Extension Factory Builder
25/10/2011 à 13:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
BLaise Campaoré, le président burkinabè, accueilli à Taipei (Taiwan) le 8 octobre. BLaise Campaoré, le président burkinabè, accueilli à Taipei (Taiwan) le 8 octobre. © D.R.

Le 10 octobre, Taiwan et la Chine ont célébré chacun de leur côté le centenaire de la République de Chine. L’occasion, pour les frères rivaux, de compter leurs alliés.

Divisés depuis la victoire des communistes en 1949 et la fuite des nationalistes sur l’île de Formose, Chinois et Taïwanais ont célébré chacun de leur côté le centième anniversaire de la révolution de 1911, qui a vu naître la République de Chine. Le 9 octobre, Hu Jintao, le président chinois, a une nouvelle fois appelé les deux rives à « une réunification pacifique ». Le lendemain, Ma Ying-jeou, son homologue taïwanais, a repoussé son offre. « Nous maintenons le statu quo », a-t-il répondu, avant d’appeler Pékin à accepter l’existence de son pays. Des prises de parole plutôt modérées, à l’image de l’apaisement diplomatique et du rapprochement économique constatés depuis l’élection de Ma Ying-jeou, en 2008.

Ce réchauffement, l’Afrique en est un témoin privilégié. Longtemps, les deux Chine ont rivalisé sur le continent. À partir des années 1980, Pékin exige de ses partenaires qu’ils reconnaissent le principe d’une seule Chine. Au début des années 1990, Taiwan résiste et « gagne » huit États, dont le Burkina en 1994. Mais au fil des ans, la petite république (23 millions d’habitants) a vu plusieurs pays africains lui tourner le dos : le Lesotho en 1994, l’Afrique du Sud et le Niger en 1996, la Centrafrique et la Guinée-Bissau en 1998, le Sénégal, le Tchad et le Malawi en 2005 et 2006…

Depuis trois ans, les deux frères ennemis asiatiques s’efforcent de normaliser leurs relations. « La Chine n’essaie plus de séduire nos alliés, et vice versa », se réjouissait l’an dernier Zhang Ming-zhong, l’ambassadeur de Taiwan au Burkina. Il faut dire qu’ils ne sont plus guère nombreux : aujourd’hui, seuls vingt-trois pays dans le monde reconnaissent Taiwan, dont quatre en Afrique. Et, hormis le Burkina, ce sont de petits États : la Gambie (1,7 million d’habitants), le Swaziland (1,12 million) et São Tomé e Príncipe (212 000).

Prédatrice

Cela n’empêche pas Taipei de les choyer. Si, en 2008, l’aide publique au développement ne représentait que 0,11 % de son PNB, soit 430 millions de dollars (310 millions d’euros), la coopération de Taiwan, essentiellement dirigée vers les infrastructures de base, est appréciée. « Elle est souple, concrète, et n’est pas prédatrice comme peut l’être l’aide chinoise », juge un expert en développement.

C’est au Burkina, où son aide s’élève à 18,5 millions d’euros par an, que son action est le plus visible. Avec ses 16 millions d’habitants et son influence sur toute la région ouest-africaine, on comprend que le « pays des hommes intègres » soit cher à Taipei. Blaise Compaoré, le président burkinabè, était d’ailleurs l’invité d’honneur des festivités du 10 octobre. « Pour nous, le Burkina est un symbole, car c’est le pays ami le plus peuplé, et le deuxième en superficie », explique Zhang Ming-zhong. Combien de temps cette exception pourra-t-elle durer ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des cha[...]

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

Électricité : quel pilote pour la (future) Agence africaine ?

Pour la promotion de son "plan Marshall" électrique pour l'Afrique, Jean-Louis Borloo a rencontré trente-sept chefs d'État africains, qui, dans leur majorité, semblent adhérer au[...]

Maryse Condé : "Ma relation avec l'Afrique s'est fondée sur un mensonge"

L'écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé publie une biographie culinaire. L'occasion de revenir avec elle sur sa relation avec l'Afrique et de dévoiler une facette aussi importante de sa[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Esclavage : "Libres et sans fers", paroles captives

Dans un ouvrage récent, trois chercheurs explorent les archives judiciaires françaises à la recherche de témoignages d'esclaves. De très émouvantes voix d'outre-tombe.[...]

Comment la diaspora influence l'opinion politique africaine grâce aux médias en ligne

RFI, Jeune Afrique, Le Point Afrique, (ex-) Slate Afrique, Le Monde Afrique, Afrik.com, etc. En Afrique francophone, les médias panafricains les plus sérieux et les plus influents sont… basés en France.[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers