Extension Factory Builder
03/10/2011 à 16:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Il y a les amis d’un parcours et les amis de toujours. Robert Ménard et nous fûmes proches, du temps où cet emmerdeur sans frontières était le cauchemar d’une cohorte d’autocrates censeurs et l’éveilleur de consciences de toute une génération de journalistes africains indépendants.

Nous ne le sommes plus – comment pourrions-nous l’être ? – depuis que le pourfendeur de Ben Ali et des assassins de Norbert Zongo, le compagnon de Pius Njawe et de Mohamed Benchicou a publié, il y a six mois, son « Vive Le Pen ! », avant de fréquenter les think-tanks de l’extrême droite. La lente dérive autocentrée de ce pied-noir iconique l’a conduit en des marécages pour nous infréquentables. Le fondateur de Reporters sans frontières défend Dieudonné à propos des Juifs, Zemmour sur les « immigrés délinquants », Péan sur les « Tutsis menteurs », la peine de mort, les néocons, les théoriciens du complot, peut-être Gbagbo et pourquoi pas Kadhafi, je ne sais pas, tout est possible tant l’éclectisme de ses combats le conduit à dessiner sa propre caricature.

IL a une ligne, Robert, une grille d’explication : il n’est ni fasciste ni raciste – jusqu’ici, on le suit –, mais il se bat pour que tous, y compris les fascistes et les racistes, puissent s’exprimer. Est-ce un mal s’il n’aime rien tant que le débat, quitte à dîner avec le diable, comme Jacques Vergès, dont il partage l’ego ingérable ? Et d’ailleurs, le diable n’a-t-il pas lui aussi le droit à la parole ? Derrière l’apparente limpidité d’un ayatollah de la liberté d’expression qui revendique la licence de discuter de tout se cache une terrible confusion des valeurs. Où se situent ses limites ? C’est parce qu’il existe un minimum de police de la pensée – l’ennemie absolue selon Ménard – que les petits Goebbels rwandais de la radio des Mille Collines ont été condamnés. Et c’est parce que nous nous appelons Jeune Afrique, avec l’ADN et les convictions qui sont les nôtres, que personne n’a lu ni ne lira dans nos colonnes d’interviews des Le Pen père ou fille.

Amis de parcours, amis de toujours… Stéphane Hessel, 94 ans le 20 octobre, est de ces derniers. Cet homme rare et droit dont l’opuscule Indignez-vous !, traduit en 34 langues, s’est vendu à plus de trois millions d’exemplaires depuis un an, dit de J.A. que c’est « le seul hebdomadaire » qu’il lit. Hessel, l’ancien résistant devenu militant des droits de l’homme, et Ménard, l’ancien militant devenu insolent professionnel : ils ont si peu de choses en commun qu’on s’excuserait presque de cette cohabitation éditoriale. Si peu, sauf, justement, la capacité d’indignation. Mais là où le premier s’indigne pour les autres, le second le fait avant tout pour lui-même. En d’autres termes : on peut perdre Robert Ménard – avec l’espoir ténu, car dans le fond on l’aime bien, de le retrouver un jour. Mais s’il arrive à Stéphane Hessel de s’éloigner de nous, c’est que nous aurons failli.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Thaïlande : splendeurs et misères du clan Shinawatra

Thaïlande : splendeurs et misères du clan Shinawatra

Comme Thaksin, son frère, Yingluck a été renversée par un coup d'État militaire. Depuis près d'un an, la junte au pouvoir s'acharne contre elle. Finira-t-elle derrière les b[...]

L'Italie enregistre un nombre record de migrants clandestins venus d'Afrique par la mer

Le nombre de migrants clandestins qui a traversé la Méditerranée entre l’Afrique et l’Italie a explosé au début de l'année 2015 : une hausse de 43 % par rapport à[...]

Assia Djebar, une académicienne artiste

* Clothilde Monat est auteur, journaliste et professeur de Lettres au Lycée français d'Abu Dhabi. À l'annonce du décès de l’académicienne Assia Djebar, je me souviens de cette[...]

La fondation Sindika Dokolo s'expose à Porto

L'événement est suffisamment rare pour être signalé : du 5 mars au 17 mai 2015, la galerie municipale Almeida Garrett de Porto (Portugal) accueille une partie de la collection d'art contemporain de la[...]

États-Unis : un rapport accuse la police de Ferguson de discrimination envers les Noirs

La police de Ferguson, dans l’État du Missouri aux États-Unis, est accusée d’avoir violé systématiquement les droits des Noirs, selon le rapport de l’enquête du[...]

Ensaf Haidar : "Raif Badawi risque désormais la peine de mort pour apostasie"

Selon son épouse, Ensaf Haidar, le blogueur saoudien Raif Badawi, déjà condamné à 1 000 coups de fouet et à dix ans de prison, risque désormais la peine de mort pour apostasie.[...]

Série TV : l'empire des sons de Lee Daniels

Fox TV a créé la surprise, début 2015, en lançant une série qui nous plonge dans l'intimité d'une famille africaine-américaine à la tête d'une grosse maison de[...]

Italie : au moins dix migrants tués dans le naufrage de leur embarcation

Le naufrage d'un bateau transportant des migrants a fait au moins dix morts mardi au large de la Sicile. Quelque 121 personnes ont pu être sauvées par les secouristes.[...]

Angleterre : Drogba fils dans la gueule du loup

S’il devenait footballeur professionnel, le fils de Didier Drogba, Isaac, voudrait représenter l’Angleterre, berceau du foot et… des supporters racistes.[...]

Le sans-abri noir tué par la police de Los Angeles était français

Selon le "Los Angeles Times", le sans-abri abattu dimanche par des policiers à Los Angeles lors d'une altercation était un citoyen français déjà condamné pour braquage aux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2647p006-007.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2647p006-007.xml0 from 172.16.0.100