Extension Factory Builder
06/09/2011 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le choix d'Eto'o est perçu par ses fans comme la revanche d'un homme sur une enfance modeste. Le choix d'Eto'o est perçu par ses fans comme la revanche d'un homme sur une enfance modeste. © AFP

En acceptant l’offre d’un club du Daguestan, Samuel Eto'o est devenu le footballeur le mieux payé au monde. Mais gagne-t-il vraiment au change ?

Vingt millions d’euros ! C’est le montant du salaire annuel que l’Anzhi Makhachkala versera à Samuel Eto’o, qui devient ainsi le footballeur le mieux payé au monde. Que l’attaquant camerounais n’ait pas hésité à quitter le prestigieux Inter Milan pour s’installer dans la lointaine république caucasienne du Daguestan paraît tout aussi incroyable. À 30 ans, Eto’o avait encore deux ou trois belles années devant lui pour évoluer au plus haut niveau. Son choix n’a pas manqué de chagriner nombre d’amateurs de football, qui regrettent que l’un des meilleurs buteurs de la planète se prive de la Ligue des champions européenne, à laquelle son nouveau club n’est pas qualifié. Pis : selon son compatriote Joseph-Antoine Bell, « en signant là-bas, il a quelque part signé son arrêt de mort sportif ».

Pour les pourfendeurs du football-business, le Rubicon a été franchi dans la course aux contrats astronomiques. La faute à l’oligarque Suleyman Kerimov, 49 ans, 19e fortune mondiale avec 7,8 milliards de dollars, selon le classement Forbes. Propriétaire du club depuis janvier dernier, il s’est déjà attaché les services de l’ancienne gloire brésilienne Roberto Carlos, à qui il a offert en guise de cadeau d’anniversaire une Bugatti Veyron d’une valeur de plus de 2 millions de dollars. Le Camerounais, lui, empochera 20 000 euros pour chaque but inscrit et 10 000 euros par passe décisive !

Sans papier

Le cas Eto’o fait débat et divise. Ceux qui veulent brûler l’icône ne sont pas forcément majoritaires… Les amateurs de football africains voient surtout dans ce choix la revanche d’un homme sur une enfance modeste et un début de carrière tourmenté. Eto’o vécut neuf mois sans papiers en France, alors qu’il n’avait que 14 ans, avant de connaître le goût amer du retour au « pays ». Son talent de buteur fut ensuite sous-estimé au mythique Real Madrid, qui l’avait pourtant recruté et formé avant de le prêter à Majorque, un club de milieu de tableau de la Liga espagnole. Une revanche aussi sur les médias et le public, qui ne l’ont pas toujours ménagé. Reste à savoir quelles seront les conséquences de ce transfert sur l’avenir d’Eto’o au sein de la sélection nationale, les Lions indomptables.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est potentie[...]

Cameroun - Épervier : Gervais Mendo Ze, fric et frasques

Limogé il y a neuf ans, l'ex-directeur de la Radiotélévision du Cameroun a été arrêté. Rattrapé par l'opération anticorruption Épervier.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Cameroun : l'affaire Yen Eyoum rebondit

L'affaire Lydienne Yen Eyoum va-t-elle rebondir en France, alors que l'avocate franco-camerounaise a été condamnée à vingt-cinq ans de prison au Cameroun en septembre ? C'est en tout cas le souhait de[...]

Boko Haram a mené des attaques simultanées au Cameroun, faisant au moins 3 morts

Le 9 novembre, Boko Hara a mené plusieurs attaques dans des villes du Nord-Cameroun. Les violences ne cessent d'augmenter à la frontière entre le Nigeria, pays d'origine de la secte islamiste, et son voisin [...]

Cameroun - Nigeria : dans la lutte contre Boko Haram, qui poursuit qui ?

Dans la lutte contre Boko haram, l'heure n'est pas à la franche coopération entre le Nigeria et le Cameroun. La délicate question du droit de poursuite sur le territoire du voisin échauffe en[...]

Hervé Tcheumeleu, porte-parole de l'Afrique en Allemagne

Originaire du Cameroun et installé en Allemagne depuis treize ans, ce biochimiste reconverti dans le journalisme entend améliorer l'image de son continent.[...]

Mode : la vague "nappy" déferle en Afrique

Depuis le début des années 2000, la diaspora vante les bienfaits d'être "nappy". Et en Afrique francophone, certaines adeptes multiplient les initiatives pour se libérer du conformisme[...]

Mode : Imane Ayissi, ode à la diversité

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors du [...]

Cameroun : la "short list" de Paul Biya pour le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel va-t-il enfin se concrétiser au Cameroun ? Et qui Paul Biya va-t-il nommer en son sein ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers