Extension Factory Builder
02/09/2011 à 09:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
El Commandante lors du conseil des ministres le 1er août, quelques semaines après son opération El Commandante lors du conseil des ministres le 1er août, quelques semaines après son opération © Reuters

Atteint d’un cancer, Hugo Chávez s’accroche au pouvoir et entend même briguer un troisième mandat présidentiel en 2012 !

La popularité d’Hugo Chávez ne faiblit pas – 50 % des Vénézuéliens le soutiennent –, mais sa santé ne cesse de se dégrader. Atteint d’un cancer, le chef de l’État est rentré à l’impromptu à Caracas, le 23 juillet, après une semaine de chimiothérapie à La Havane. Il en a profité pour annoncer qu’il briguerait un troisième mandat en 2012.

On se souvient que, le 5 juin, il avait été contraint d’être hospitalisé d’urgence à Cuba, où il avait été opéré d’un abcès pelvien, puis d’une tumeur cancéreuse. Un mois durant, les Vénézuéliens étaient restés sans nouvelles de lui. Le 5 juillet, Chávez avait fini par rentrer au pays, fatigué et amaigri. Pour tordre le cou aux rumeurs de vacance à la tête de l’État et aux spéculations sur la nature de son mal – cancer du côlon, selon certains, ce qu’il nie.

L’hyperprésident s’était alors résolu à déléguer certains de ses pouvoirs au vice-président, Elías Jaua, et à Jorge Giordani, son ministre des Finances, avant de regagner Cuba. Mais pas à lâcher les rênes. Sa dernière trouvaille ? Apposer sa "signature électronique " sur les décrets promulgués depuis La Havane.

Or la Constitution dispose que, lorsque le président quitte le pays, le Parlement doit décréter son absence temporaire (si elle est inférieure à quatre-vingt-dix jours) et le vice-président assurer la direction de l’exécutif. Mais Chávez n’en a cure : il ne veut en aucun cas revivre l’expérience du coup d’État d’avril 2002. Tandis qu’il était retenu par des putschistes, Pedro Carmona, le chef de la confédération patronale Fedecamaras, s’était en effet autoproclamé président en invoquant une "vacance du pouvoir "…

Chimiothérapie

S’il s’est hâté de regagner Caracas, le 23 juillet, c’est par crainte que le vent tourne, à nouveau. Arborant un crâne rasé – conséquence de son traitement –, il a donc confirmé sa candidature à la présidentielle, avant de procéder, le 1er août, à un remaniement ministériel. Mais Hugo Chávez est-il vraiment en état de gouverner ? Le 6 août, il a repris le chemin de La Havane pour une deuxième phase de soins.

Pour l’instant, aucune personnalité n’émerge des rangs du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) pour assurer la relève et maintenir l’unité de la formation. Forte de trois dirigeants régionaux à vocation nationale, l’opposition compte bien l’emporter dans les urnes si Chávez venait à disparaître du paysage politique. Mais Adán, le frère aîné du président, n’a pas dit son dernier mot : pour conserver le pouvoir, il n’exclut pas l’hypothèse de la lutte armée. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Danse : Hamid Ben Mahi, de la 'hogra' à la révolution

Danse : Hamid Ben Mahi, de la "hogra" à la révolution

Le chorégraphe français d'origine algérienne Hamid Ben Mahi évoque dans son nouveau spectacle, "La Hogra", les vexations qui ont servi de carburant aux révolutions arabes.[...]

La Francophonie, un idéal voué à l'échec en cours

Magaye Gaye est directeur général du cabinet de recherche de financement GMCCONSEILS (Dakar, Sénégal). Au moment où le Sénégal  s’apprête à accueillir le[...]

Francophonie : candidats au poste de secrétaire général, leurs atouts et leurs faiblesses

Dimanche à Dakar, les chefs d'États membres de la Francophonie, éliront le nouveau secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).[...]

Pour les 70 ans du massacre de Thiaroye, le Cran intente deux actions contre l'État français

Une association française, le Conseil représentatif des associations noires (Cran), a annoncé jeudi avoir intenté deux actions en justice contre l'État français. Elle souhaite notamment[...]

Francophonie : la succession de Diouf en question à la veille du sommet de Dakar

La Francophonie a bien du mal a trouver un successeur à son secrétaire général, Abdou Diouf. Celui-ci sera-t-il contraint d'effectuer un nouveau mandat ?[...]

Football : et si Ronaldinho poursuivait sa carrière en Angola ?

Certes en fin de carrière, le Brésilien Ronaldinho, dont le contrat avec son club mexicain arrive à son terme, a été approché par le club de Kabuscorp.[...]

Francis Wolff dans l'intimité du jazz

Un album rassemblant les images du producteur-photographe Francis Wolff montre les jazzmen du label Blue Note sous un jour inédit.[...]

Ferguson : des dizaines de milliers de manifestants dans 170 villes américaines

Dans la nuit de mardi à mercredi, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans 170 villes des États-Unis contre la décision d'un grand jury de ne pas engager de poursuites contre le policier[...]

États-Unis : la vidéo de la mort de Tamir Rice, jeune Noir de 12 ans abattu par la police à Cleveland

Alors que la colère ne faiblit pas après le non lieu prononcé dans le dossier Michael Brown à Ferguson, une nouvelle affaire vient entacher la réputation de la police américaine.[...]

Ebola : un vaccin en cours de test donne des résultats encourageants

Un essai clinique du premier vaccin expérimental contre le virus Ebola a eu lieu aux États-Unis. Testé sur des adultes au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), il a fourni des premiers[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces