Extension Factory Builder
07/06/2011 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les djihadistes d'Aqmi tentent de déstabiliser la jeune démocratie tunisienne. Les djihadistes d'Aqmi tentent de déstabiliser la jeune démocratie tunisienne. © AFP

Les deux minicommandos djihadistes arrêtés dans le sud de la Tunisie au mois de mai auraient été chargés de préparer des attentats à l’explosif.

Ce n’est pas un seul groupe présumé membre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) que les forces de sécurité tunisiennes ont arrêté dans le sud au mois de mai, mais deux. Le premier, c’était le 11 mai, à l’hôtel Médina de Tataouine. Il était composé de deux jeunes Libyens. Au départ, les autorités ont déclaré qu’ils avaient une « bombe artisanale », venaient d’Algérie et comptaient poursuivre leur route vers la Libye. C’était pour se donner le temps d’approfondir l’enquête.

Le second groupe a été arrêté dans la nuit du 14 au 15 mai, dans la montagne de Nekrif, à 25 km de Remada. C’est une unité saharienne de la garde nationale qui lui a donné l’assaut après avoir reçu des renseignements sur la présence d’étrangers.

D’après des sources sécuritaires, le groupe est composé d’un Algérien surnommé « Abou Meslem », qui a rejoint Aqmi il y a une douzaine d’années, et d’un Libyen, dont le nom de guerre est « Abou Batin », qui a reçu, il y a cinq ans, une formation dans le camp d’entraînement d’Aqmi près de Bir el-Ater, à 87 km au sud de Tebessa, en Algérie. Tous deux faisaient partie d’une section d’Aqmi qui aurait été chargée, au lendemain de la révolution du 14 janvier, de préparer des attentats à l’explosif en Tunisie. Ils s’y sont rendus séparément et à des dates différentes dans la deuxième quinzaine d’avril, via la frontière algéro-tunisienne, pour gagner ensuite les montagnes de Beni Khedache, à une cinquantaine de kilomètres de Tataouine.

Arsenal

Les autorités ont saisi trois kalachnikovs, des munitions, des chargeurs et des explosifs TNT, ainsi qu’un GPS, deux téléphones portables, un faux passeport libyen, des euros et des dinars. Lors de l’interrogatoire, ils ont reconnu qu’il y avait d’autres groupes d’Aqmi qui se dirigeaient vers le nord du pays. Des aveux qui ont sans doute permis aux enquêteurs de remonter jusqu’au commando neutralisé à Rouhia, dans le centre-ouest, le 18 mai.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

La Tunisie à la pointe de la chirurgie modifiant la couleur des yeux

La Tunisie à la pointe de la chirurgie modifiant la couleur des yeux

Changer la couleur de ses yeux, ce serait aussi simple qu'un coup de bistouri ? C'est ce que vante BrightOcular, une méthode américaine dont la Tunisie est devenu un eldorado alors qu'elle reste interdite aux &Eac[...]

Présidentielle tunisienne : Marzouki et Essebsi polémiquent au sujet de la Constitution

Les quelques lignes adressées par Mohamed Moncef Marzouki, le président sortant, à son rival Béji Caïd Essebsi, chef du parti majoritaire à la nouvelle Assemblée, pour lui demander[...]

Tunisie : Ennahdha protège ses arrières

Alors qu'un second tour de la présidentielle doit encore être organisé en décembre, les négociations ont déjà commencé entre Nidaa Tounès et Ennahdha pour la formation[...]

Présidentielle tunisienne : l'Isie annonce un second tour entre Essebsi (39,46 %) et Marzouki (33,43 %)

L'Instance supérieure indépendante pour les élections en Tunisie (Isie) a rendu public mardi les résultats provisoires (hors recours) du premier tour de la présidentielle organisée le 23[...]

Tunisie : la dernière marche

Les Tunisiens nous étonnent chaque jour un peu plus. De tous les peuples arabes, ils sont ceux qui ont fait montre de la plus grande maturité, malgré de vives inquiétudes après le[...]

Présidentielle tunisienne : vers un second tour Essebsi - Marzouki

Le premier tour de la présidentielle tunisienne s'est tenu dimanche avec un taux de participation d'environ 64 %. Selon les premières estimations à la sortie des urnes, Béji Caïd Essebsi devance[...]

Tunisie : faible participation à la présidentielle

À la mi-journée, le taux de participation à la présidentielle tunisienne était de 11,85 %. Un faible intérêt de la population pour le scrutin, qui ne lui enlève pas son[...]

Tunisie : ouverture des bureaux de vote pour une présidentielle historique

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche en Tunisie pour la première présidentielle libre de son histoire, près de quatre ans après la révolution de janvier 2011 qui lança le[...]

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une informaticienne tunisienne, Fatma Ben Guefrache, a remporté vendredi en Indonésie l'élection de "Miss monde Muslimah", présentée comme une riposte aux concours de beauté[...]

La Tunisie vote pour sa première présidentielle de l'après-révolution

La Tunisie organise dimanche sa première élection présidentielle pluraliste et espère franchir sans accroc cette nouvelle étape de sa transition vers la démocratie, jusqu'ici[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces