Extension Factory Builder
25/10/2011 à 13:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
BLaise Campaoré, le président burkinabè, accueilli à Taipei (Taiwan) le 8 octobre. BLaise Campaoré, le président burkinabè, accueilli à Taipei (Taiwan) le 8 octobre. © D.R.

Le 10 octobre, Taiwan et la Chine ont célébré chacun de leur côté le centenaire de la République de Chine. L’occasion, pour les frères rivaux, de compter leurs alliés.

Divisés depuis la victoire des communistes en 1949 et la fuite des nationalistes sur l’île de Formose, Chinois et Taïwanais ont célébré chacun de leur côté le centième anniversaire de la révolution de 1911, qui a vu naître la République de Chine. Le 9 octobre, Hu Jintao, le président chinois, a une nouvelle fois appelé les deux rives à « une réunification pacifique ». Le lendemain, Ma Ying-jeou, son homologue taïwanais, a repoussé son offre. « Nous maintenons le statu quo », a-t-il répondu, avant d’appeler Pékin à accepter l’existence de son pays. Des prises de parole plutôt modérées, à l’image de l’apaisement diplomatique et du rapprochement économique constatés depuis l’élection de Ma Ying-jeou, en 2008.

Ce réchauffement, l’Afrique en est un témoin privilégié. Longtemps, les deux Chine ont rivalisé sur le continent. À partir des années 1980, Pékin exige de ses partenaires qu’ils reconnaissent le principe d’une seule Chine. Au début des années 1990, Taiwan résiste et « gagne » huit États, dont le Burkina en 1994. Mais au fil des ans, la petite république (23 millions d’habitants) a vu plusieurs pays africains lui tourner le dos : le Lesotho en 1994, l’Afrique du Sud et le Niger en 1996, la Centrafrique et la Guinée-Bissau en 1998, le Sénégal, le Tchad et le Malawi en 2005 et 2006…

Depuis trois ans, les deux frères ennemis asiatiques s’efforcent de normaliser leurs relations. « La Chine n’essaie plus de séduire nos alliés, et vice versa », se réjouissait l’an dernier Zhang Ming-zhong, l’ambassadeur de Taiwan au Burkina. Il faut dire qu’ils ne sont plus guère nombreux : aujourd’hui, seuls vingt-trois pays dans le monde reconnaissent Taiwan, dont quatre en Afrique. Et, hormis le Burkina, ce sont de petits États : la Gambie (1,7 million d’habitants), le Swaziland (1,12 million) et São Tomé e Príncipe (212 000).

Prédatrice

Cela n’empêche pas Taipei de les choyer. Si, en 2008, l’aide publique au développement ne représentait que 0,11 % de son PNB, soit 430 millions de dollars (310 millions d’euros), la coopération de Taiwan, essentiellement dirigée vers les infrastructures de base, est appréciée. « Elle est souple, concrète, et n’est pas prédatrice comme peut l’être l’aide chinoise », juge un expert en développement.

C’est au Burkina, où son aide s’élève à 18,5 millions d’euros par an, que son action est le plus visible. Avec ses 16 millions d’habitants et son influence sur toute la région ouest-africaine, on comprend que le « pays des hommes intègres » soit cher à Taipei. Blaise Compaoré, le président burkinabè, était d’ailleurs l’invité d’honneur des festivités du 10 octobre. « Pour nous, le Burkina est un symbole, car c’est le pays ami le plus peuplé, et le deuxième en superficie », explique Zhang Ming-zhong. Combien de temps cette exception pourra-t-elle durer ?

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en janvi[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Que cherche Jean-Louis Borloo en Afrique ?

Retiré de la politique active, l'ancien ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy lance un "plan Marshall" censé aboutir à l'électrification de tout le continent. Mais il se montre fort[...]

Météo : mieux vaut prévenir que guérir

Bien sûr, cela suppose de penser sur le long terme, mais les pays du continent auraient tout à gagner à investir dans la recherche sur les aléas climatiques. L'enjeu, économique notamment,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2649p014.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2649p014.xml0 from 172.16.0.100