Extension Factory Builder
06/09/2011 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le choix d'Eto'o est perçu par ses fans comme la revanche d'un homme sur une enfance modeste. Le choix d'Eto'o est perçu par ses fans comme la revanche d'un homme sur une enfance modeste. © AFP

En acceptant l’offre d’un club du Daguestan, Samuel Eto'o est devenu le footballeur le mieux payé au monde. Mais gagne-t-il vraiment au change ?

Vingt millions d’euros ! C’est le montant du salaire annuel que l’Anzhi Makhachkala versera à Samuel Eto’o, qui devient ainsi le footballeur le mieux payé au monde. Que l’attaquant camerounais n’ait pas hésité à quitter le prestigieux Inter Milan pour s’installer dans la lointaine république caucasienne du Daguestan paraît tout aussi incroyable. À 30 ans, Eto’o avait encore deux ou trois belles années devant lui pour évoluer au plus haut niveau. Son choix n’a pas manqué de chagriner nombre d’amateurs de football, qui regrettent que l’un des meilleurs buteurs de la planète se prive de la Ligue des champions européenne, à laquelle son nouveau club n’est pas qualifié. Pis : selon son compatriote Joseph-Antoine Bell, « en signant là-bas, il a quelque part signé son arrêt de mort sportif ».

Pour les pourfendeurs du football-business, le Rubicon a été franchi dans la course aux contrats astronomiques. La faute à l’oligarque Suleyman Kerimov, 49 ans, 19e fortune mondiale avec 7,8 milliards de dollars, selon le classement Forbes. Propriétaire du club depuis janvier dernier, il s’est déjà attaché les services de l’ancienne gloire brésilienne Roberto Carlos, à qui il a offert en guise de cadeau d’anniversaire une Bugatti Veyron d’une valeur de plus de 2 millions de dollars. Le Camerounais, lui, empochera 20 000 euros pour chaque but inscrit et 10 000 euros par passe décisive !

Sans papier

Le cas Eto’o fait débat et divise. Ceux qui veulent brûler l’icône ne sont pas forcément majoritaires… Les amateurs de football africains voient surtout dans ce choix la revanche d’un homme sur une enfance modeste et un début de carrière tourmenté. Eto’o vécut neuf mois sans papiers en France, alors qu’il n’avait que 14 ans, avant de connaître le goût amer du retour au « pays ». Son talent de buteur fut ensuite sous-estimé au mythique Real Madrid, qui l’avait pourtant recruté et formé avant de le prêter à Majorque, un club de milieu de tableau de la Liga espagnole. Une revanche aussi sur les médias et le public, qui ne l’ont pas toujours ménagé. Reste à savoir quelles seront les conséquences de ce transfert sur l’avenir d’Eto’o au sein de la sélection nationale, les Lions indomptables.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2642p021.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2642p021.xml0 from 172.16.0.100