Extension Factory Builder
29/07/2011 à 12:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le brésilien JBS est le premier producteur mondial de viande. Le brésilien JBS est le premier producteur mondial de viande. © Dario Lopez-Mills/AP/Sipa

Trois groupes latino-américains se glissent dans le top 50 mondial publié par le cabinet OC&C. Les asiatiques pourraient bientôt suivre.

Ignorés de la majorité des consommateurs occidentaux, ils n’ont pas échappé à l’attention des Nestlé, Procter & Gamble, Unilever, Pepsico ou Kraft Foods. Ils ? Ce sont les groupes de pays émergents spécialisés dans la grande consommation qui percent à l’échelle mondiale. Une tendance confirmée par le classement 2010 des « 50 champions mondiaux » du secteur, publié fin juin par le cabinet de conseil en stratégie OC&C.

À ce jeu-là, le brésilien JBS tient le haut du pavé. Premier classé dans les pays émergents, il arrive en 15e position au niveau international. JBS est le leader mondial de la production de viande, avec 140 usines et plus de 120 000 salariés. L’abattoir provincial de la famille Batista est devenu un géant, après 14 acquisitions en cinq ans, dont celles de l’américain Pilgrim’s en 2009 et du belge Toledo l’an passé. Une stratégie financée par la Banque nationale de développement, qui va convertir ses obligations en actions JBS. Ce qui doit réduire l’endettement du groupe (7 milliards de dollars), lequel veut marquer une pause dans son extension.

Frénésie identique chez son compatriote Brasil Foods, ainsi que chez le mexicain Grupo Bimbo. Ce dernier est le leader mondial des pains emballés (plus de 150 marques). Il emploie 108 000 salariés répartis sur 103 sites de production à travers le monde, dont 25 en Amérique latine (hors Mexique), 34 aux États-Unis et 2 en Chine.

Mais déjà d’autres prétendants, tous asiatiques, frappent à la porte du top 50 (voir tableau). Le chinois Wahaha pourrait y figurer, mais cet ancien associé de Danone – le groupe français a mis un terme à leur partenariat en 2009, après avoir découvert que Wahaha écoulait des produits sans en partager les bénéfices – est exclu du classement parce qu’il ne publie pas de rapport annuel.

Le point commun entre ces figures montantes ? « Ces groupes sont d’abord sur de gros marchés nationaux. Ce qui favorise l’émergence de champions qui ont des moyens financiers importants pour se développer à coups d’acquisitions, souvent très rapides, dans les pays du Nord », souligne Jean-Daniel Pick, associé d’OC&C et auteur de l’étude.

Tigres

Mais ces « tigres locaux », qui sont de plus en plus puissants dans leurs pays, doivent faire face sur leurs terres, en retour, à une concurrence accrue des multinationales, attirées par la croissance forte des pays émergents. Jusqu’à « devenir des proies faciles et se faire parfois racheter par des champions mondiaux », note Jean-Daniel Pick.

Il faut dire que les cinq premiers du top 50 ont de solides moyens, avec des chiffres d’affaires entre 49,2 milliards (Kraft Foods) et 99,7 milliards de dollars (Nestlé). En 2010, Pepsico et Danone ont ainsi pris le contrôle de géants russes de l’agroalimentaire, respectivement Wimm-Bill-Dann et Unimilk. Le néerlandais Heineken a repris le mexicain Femsa Cerveza, et l’américain Heinz a acquis Foodstar, spécialiste chinois des sauces. Et l’Afrique ? « C’est une terre de promesses », note Jean-Daniel Pick. Le suisse Nestlé veut faire passer sa part de production locale de 25 % à 70 % dans les cinq ans au sud du Sahara… 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Pékin triche et perd

Article précédent :
Côte d'Ivoire : Le réveil de la BPCE

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Le Premier ministre Manuel Valls entame samedi à N'Djamena une visite de deux jours aux troupes françaises engagées dans le combat contre les groupes jihadistes armés au Sahel, qui le conduira ég[...]

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste "Do they know it's Christmas ?"

Après le désastreux "Do they know it’s Christmas ?" du collectif Band Aid (Bob Geldof, Bono), Carla Bruni, Joey Starr et d'autres artistes français s'apprêtent à leur[...]

Royaume-Uni : Ed Miliband, étoile montante

Ed Miliband, fils d'un historien marxiste d'origine juive, le chef du Labour deviendra-t-il l'an prochain Premier ministre de Sa Majesté ? Ce serait une première depuis Disraeli, il y a plus d'un[...]

Une pêche durable est essentielle pour la sécurité alimentaire en Afrique

Catherine Novelli est sous-secrétaire d'État américaine pour la Croissance économique, l'Énergie et l'Environnement.[...]

Ebola : François Hollande se rendra en Guinée la semaine prochaine

Le président français, François Hollande, a annoncé vendredi qu'il se rendrait en Guinée "la semaine prochaine", afin d'évoquer l'épidémie de virus Ebola qui[...]

France : Kader Arif, secrétaire d'État aux Anciens combattants, a présenté sa démission

Kader Arif, le secrétaire d’État français aux Anciens combattants, a présenté ce vendredi matin sa démission. Il est visé par une enquête préliminaire sur des[...]

Les sons de la semaine #21 : Hailu Mergia, "Africa Stop Ebola", Somi...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musical hebdomadaire, avec Hailu Mergia, "Africa Stop Ebola", Somi, et Diamant noir.[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

États-Unis : Obama accorde une régularisation provisoire à cinq millions de sans-papiers

Il avait promis de prendre l'initiative face à l'inaction du Congrès : Barack Obama a offert jeudi soir une régularisation provisoire à quelque cinq millions de clandestins, sur un total de 11[...]

Carole et Glwadys Tawema, la vogue ethnique de Karethic

Grâce au beurre de karité, ces deux Béninoises installées en France entendent surfer sur la mode des produits bio pour appuyer le développement du nord de leur pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers