Extension Factory Builder
17/10/2011 à 16:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président soudanais Omar el-Béchir, lors de son arrivée au Malawi, le 14 octobre 2011. Le président soudanais Omar el-Béchir, lors de son arrivée au Malawi, le 14 octobre 2011. © Amos Gumulira/AFP

Faisant fi du mandat d'arrêt émis contre lui par la Cour pénal internationale (CPI) en mars 2009, Omar el-Béchir continue de se déplacer librement. Dernière destination en date, le Malawi, où le président soudanais a assisté les 14 et 15 octobre au sommet du Comesa.

Pour la quatrième fois depuis l’émission par la Cour pénale internationale, en mars 2009, d’un mandat d’arrêt contre le président soudanais Omar el-Béchir, ce dernier a pu se rendre sans encombre dans un pays pourtant signataire du statut de cette même CPI. Après le Tchad, Djibouti et le Kenya (autres États ayant reconnu la CPI), c’est le Malawi qui, à son tour, a accueilli Béchir, les 14 et 15 octobre, pour un sommet du Comesa (Marché commun de l’Afrique australe et orientale), malgré les exhortations de Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l’UE, à procéder sur-le-champ à son arrestation.

Explication des autorités de Lilongwe : « L’affaire de la CPI n’est pas à l’ordre du jour du sommet. » Une quinzaine de pays africains, parmi lesquels l’Algérie, le Maroc, l’Angola, le Rwanda, le Zimbabwe, le Togo, l’Érythrée, l’Égypte, la Côte d’Ivoire et la Libye (processus d’adhésion en cours pour les deux derniers), n’ont toujours pas reconnu la Cour, alors qu’une bonne trentaine ont déjà franchi ce pas sans pour autant, on le voit, souscrire forcément aux obligations que cela implique.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Soudan

Soudan : un ministre évoque une nouvelle offensive contre les rebelles

Soudan : un ministre évoque une nouvelle offensive contre les rebelles

Une nouvelle offensive de l'armée soudanaise permettra de battre les rebelles armés des régions du Darfour, du Nil bleu et du Kordofan-Sud, a prévenu vendredi le ministre soudanais de la Défense,[...]

Soudan : deux figures de l'opposition arrêtées

Les services de sécurité soudanais ont arrêté deux figures de l'opposition après que leurs formations se sont mis d'accord pour unir leurs forces contre le gouvernement, a affirmé[...]

Viol collectif au Darfour : Khartoum empêche la Minuad de poursuivre l'enquête

Enquêtant sur une allégation de viol collectif impliquant l'armée, la Mission de la paix conjointe de l'ONU et de l'UA (Minuad) s'est vue refuser dimanche l'accès à Tabit, un village du Darfour,[...]

Maroc : Fadila El Gadi, broder avec la tradition

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage[...]

Soudan : Omer Asim, architecte minimaliste

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors[...]

Soudan : un homme abat deux gardes du palais présidentiel à Khartoum

Deux gardes soudanais ont été tués samedi à Khartoum par un homme qui essayait de pénétrer dans le palais présidentiel et qui a ensuite été abattu, a indiqué[...]

Soudan : Omar el-Béchir candidat à sa réélection en 2015

Le président soudanais Omar el-Béchir est candidat à sa réélection pour la présidentielle prévue pour avril 2015. Il a été réélu mardi chef du Parti du[...]

Cinquante nuances de gouvernance, selon l'indice Mo Ibrahim

La Fondation Mo Ibrahim, qui a passé au crible 52 pays africains, peint un tableau contrasté qui invite à la vigilance. Oui, le continent fait des progrès indéniables. Mais, même[...]

Soudan, Qatar, Turquie... : qui arme les islamistes libyens ?

Le gouvernement libyen soupçonne le Soudan de faciliter le transport des armes fournies par le Qatar aux milices islamistes. La Turquie serait aussi un allié de poids de ces dernières.[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers