Extension Factory Builder
28/06/2011 à 14:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alpha Oumar Konaré. Alpha Oumar Konaré. © AFP

L’ancien chef de l’État malien et ex-président de la Commission de l’UA reste désespérément silencieux. De quoi énerver ses anciens compagnons de lutte.

À Bamako, nul ne le voit ni ne l’entend. L’ancien chef de l’État (1992-2002) et ex-président de la Commission de l’Union africaine (2004-2008) a totalement disparu des radars depuis son retour d’Addis-Abeba. Retranché dans une luxueuse résidence, à Titibougou, banlieue huppée de la capitale malienne, sous la protection d’une unité de la garde nationale, Alpha Oumar Konaré n’a fait que très peu d’apparitions publiques. Les cérémonies du cinquantenaire de l’indépendance n’ont pas suffi à le faire sortir de sa retraite. Ni les révolutions arabes, ni le conflit libyen, ni la crise ivoirienne. Celui qui se présentait comme un « militant à vie de la démocratie » et un farouche partisan des États-Unis d’Afrique n’a répondu à aucune sollicitation, n’a pris aucune position et n’a lancé aucun appel.

Un silence qui lui vaut de nombreuses critiques. Surtout au sein de l’Adema, parti qu’il a cofondé en mai 1991. « La dernière fois que je l’ai vu, raconte, amer, l’un de ses anciens compagnons de lutte, c’était lors de l’ultime Conseil des ministres qu’il a présidé, en 2002. Depuis, il n’assiste ni aux funérailles des militants ni aux baptêmes de leurs enfants, et ne donne même pas suite aux invitations qu’il reçoit. Pourquoi ? Le mystère reste entier. » Le 25 mai 2011, l’Adema fête son 20e anniversaire. Sans surprise, Alpha brille par son absence. L’un de ses visiteurs du soir le taquine : « Qu’est-ce qui t’a pris de boycotter l’anniversaire de ton enfant ? » Sur un ton sec, la réponse fuse : « Je n’en suis pas le seul père, et les autres se débrouillent très bien sans moi ! »

Alpha Oumar Konaré ne vit pas pour autant en ermite. Si son fidèle secrétaire particulier, Madeira Diallo, filtre les messages, une poignée d’amis d’enfance disposent de son numéro de portable. Il échange aussi régulièrement avec son successeur, Amadou Toumani Touré. Sinon, il profite pleinement de sa famille et notamment de ses petits-enfants (Adam et Alpha junior). Outre « le Palais du bord du fleuve », comme les persifleurs s’amusent à appeler sa villa, l’endroit de Bamako où l’on a le plus de chances de croiser Alpha Oumar Konaré est le salon d’honneur de l’aéroport international Bamako-Sénou. L’ancien président voyage souvent aux États-Unis et en Europe. Rarement en Afrique. D’ailleurs, il n’a quasiment plus de contacts avec ses anciens pairs ni avec l’Union africaine.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Mali : l'ONU appelle les groupes rebelles à parapher l'accord d'Alger

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mercredi les groupes armés du nord du Mali à signer l'accord de paix conclu dimanche à Alger. Cet accord encore inachevé a ét&eacu[...]

Mali : le Gatia, drôle de milice

Le Groupe autodéfense touareg imghad et alliés (Gatia) est devenu incontournable dans le Nord-Mali, mais son statut n'est pas clair. La présence de soldats dans une Mission de formation de l'UE prouverait[...]

Mali : les ravisseurs de Lazarevic, libres comme l'air...

Alors que le président Ibrahim Boubacar Keïta promettait de les traquer, après les avoir libérés, les auteurs de l'enlèvement de Serge Lazarevic et Philippe Verdon se promènent au vu[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par[...]

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2632p022-029.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2632p022-029.xml1 from 172.16.0.100