Extension Factory Builder
25/08/2011 à 15:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un bar de la 'rue Princesse', le 14 mai 2011 dans le quartier de Yopougon, à Abidjan. Un bar de la "rue Princesse", le 14 mai 2011 dans le quartier de Yopougon, à Abidjan. © Sia Kambou/AFP/Archives

En rasant les maquis et les boîtes de nuit de la rue Princesse, le gouvernement d’Alassane Ouattara a pris le risque de s’attaquer à un mythe qui a traversé les époques et les régimes.

Des gravats entassés dans un coin, des tôles froissées, des hommes qui enlèvent des planches jonchant l’entrée du Métropolis… Ce 10 août, la rue Princesse ressemble à un champ de bataille. Seul vestige du passé : l’enseigne lumineuse du night-club. Devant le Cyclone Bar, une ex-serveuse pleure bruyamment son emploi perdu. Cinq jours plus tôt, dans le cadre de l’opération « Pays propre », lancée par le gouvernement et qui vise à démolir toute construction « anarchique » aux abords des routes, un bulldozer furieux a mis brutalement fin à un mythe vieux de deux décennies.

L’histoire de la rue Princesse commence en 1990. Doukouré Moustapha, alors maire de Yopougon, veut créer un lieu de rassemblement pour les noceurs de la « commune de la joie ». Il choisit une vallée de 2 km, située entre les carrefours Keneya et Bel Air, et baptise cette rue… Princesse. Les atours de la belle ? Boissons à gogo, mets locaux en abondance, musiques à déchirer les tympans, ambiance de fête permanente, mais aussi drogue, insalubrité et prostitution dans les maquis, les bars et les night-clubs. « Dans les années 1990, se souvient Serge-Alex Bléhiri, un journaliste culturel, c’était le passage obligé des artistes zouglou, surtout après la sortie, en 1993, du film Rue Princesse, d’Henri Duparc. » Certains maquis (le Pouvoir, la Nouvelle Écriture) deviennent des lieux de rendez-vous incontournables. Très courtisée à la tombée de la nuit, la Princesse est fréquentée par des milliers d’Abidjanais et de touristes.

Un petit tour

En 2002, en plein conflit armé, de nouvelles attractions font leur apparition. Disc-jockeys également chanteurs de coupé-décalé, bars VIP avec salons privés, écrans plasma… la rue acquiert une renommée internationale qui pousse l’ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire à y faire un petit tour. En mars 2008, le président Laurent Gbagbo et Jack Lang, l’ancien ministre français de la Culture, s’offrent une virée nocturne controversée au Queens ; la rue Princesse, qui fait pourtant partie du patrimoine culturel ivoirien, tombe alors sous le feu des critiques. Le 5 août, le mythe a volé en éclats. Mais les travaux de réfection de certains bars qui commencent portent déjà à croire que la légende n’est pas terminée. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Exclu : CFAO et L'Oréal se rapprochent à Abidjan

Exclu : CFAO et L'Oréal se rapprochent à Abidjan

 CFAO va acquérir l'ivorien Sicobel, spécialisé dans les produits d'hygiène et de beauté, a appris "Jeune Afrique". Une opération qui devrait permettre au groupe de distribu[...]

Côte d'Ivoire : la candidature unique de Ouattara validée par le PDCI

Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire, principal allié du président sortant Alassane Ouattara au sein de la majorité, a validé samedi la candidature unique du chef de l'État[...]

Côte d'Ivoire - KKB : "Il y a dorénavant un PDCI-RDA et un PDCI-RDR"

Les tensions au sein du PDCI au sujet de la présidentielle de 2015 s'aggravent de jour en jour. Interview de Kouadio Konan Bertin (KKB), un des quatre frondeurs qui rejettent "l'Appel de Daoukro" de Henri Konan[...]

Côte d'Ivoire - CAN 2015 : les Éléphants passent à la caisse !

Le ministre des Sports, Alain Lobognon, a reçu de la présidence la somme correspondant aux primes accordées par Alassane Ouattara aux Éléphants victorieux de la CAN 2015. À lui[...]

Côte d'Ivoire : les frondeurs du PDCI n'iront pas au congrès du parti

La crise consécutive à "l'appel de Daoukro" n'en finit pas de secouer le PDCI. Quatre opposants au leadership d'Henri Konan Bédié ont annoncé jeudi qu'ils boycotteront le prochain[...]

Côte d'Ivoire : les déclarations phares du procès des pro-Gbagbo

La première phase du procès des 83 accusés pro-Gbagbo poursuivis pour "atteinte à la sûreté de l'État" devant la Cour d'assises d'Abidjan s'est achevée lundi par la[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

La Côte d'Ivoire lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Au terme d'un "roadshow" débuté le 16 février, la Côte d'Ivoire a lancé le 24 février son Eurobond d'un milliard de dollars. La demande des investisseurs a dépassé[...]

Côte d'Ivoire : Égypte, Qatar, Arabie saoudite... Renard a l'embarras du choix

Champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire le 8 février, Hervé Renard (46 ans) est sous contrat avec les Éléphants jusqu’au 31 juillet 2016. Mais le Français suscite de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2640p016.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2640p016.xml0 from 172.16.0.100