentaires de l'ex-président sud-africain entendent[...]

Miss Afrique du Sud couronnée Miss Monde 2014

Miss Afrique du Sud, Rolene Strauss, 22 ans, a été désignée dimanche à Londres Miss Monde 2014 parmi 121 jeunes femmes du monde entier, un concours endeuillé par le meurtre, le mois[...]

Afrique du Sud : le procès Pistorius sera réexaminé en appel

Il y aura bien un procès Pistorius en appel, a-t-on appris mercredi auprès de la justice sud-africaine. Un second round réclamé par le parquet alors que le champion paralympique sud-africain avait[...]

Afrique du Sud : malade, Desmond Tutu annule tous ses voyages

L’archevêque anglican Desmond Tutu annule tous ses projets de voyage jusqu’à la fin de l’année afin de lutter contre son cancer de la prostate, selon un communiqué publié mardi 9[...]

Famille Mandela : si Madiba les voyait...

Mandla, l'un de ses petits-fils, fait scandale. Winnie, son ex-épouse, demande l'annulation post-mortem de leur divorce et conteste son testament. Seule Graça, sa veuve, reste digne.[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Procès Pistorius : report de la décision sur la demande d'appel

Le tribunal sud-africain qui a condamné le champion paralympique Oscar Pistorius à cinq ans de prison pour l'"homicide involontaire" de sa petite amie en 2013 a renvoyé à mercredi sa[...]

Affaire Pistorius : vers un procès en appel ?

Thokozile Masipa, la juge sud-africaine qui a condamné Oscar Pistorius à 5 ans de prison pour avoir abattu sa petite amie, doit dire mardi si elle accepte que son jugement passe en appel à la demande du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers