Extension Factory Builder
14/06/2011 à 10:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Lisbonne, 10 juin. Drôle de paradoxe : c’est dans un pays européen frappé de plein fouet par une grave crise économique que la Banque africaine de développement (BAD) tient ses assemblées annuelles et présente, une fois n’est pas coutume, la nouvelle face vertueuse du continent. Croissance en hausse, intérêt de plus en plus marqué des investisseurs étrangers traditionnels, émergence de nouveaux acteurs qui suscitent une concurrence dont profite à plein le continent… Oui, l’Afrique se porte bien, merci.

3,7 % de croissance attendue en 2011, 5,6 % pour la seule Afrique subsaharienne (contre 2 % en moyenne pour les pays développés), les révolutions en Tunisie, en Libye et en Égypte obérant mécaniquement les performances économiques de l’Afrique du Nord : les indicateurs sont au vert, une tendance pas près de s’infléchir. Le continent surfe à l’évidence sur la boulimie mondiale de matières premières – merci les pays émergents ! L’Afrique pauvre, inquiétante, vouée à la défiance des investisseurs, cette Afrique-là n’est plus. Désormais, l’Afrique, c’est chic !

Hydrocarbures, minerais, coton, bois, produits alimentaires, terres arables non cultivées, main-d’oeuvre… Notre continent regorge de tout ce dont le monde aura de plus en plus besoin. Les Chinois l’ont bien compris, qui sont devenus, en 2011, le premier partenaire commercial de l’Afrique. Les autres « émergents », Indiens et Brésiliens en tête, bousculent eux aussi nos anciens partenaires privilégiés, réputés frileux. Ainsi les investissements étrangers sont-ils passés de 10 milliards de dollars au début des années 2000 à plus de 72 milliards en 2008 (de 6,9 à 49,4 milliards d’euros).

Autant de signaux positifs qui, conjugués au vent du changement qui souffle au nord et au sud du Sahara, et contraint nos dirigeants, sous la pression d’une opinion publique qui pèse chaque jour un peu plus, à une meilleure gouvernance, à plus de démocratie, de libertés, de justice et de transparence, ne peuvent qu’augurer d’un avenir meilleur. Enfin.

N’en déplaise aux afropessimistes de tous poils, l’Afrique change. Cette liste non exhaustive de bonnes nouvelles, souvent occultées, doit cependant nous inciter à redoubler de vigilance. Pour que ce fragile cercle vertueux ne se limite pas à un simple effet de mode et ne soit plus jamais remis en question.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Pour MSF, 'le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola'

Pour MSF, "le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola"

Médecins sans frontières (MSF) a estimé mardi que "six mois après son début, le monde est en train de perdre la bataille contre la pire épidémie d'Ebola de l'histoire".[...]

L'Afrique part à la pêche aux "islamodollars"

Au Maghreb comme au sud du Sahara, les produits financiers compatibles avec la charia se multiplient. Autant de vecteurs qui permettent aux pays du Golfe d'investir dans les infrastructures.[...]

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois "spots" tendance pour sortir

Être riche, c'est aussi connaître les derniers lieux à la mode, là où il faut absolument se montrer. Jeune Afrique a sélectionné les trois "spots" du moment.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de[...]

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination,[...]

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles[...]

Urbanisme : quand les architectes africains font leur révolution

Fini le tout-climatisation et les constructions grandes consommatrices d'énergie ! Place dorénavant aux bâtiments respectueux de l'environnement et des populations africaines. Du nord au sud du[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex