Extension Factory Builder
17/10/2011 à 15:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Test de détection du sida, le 28 septembre 2009 à Abidjan. Test de détection du sida, le 28 septe Test de détection du sida, le 28 septembre 2009 à Abidjan. Test de détection du sida, le 28 septe © AFP

La contraception hormonale, notamment par injection, accroît-elle le risque d’infection du VIH/sida ?

Utilisée par de nombreuses femmes en Afrique sub­saharienne, la contraception hormonale favoriserait-elle l’extension du VIH/sida ? C’est ce que semble confirmer une étude menée par des chercheurs de l’université de Washington (Seattle) dans sept pays africains : Afrique du Sud, Botswana, Kenya, Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Zambie. Destinée à évaluer l’impact de ce type de contraceptif sur le risque de propagation de la pandémie, l’étude a porté sur 3 790 couples hétérosexuels, dont l’un des conjoints était déjà malade. Au bout de deux ans, les chercheurs ont conclu que les femmes qui utilisent ce procédé (et notamment sous forme d’injection hormonale) ont deux fois plus de risques de contracter le virus du sida et que leurs partenaires sont eux aussi davantage exposés.

« Cela fait vingt ans que nous essayons de répondre à cette question, tempère le Dr Catherine Hankins, conseillère scientifique principale à l’Onusida. Certaines études établissent une corrélation entre le contraceptif incriminé et la contamination, d’autres pas. L’étude de l’université de Washington porte sur un nombre limité de femmes. En Afrique, hors contexte, ces conclusions peuvent être mal interprétées. » C’est pourquoi une conférence internationale aura lieu à Genève, en janvier 2012. Il s’agira, précise le Dr Hankins, « d’analyser toutes les données disponibles et de voir de quel côté pencher ».

Selon l’Onusida, en 2009, le taux de prévalence du VIH en Afrique subsaharienne était de 13 femmes infectées pour 10 hommes. La moitié des personnes vivant avec le VIH/sida dans le monde sont des femmes, et 76 % des séropositives se trouvent en Afrique.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Mondial 2010 : l'Afrique du Sud juge les accusations de corruption 'sans fondement'

Mondial 2010 : l'Afrique du Sud juge les accusations de corruption "sans fondement"

La Fédération sud-africaine de football s’est exprimée jeudi au sujet des accusations de corruption dans l’attribution de la Coupe du monde 2010. Une affaire dans laquelle sont inculpés des [...]

Justice américaine : l'attribution de la Coupe du monde à l'Afrique du Sud était "corrompue"

C'est ce qu'a déclaré mercredi 21 mai la ministre américaine de la Justice à New York, après les inculpations pour corruption d'élus et de partenaires de la Fifa. La[...]

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

À 34 ans, ce chef d'entreprise devient le premier dirigeant noir de l'Alliance démocratique, parti considéré jusque-là comme "trop blanc". Cela suffira-t-il à[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : l'opération Fiela suscite la polémique

Dans le cadre de l'opération Fiela, plus de 400 Mozambicains ont été expulsés en fin de semaine dernière et la société civile dénonce une action xénophobe. Le[...]

RDC : la justice sud-africaine abandonne les poursuites contre le pasteur Mukungubila

Le tribunal de Johannesburg a décidé vendredi d’abandonner les poursuites engagées contre le pasteur Paul-Joseph Mukungubila, qui était accusé d'avoir fomenté les attaques du 30[...]

Cornes de rhinocéros : un juteux trafic en nette progression

Les rhinocéros, menacés d'extinction, sont traqués par les contrebandiers. Zoom sur un trafic très lucratif.[...]

Gaz de schiste : l'Afrique du Sud lance une étude d'impact sur l'exploitation

L'Afrique du Sud a annoncé le lancement d'une étude d'impact de l'exploitation du gaz de schiste, dont la région du Karoo (centre-ouest), écologiquement fragile, détiendrait suffisamment de[...]

L'artiste sud-africain Joe Dog censuré à la Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne

Plus connu sous le nom de Joe Dog, l'artiste sud-africain Anton Kannemeyer a été victime d'une étrange affaire de censure au Portugal, dans la librairie de la Fondation Calouste-Gulbenkian à[...]

Afrique du Sud : qui est (vraiment) Mmusi Maimane, le leader noir du "parti blanc" ?

À 34 ans, Mmusi Maimane a été élu dimanche à la tête de l'Alliance démocratique (DA), première force d'opposition en Afrique du Sud et considérée par le pouvoir[...]

Afrique du Sud - Zapiro : "La liberté d'expression est un combat"

Pourfendeur de l'apartheid et de tous les obscurantismes, cette figure phare des satiristes du continent s'inquiète des menaces qui pèsent sur la démocratie sud-africaine.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers