Extension Factory Builder
29/07/2011 à 12:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le brésilien JBS est le premier producteur mondial de viande. Le brésilien JBS est le premier producteur mondial de viande. © Dario Lopez-Mills/AP/Sipa

Trois groupes latino-américains se glissent dans le top 50 mondial publié par le cabinet OC&C. Les asiatiques pourraient bientôt suivre.

Ignorés de la majorité des consommateurs occidentaux, ils n’ont pas échappé à l’attention des Nestlé, Procter & Gamble, Unilever, Pepsico ou Kraft Foods. Ils ? Ce sont les groupes de pays émergents spécialisés dans la grande consommation qui percent à l’échelle mondiale. Une tendance confirmée par le classement 2010 des « 50 champions mondiaux » du secteur, publié fin juin par le cabinet de conseil en stratégie OC&C.

À ce jeu-là, le brésilien JBS tient le haut du pavé. Premier classé dans les pays émergents, il arrive en 15e position au niveau international. JBS est le leader mondial de la production de viande, avec 140 usines et plus de 120 000 salariés. L’abattoir provincial de la famille Batista est devenu un géant, après 14 acquisitions en cinq ans, dont celles de l’américain Pilgrim’s en 2009 et du belge Toledo l’an passé. Une stratégie financée par la Banque nationale de développement, qui va convertir ses obligations en actions JBS. Ce qui doit réduire l’endettement du groupe (7 milliards de dollars), lequel veut marquer une pause dans son extension.

Frénésie identique chez son compatriote Brasil Foods, ainsi que chez le mexicain Grupo Bimbo. Ce dernier est le leader mondial des pains emballés (plus de 150 marques). Il emploie 108 000 salariés répartis sur 103 sites de production à travers le monde, dont 25 en Amérique latine (hors Mexique), 34 aux États-Unis et 2 en Chine.

Mais déjà d’autres prétendants, tous asiatiques, frappent à la porte du top 50 (voir tableau). Le chinois Wahaha pourrait y figurer, mais cet ancien associé de Danone – le groupe français a mis un terme à leur partenariat en 2009, après avoir découvert que Wahaha écoulait des produits sans en partager les bénéfices – est exclu du classement parce qu’il ne publie pas de rapport annuel.

Le point commun entre ces figures montantes ? « Ces groupes sont d’abord sur de gros marchés nationaux. Ce qui favorise l’émergence de champions qui ont des moyens financiers importants pour se développer à coups d’acquisitions, souvent très rapides, dans les pays du Nord », souligne Jean-Daniel Pick, associé d’OC&C et auteur de l’étude.

Tigres

Mais ces « tigres locaux », qui sont de plus en plus puissants dans leurs pays, doivent faire face sur leurs terres, en retour, à une concurrence accrue des multinationales, attirées par la croissance forte des pays émergents. Jusqu’à « devenir des proies faciles et se faire parfois racheter par des champions mondiaux », note Jean-Daniel Pick.

Il faut dire que les cinq premiers du top 50 ont de solides moyens, avec des chiffres d’affaires entre 49,2 milliards (Kraft Foods) et 99,7 milliards de dollars (Nestlé). En 2010, Pepsico et Danone ont ainsi pris le contrôle de géants russes de l’agroalimentaire, respectivement Wimm-Bill-Dann et Unimilk. Le néerlandais Heineken a repris le mexicain Femsa Cerveza, et l’américain Heinz a acquis Foodstar, spécialiste chinois des sauces. Et l’Afrique ? « C’est une terre de promesses », note Jean-Daniel Pick. Le suisse Nestlé veut faire passer sa part de production locale de 25 % à 70 % dans les cinq ans au sud du Sahara… 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Pékin triche et perd

Article précédent :
Côte d'Ivoire : Le réveil de la BPCE

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger une "épopée" sur le paléo-archéologue kényan Richard Leakey et sa lutte contre le trafic d'ivoire, a indiqué vendredi la maison de production Skydance[...]

France : Nicolas Sarkozy annonce son retour et brigue la présidence de l'UMP

Vendredi, l'ancien président français a annoncé son retour dans la vie politique, via un texte publié sur Facebook et Twitter. Dans la posture du sauveur, Nicolas Sarkozy indique son intention de [...]

Union européenne : une Lady Pesc chasse l'autre

C'est l'Italienne Federica Mogherini qui, à partir du 1er novembre, dirigera la politique étrangère et de sécurité commune en lieu et place de la Britannique Catherine Ashton.[...]

Argentine : des narcos à la Casa Rosada

Pourquoi des trafiquants de drogue appelaient-ils périodiquement au téléphone le siège de la présidence argentine ? La police a mis en évidence des complicités au plus au[...]

Quand un vent d'Afrique souffle sur la robe traditionnelle bavaroise

Deux créatrices d'origine camerounaise installées en Allemagne se taillent un beau succès en réinventant à partir de flamboyants tissus africains la robe traditionnelle bavaroise, la[...]

Les sons de la semaine #14 : Mashrou' Leila, Sabza, Akale Wube...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musicale hebdomadaire avec Mshrou' Leila, Sabza et Akale Wube ![...]

Écosse : Cameron appelle au "rassemblement" après le non à l'indépendance

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex