Extension Factory Builder
20/07/2011 à 17:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pour ATT, la situation sécuritaire au Sahel ne dervait pas freiner le tourisme. Pour ATT, la situation sécuritaire au Sahel ne dervait pas freiner le tourisme. © Cris Bouroncle/AFP

De passage à Paris, le président Amadou Toumani Touré a appelé les touristes à revenir au Mali, dont l’activité économique est très affectée par la menace terroriste.

Il y avait affluence, ce 12 juillet, au musée du Quai Branly, lorsque Amadou Toumani Touré (ATT), qui effectuait un séjour privé en France, est venu visiter l’exposition consacrée à l’univers dogon. Parlementaires et communicants, scientifiques et artistes, une foule de personnalités s’est pressée autour du président malien pour admirer les quelque 200 œuvres exposées. Le Hogon (souverain dans la culture dogon) n’était pas venu à Paris pour magnifier la civilisation troglodyte de Bandiagara, mais pour dire à tous ceux qui aiment le Mali de continuer à s’y rendre malgré les avertissements et recommandations que les chancelleries occidentales adressent à leurs ressortissants désireux de visiter le plateau dogon, Tombouctou ou Mopti, la Venise du désert.

Si ATT comprend ces mesures de prudence, il a tenu à rappeler qu’elles provoquent des dommages collatéraux sur les populations locales. Les hôtels de Sévaré, Gao ou Tombouctou pâtissent d’une forte chute des réservations. Certains établissements font faillite, des centaines d’emplois sont perdus et de nombreux artisans sont contraints d’abandonner leur production qu’ils n’arrivent plus à écouler.

Privés de revenus. Plus grave, les festivals, qui, périodiquement, relancent l’activité économique dans les villes et villages des trois régions, sont menacés, faute de visiteurs. C’est pourquoi les Maliens veulent convaincre l’opinion internationale, notamment via les médias, que la situation est moins grave qu’on ne le prétend. ATT va plus loin en affirmant que la thérapie choisie – l’interdiction de voyager – aggrave le mal plus qu’elle ne le combat. « En privant de revenus les populations qui vivent exclusivement des recettes du tourisme, on les jette dans les bras de la criminalité transfrontalière et des tenants de l’idéologie obscurantiste. » Manière de dire que la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre n’est pas uniquement d’ordre sécuritaire. Et que, pour le Nord-Mali, le développement passe, avant tout, par le tourisme.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe islamiste armé au Mali ont été libérés samedi, ont annoncé les autorités algériennes en confirmant[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Mali : les groupes armés du Nord veulent faire front commun face au gouvernement

Les six principaux groupes armés du Nord du Mali ont signé jeudi à Ouagadougou une déclaration commune censée mettre fin à leurs divisions. Ils entendent ainsi présenter un front[...]

Mali : les groupes armés du nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Les principaux mouvements armés du Nord du Mali sont réunis depuis mardi à Ouagadougou. Objectif : harmoniser leur plateforme de revendications avant un second round de négociations décisif avec[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mali : le Prytanée militaire de Kati, école d'excellence de l'armée

Sanogo, Dacko, Fané... Tous sortent du même moule : le Prytanée militaire de Kati. Un établissement d'excellence hérité de l'époque coloniale où l'on apprend[...]

Mali - Moctar Mariko : "Les libérations d'auteurs présumés de violences nous atterrent"

La libération, le 15 août dernier, de l'ancien juge islamique de Tombouctou - notamment responsable d'avoir fait pratiquer des amputations -, a suscité les protestations de l'Association malienne des droits de[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : le Malien Bany Kanté nie avoir joué un rôle de "porteur de valise"

Soupçonné par la justice française d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, le Malien Cheick[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex