Extension Factory Builder
19/05/2011 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ismaïl Omar Guelleh a renouvelé 11 ministres du gouvernement. Ismaïl Omar Guelleh a renouvelé 11 ministres du gouvernement. © AFP

Le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh a mis sur pied une équipe gouvernementale rajeunie, chargée de conduire les chantiers prioritaires : lutte contre le chômage et amélioration des performances économiques.

Le président Ismaïl Omar Guelleh, réélu le 8 avril pour un troisième et « ultime mandat » – selon sa formule – avait promis du changement. Le 12 mai, quatre jours après son investiture, il a rendu publique la composition de son nouveau gouvernement.

Ceux qui spéculaient sur la fin de son binôme avec Dileita Mohamed Dileita en ont été pour leurs frais. Ce dernier, Premier ministre depuis mars 2001, est reconduit. Commentaire d’un familier du sérail : « Pas question de se priver d’un ticket gagnant. »

Si Guelleh a gardé la tête de son exécutif, il en a changé de nombreux membres. Pas moins de onze ministres, pour la plupart des dinosaures en place depuis plus d’une décennie, sont remplacés par des quadras bardés de diplômes acquis dans de prestigieuses universités étrangères. Une équipe aux allures de gouvernement de combat en vue de concrétiser les priorités du président : l’eau et l’énergie, la lutte contre le chômage, l’industrialisation et la décentralisation. Conséquence : les deux premiers chantiers (hydraulique et énergie) ont été rassemblés dans le même portefeuille et confiés au Dr Fouad Ahmed Aye, un spécialiste de la géothermie. Le nouveau ministre de l’Économie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh (qui fut directeur de campagne du candidat Guelleh), hérite également de l’Industrie. Parmi les ministres de premier plan non reconduits figurent Ali Abdi Farah (Communication), Osmane Ahmed Moussa (Affaires présidentielles et Investissements) et Abdallah Abdillahi Miguil (Santé, ex-Intérieur). Mais le départ le plus remarqué est celui du ministre de la Défense, Ougoureh Kifleh Ahmed, un ancien chef militaire de la rébellion du Front pour la restauration de l’unité et la démocratie (Frud), signataire des accords de paix en 1994.

L'interview vidéo d' Ismaïl Omar Guelleh à Jeune Afrique :

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Trois précurseurs

Article précédent :
Les outsiders africains marquent des points

Réagir à cet article

Djibouti

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Ismaïl Omar Guelleh : "Encore deux ans et je m'en irai, mission accomplie"

Il se fait construire un nouveau palais, mais affirme qu'il effectue son dernier mandat. Sur ce sujet comme sur Al-Qaïda, l'affaire Borrel ou les bases militaires, le chef de l'État répond à sa[...]

Cinéma : Elie Chouraqui à Djibouti pour son film sur Boko Haram

Le producteur et réalisateur français Elie Chouraqui était attendu le 16 mars à Djibouti pour s'entretenir avec les autorités de ce pays des conditions de tournage de son prochain[...]

"Jeunes talents", l'émission de télé-réalité qui a passionné Djibouti

"Jeune talents" est la première émission de télé-réalité diffusée à Djibouti. Lassés des sempiternels débats houleux entre le pouvoir et[...]

Djibouti : accord en vue entre Guelleh et l'opposition

Après un an de crise entre les partis d'opposition et le pouvoir, une issue pourrait se dessiner. Le président Ismaïl Omar Guelleh a ouvert la porte à des négociations.[...]

Lula Ali Ismaïl, la First Lady du cinéma djiboutien

Lula Ali Ismaïl tournera en octobre le premier long-métrage djiboutien, Dhalinyaro, qui évoque le quotidien et les espoirs des jeunes filles de son pays.[...]

1960-2013 : 53 ans d'interventions françaises en Afrique

Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé, jeudi, la France à intervenir en République centrafricaine, Jeune Afrique revient sur les nombreuses interventions militaires de l'ancienne[...]

Carte interactive : ces chefs d'État africains qui s'accrochent (ou pas) au pouvoir

C'est souvent la règle du "j'y suis, j'y reste" qui s'applique au sommet de la plupart des États africains. Une fois au pouvoir, les présidents excluent toute éventualité de retraite.[...]

L'OTAN débarque à Djibouti

Le président Ismaïl Omar Guelleh a donné son feu vert. L'Otan devrait enfin ouvrir un bureau à Djibouti.[...]

Le Premier ministre nippon en visite à Djibouti

Le Premier ministre nippon rend visite à l'unique base de son armée à l'étranger, à Djibouti. Une première...[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces