Extension Factory Builder
16/09/2011 à 16:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hamad Bin Khalifa al Thani, émir du Qatar. Hamad Bin Khalifa al Thani, émir du Qatar. © AFP

Le petit émirat du Qatar espère tirer bénéfice de son implication politique et militaire en Libye. Une première dans son histoire.

À l’avant-garde de la soixantaine de délégations réunies à Paris, le 1er septembre, pour la conférence internationale de soutien de la Libye nouvelle, le Qatar a savouré son triomphe. Deuxième État à avoir reconnu le Conseil national de transition (CNT) après la France, le 28 mars, il a été le seul pays arabe avec les Émirats arabes unis à se joindre aux opérations militaires de la coalition. Cet engagement résolu a conféré une légitimité régionale et arabe indispensable au vote de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, le 17 mars.

Coincé entre l’Arabie saoudite et l’Iran, cet État du Golfe, grand comme la Gambie, privilégiait jusqu’alors, avec son chéquier, une diplomatie d’influence en coulisses. Liban, Soudan… les médiations ont été nombreuses ces dernières années. Mais cette fois, l’émirat a changé de braquet avec l’usage de sa puissance de feu. Ses Mirage ont bombardé les forces loyalistes et ses conseillers militaires ont participé à la formation express des insurgés, dans le Djebel Nefoussa libyen et les dunes qataries. Pour Christopher Davidson, politologue spécialiste du Golfe de l’université anglaise de Durham, « c’était l’occasion de dynamiser sa stratégie diplomatique en se présentant comme une puissance active et non inféodée aux Saoudiens, comme un État neutre mais pas indifférent ».

Business

Pour le CNT, le Qatar n’a pas ménagé ses efforts : aides financière et humanitaire, envoi d’armes, organisation de conférences internationales de soutien, sans oublier l’action décisive de la chaîne qatarie Al-Jazira. « Le Qatar y a beaucoup gagné en termes d’image. Il devrait aussi y gagner de nombreux contrats », poursuit Davidson.

Le CNT compte en effet favoriser ses protecteurs pour l’attribution des marchés de l’après-guerre. Qatar Oil et Qatar Gas pourraient rapidement signer leurs premiers contrats, et l’émirat, qui a très tôt choisi de diversifier son économie, devrait également démontrer en Libye ses compétences en matière de construction, d’industrie, de tourisme ou encore de finance.

Parfois qualifié de visionnaire, l’émir Al Thani a certes fait la preuve de sa clairvoyance. Bachar al-Assad, en Syrie, devrait y voir un mauvais augure. Le Qatar a été le premier pays arabe à rompre avec Damas…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

"Menace existentielle"

Ici même, la semaine dernière, j'ai soutenu que, malgré les apparences, notre monde était plus pacifique qu'il ne l'a jamais été. Sauf ce malheureux Moyen-Orient, terre d'instabili[...]

Irak : Fouad Massoum remplace Jalal Talabani à la présidence

Le Parlement irakien a élu jeudi le politicien kurde Fouad Massoum à la tête de l'État fédéral. Un premier pas qui laisse augurer la formation d'un nouveau gouvernement dans le pays[...]

Gaza : plus de 700 morts palestiniens en 16 jours de bombardements israéliens

Plus de 89 Palestiniens ont été tués mercredi, au seizième jour de l'offensive militaire israélienne contre Gaza. Le bilan total s'élève désormais à 718 victimes[...]

Conflit israélo-palestinien : le médiateur égyptien marche sur des oeufs

Le Caire considère le Hamas à la fois comme une organisation terroriste et comme un rempart contre les jihadistes. Une position qui rend la médiation égyptienne difficile dans le conflit[...]

Conflit israélo-palestinien : de l'audace !

Ofer Bronchtein est président du Forum international pour la paix, ancien conseiller de Yitzhak Rabin.[...]

Gaza : Israël accusé de possibles crimes de guerre par l'ONU

Alors que débute la troisième semaine de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a demandé une enquête sur les possibles[...]

Plus de 600 morts à Gaza, les compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

Alors que l'offensive israélienne sur la bande de Gaza se poursuivait mercredi, le bilan des combats a atteint au moins 636 morts côté palestinien et 31 côté israélien.[...]

Conflit israélo-palestinien : le nid de guêpes

Le conflit israélo-palestinien est monté d'un cran avec l'invasion de Gaza par Tsahal. Alors que les extrémistes de chaque bord soufflent sur les braises, le risque est grand, pour le Hamas et le[...]

Italie : près de 800 migrants sauvés par la marine en une nuit

La marine italienne à annoncé avoir secouru près de 800 migrants dans la nuit de dimanche à lundi. En cette saison estivale les candidats à la traversée de la Méditerranée,[...]

Vidéo : 3 minutes pour comprendre l'absurdité du conflit israélo-palestinien

Dans le cadre d'un projet d'animation, la dessinatrice américaine Nina Paley a mis en scène l'absurdité du conflit entre Palestiniens et Israéliens. Et, au-delà, de toutes les violences que la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers