Extension Factory Builder
07/06/2011 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les djihadistes d'Aqmi tentent de déstabiliser la jeune démocratie tunisienne. Les djihadistes d'Aqmi tentent de déstabiliser la jeune démocratie tunisienne. © AFP

Les deux minicommandos djihadistes arrêtés dans le sud de la Tunisie au mois de mai auraient été chargés de préparer des attentats à l’explosif.

Ce n’est pas un seul groupe présumé membre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) que les forces de sécurité tunisiennes ont arrêté dans le sud au mois de mai, mais deux. Le premier, c’était le 11 mai, à l’hôtel Médina de Tataouine. Il était composé de deux jeunes Libyens. Au départ, les autorités ont déclaré qu’ils avaient une « bombe artisanale », venaient d’Algérie et comptaient poursuivre leur route vers la Libye. C’était pour se donner le temps d’approfondir l’enquête.

Le second groupe a été arrêté dans la nuit du 14 au 15 mai, dans la montagne de Nekrif, à 25 km de Remada. C’est une unité saharienne de la garde nationale qui lui a donné l’assaut après avoir reçu des renseignements sur la présence d’étrangers.

D’après des sources sécuritaires, le groupe est composé d’un Algérien surnommé « Abou Meslem », qui a rejoint Aqmi il y a une douzaine d’années, et d’un Libyen, dont le nom de guerre est « Abou Batin », qui a reçu, il y a cinq ans, une formation dans le camp d’entraînement d’Aqmi près de Bir el-Ater, à 87 km au sud de Tebessa, en Algérie. Tous deux faisaient partie d’une section d’Aqmi qui aurait été chargée, au lendemain de la révolution du 14 janvier, de préparer des attentats à l’explosif en Tunisie. Ils s’y sont rendus séparément et à des dates différentes dans la deuxième quinzaine d’avril, via la frontière algéro-tunisienne, pour gagner ensuite les montagnes de Beni Khedache, à une cinquantaine de kilomètres de Tataouine.

Arsenal

Les autorités ont saisi trois kalachnikovs, des munitions, des chargeurs et des explosifs TNT, ainsi qu’un GPS, deux téléphones portables, un faux passeport libyen, des euros et des dinars. Lors de l’interrogatoire, ils ont reconnu qu’il y avait d’autres groupes d’Aqmi qui se dirigeaient vers le nord du pays. Des aveux qui ont sans doute permis aux enquêteurs de remonter jusqu’au commando neutralisé à Rouhia, dans le centre-ouest, le 18 mai.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers