Extension Factory Builder
04/08/2011 à 16:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation à Paris contre la poliitique di'mmigration du gouvernement, le 28 mai 2011. Manifestation à Paris contre la poliitique di'mmigration du gouvernement, le 28 mai 2011.

Le gouvernement a annoncé de nouvelles restrictions en matière de délivrance de visas de travail pour les étrangers non membres de l’Union européenne. Seuls quinze métiers leur seront désormais accessibles.

Vous exercez un métier dans l’informatique ou le BTP en tant que chef de chantier, conducteur de travaux, ou chargé d’études ? Vous êtes géomètre ou conseiller en crédit bancaire ? Vous n’êtes plus le bienvenu en France.

À l’approche de la présidentielle de 2012, le gouvernement hausse le ton. Il projette de durcir les conditions d’entrée sur le territoire national pour les ressortissants non européens demandeurs d’un visa de travail. Objectif : faire passer de 20 000 à 10 000 le nombre des travailleurs autorisés chaque année à immigrer dans l’Hexagone.

Un projet d’arrêté du 26 juillet 2011, dont la version définitive sera publiée le 8 août, annonce les changements. De la fameuse liste des « trente métiers ouverts aux étrangers non ressortissants d’un État membre de l’Union européenne » élaborée en janvier 2008, il ne reste plus que quinze professions ouvertes aux immigrés. Parmi elles, celle de cadre de l’audit et du contrôle comptable, d’ingénieur en systèmes d’information, d’expert en informatique ou en production chimique et pharmaceutique, de dessinateur industriel dans le BTP. Ces métiers, pour lesquels il est difficile de trouver des candidats sur le sol français, donnent donc encore accès à un visa de travail. « Mais tous ne concernent que des postes très qualifiés, souligne Raymond Chauveau, responsable du collectif “Droits des migrants” à la CGT. En réalité, parmi les 20 000 autorisations de séjour délivrées au titre du travail, 82 % concernent des immigrés déjà présents sur le territoire. Le gouvernement dit qu’il va réduire le nombre des visas, mais il va surtout réduire le nombre des régularisations de travailleurs déjà sur place. »

Réduction du nombre d'étudiants

De même, le gouvernement souhaite diminuer le nombre des étudiants étrangers désireux de rester travailler en France après leurs études. Les plus qualifiés ne seront donc pas épargnés par ces restrictions. Désormais, les préfectures pourront refuser de satisfaire les demandes des entreprises pour délivrer des cartes de salariés temporaires à ces jeunes diplômés. « Elles auront des quotas à remplir en termes d’expulsions », fait remarquer Raymond Chauveau.

Cette liste de quinze métiers ne concerne cependant pas les ressortissants de pays avec lesquels la France a signé des accords bilatéraux – c’est le cas du Bénin, du Burkina, du Congo, du Gabon, de Maurice, du Sénégal et de la Tunisie. Elle pourra aussi être adaptée selon les besoins spécifiques à chaque région. « Il fallait toiletter la liste de 2008 afin de voir où se trouvent les besoins en main-d’œuvre », confie une source dans l’administration préfectorale. Les préfets auront libre choix de ne retenir qu’une partie des métiers, voire de se contenter d’un seul d’entre eux. L’arrêté stipule en outre qu’ils devront se montrer plus sévères « si l’emploi demandé ne nécessite pas de qualifications particulièrement élevées ». Le gouvernement a promis de réviser la liste au plus tard le 1er août 2013.

Sésame

Les professions libérales restent, quant à elles, toujours privées d’équivalence. Les médecins doivent, la plupart du temps, reprendre en France les trois quarts de leur cursus. Les avocats, eux, sont tenus de décrocher le Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (Capa), après validation de leur diplôme étranger par les autorités universitaires françaises. Quant aux journalistes africains désireux de venir exercer leur métier en France, leur régularisation relève presque de l’impossible. Sauf à décrocher la carte « compétences et talents », ce sésame délivré au compte-gouttes…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Le Premier ministre Manuel Valls entame samedi à N'Djamena une visite de deux jours aux troupes françaises engagées dans le combat contre les groupes jihadistes armés au Sahel, qui le conduira ég[...]

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste "Do they know it's Christmas ?"

Après le désastreux "Do they know it’s Christmas ?" du collectif Band Aid (Bob Geldof, Bono), Carla Bruni, Joey Starr et d'autres artistes français s'apprêtent à leur[...]

Royaume-Uni : Ed Miliband, étoile montante

Ed Miliband, fils d'un historien marxiste d'origine juive, le chef du Labour deviendra-t-il l'an prochain Premier ministre de Sa Majesté ? Ce serait une première depuis Disraeli, il y a plus d'un[...]

Une pêche durable est essentielle pour la sécurité alimentaire en Afrique

Catherine Novelli est sous-secrétaire d'État américaine pour la Croissance économique, l'Énergie et l'Environnement.[...]

Ebola : François Hollande se rendra en Guinée la semaine prochaine

Le président français, François Hollande, a annoncé vendredi qu'il se rendrait en Guinée "la semaine prochaine", afin d'évoquer l'épidémie de virus Ebola qui[...]

France : Kader Arif, secrétaire d'État aux Anciens combattants, a présenté sa démission

Kader Arif, le secrétaire d’État français aux Anciens combattants, a présenté ce vendredi matin sa démission. Il est visé par une enquête préliminaire sur des[...]

Les sons de la semaine #21 : Hailu Mergia, "Africa Stop Ebola", Somi...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musical hebdomadaire, avec Hailu Mergia, "Africa Stop Ebola", Somi, et Diamant noir.[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

États-Unis : Obama accorde une régularisation provisoire à cinq millions de sans-papiers

Il avait promis de prendre l'initiative face à l'inaction du Congrès : Barack Obama a offert jeudi soir une régularisation provisoire à quelque cinq millions de clandestins, sur un total de 11[...]

Carole et Glwadys Tawema, la vogue ethnique de Karethic

Grâce au beurre de karité, ces deux Béninoises installées en France entendent surfer sur la mode des produits bio pour appuyer le développement du nord de leur pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers