Extension Factory Builder
16/09/2011 à 16:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hamad Bin Khalifa al Thani, émir du Qatar. Hamad Bin Khalifa al Thani, émir du Qatar. © AFP

Le petit émirat du Qatar espère tirer bénéfice de son implication politique et militaire en Libye. Une première dans son histoire.

À l’avant-garde de la soixantaine de délégations réunies à Paris, le 1er septembre, pour la conférence internationale de soutien de la Libye nouvelle, le Qatar a savouré son triomphe. Deuxième État à avoir reconnu le Conseil national de transition (CNT) après la France, le 28 mars, il a été le seul pays arabe avec les Émirats arabes unis à se joindre aux opérations militaires de la coalition. Cet engagement résolu a conféré une légitimité régionale et arabe indispensable au vote de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, le 17 mars.

Coincé entre l’Arabie saoudite et l’Iran, cet État du Golfe, grand comme la Gambie, privilégiait jusqu’alors, avec son chéquier, une diplomatie d’influence en coulisses. Liban, Soudan… les médiations ont été nombreuses ces dernières années. Mais cette fois, l’émirat a changé de braquet avec l’usage de sa puissance de feu. Ses Mirage ont bombardé les forces loyalistes et ses conseillers militaires ont participé à la formation express des insurgés, dans le Djebel Nefoussa libyen et les dunes qataries. Pour Christopher Davidson, politologue spécialiste du Golfe de l’université anglaise de Durham, « c’était l’occasion de dynamiser sa stratégie diplomatique en se présentant comme une puissance active et non inféodée aux Saoudiens, comme un État neutre mais pas indifférent ».

Business

Pour le CNT, le Qatar n’a pas ménagé ses efforts : aides financière et humanitaire, envoi d’armes, organisation de conférences internationales de soutien, sans oublier l’action décisive de la chaîne qatarie Al-Jazira. « Le Qatar y a beaucoup gagné en termes d’image. Il devrait aussi y gagner de nombreux contrats », poursuit Davidson.

Le CNT compte en effet favoriser ses protecteurs pour l’attribution des marchés de l’après-guerre. Qatar Oil et Qatar Gas pourraient rapidement signer leurs premiers contrats, et l’émirat, qui a très tôt choisi de diversifier son économie, devrait également démontrer en Libye ses compétences en matière de construction, d’industrie, de tourisme ou encore de finance.

Parfois qualifié de visionnaire, l’émir Al Thani a certes fait la preuve de sa clairvoyance. Bachar al-Assad, en Syrie, devrait y voir un mauvais augure. Le Qatar a été le premier pays arabe à rompre avec Damas…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Documentaire : 'Eau argentée', contre la guerre

Documentaire : "Eau argentée", contre la guerre

Le documentaire "Eau argentée" de Ossama Mohammed et Simav, sorti en salles le 17 décembre à Paris, est un bouleversant témoignage sur le conflit syrien et un âpre réquisitoir[...]

État palestinien : comment la France a (presque) dit oui...

Après leurs homologues britanniques, irlandais et espagnols, les députés français ont à leur tour invité leur gouvernement  à reconnaître l'État de[...]

Le pétrole sera moins cher

L'année 2014 ne s'achève que dans trois semaines, mais 2015 occupe déjà tous les esprits. Je vous propose donc de commencer à nous interroger sur ce que promet de nous apporter[...]

Cisjordanie : un ministre de l'Autorité palestinienne meurt dans des heurts avec des soldats israéliens

Il manifestait pacifiquement contre les confiscations de terres, près de Ramallah, en Cisjordanie. Victime, selon un de ses collaborateurs, d'un coup de crosse porté par un soldat israélien, Ziad Abou[...]

Migration clandestine : la Méditerranée, "route la plus mortelle du monde" en 2014

En 2014, 3 419 migrants en quête d’un avenir meilleur ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée, selon un rapport rendu public mercredi par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les[...]

Sous pression, le Qatar officialise son rapprochement avec l'Égypte

La crise ouverte au sein des monarchies pétro-gazières du Golfe par le soutien du Qatar aux Frères musulmans persécutés en Égypte est désormais officiellement refermée. Dans[...]

Islam : le cheikh d'Al-Azhar condamne la "barbarie" de l'État islamique

Ahmed al-Tayeb, le cheikh d'Al-Azhar, a condamné mercredi les "crimes barbares commis par le groupe État islamique (EI) en Irak et en Syrie" lors d'une conférence internationale.[...]

Les députés français adoptent une résolution en faveur de la reconnaissance de l'État palestinien

Les députés français ont adopté mardi une résolution en faveur de la reconnaissance de l'État palestinien. Ce texte n'est toutefois pas contraignant pour l'État français.[...]

Iran : Soleimani le magnifique

Coordinateur de la résistance chiite irakienne contre l'État islamique, le chef des opérations extérieures des Gardiens de la révolution a été élevé au rang de[...]

Israël : Benyamin Netanyahou entre deux feux

Le Premier ministre israélien veut éviter une troisième Intifada tout en satisfaisant ses alliés qui le poussent à plus de fermeté. Pas simple.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers