Extension Factory Builder
16/05/2011 à 17:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pape Diouf, ancien président de l'OM. Pape Diouf, ancien président de l'OM. © Reuters

Pour l’ancien président de l’Olympique de Marseille (OM), 59 ans, cette affaire des quotas dans le football français est le triste reflet de la société française.

Jeune Afrique : L’affaire des quotas évoqués lors d’une réunion de la Direction technique nationale le 8 novembre dernier a-t-elle des relents de racisme ?

Pape Diouf : À mon sens, cette affaire n’est qu’un prétexte. Mediapart – même si l’on peut discuter des méthodes utilisées – a révélé quelque chose de beaucoup plus profond, que l’on cachait, par commodité ou par désintérêt. Sans aller jusqu’à parler de racisme, on peut évoquer un football français qui exclut, qui fait le tri. C’est le reflet de la société, et cela me désole.

Pourtant, on ne peut pas dire que les Noirs ou les Arabes ne soient pas représentés dans les équipes professionnelles françaises. Sans parler des Sud-Américains ou des joueurs d’Europe de l’Est…

Jusqu’au moment où on fera comprendre aux joueurs issus de la diversité qu’on n’a plus besoin d’eux ? Dans l’armée française, il y avait des tirailleurs sénégalais pour combattre l’ennemi nazi. Et quand on n’a plus eu besoin d’eux, on s’en est séparé. Sur les terrains, il y a des Noirs et des Arabes. Mais ailleurs ? Dans les staffs techniques ? Les cas de Jean Tigana et d’Antoine Kombouaré [le premier, Français d’origine malienne, entraîne Bordeaux ; le second, né en Nouvelle-Calédonie, entraîne le Paris Saint-Germain (PSG), NDLR] sont assez récents. L’absence de diversité dans les instances dirigeantes, dans les commissions et dans les secteurs administratifs est évidente. On ne peut pas la nier.

N’avez-vous pas dirigé l’OM ?

[Il rit.] J’étais l’anomalie sympathique, mais une anomalie ! En ce qui me concerne, on ne peut parler d’une quelconque frustration, car j’ai été président du meilleur club français pendant cinq ans. Parfois, j’avais l’impression qu’on se demandait ce que je faisais là. Cette situation, on peut l’étendre à d’autres secteurs. Combien de Français issus de la diversité sont à la tête d’une grande entreprise ou d’un ministère régalien ?

Vous auriez pu vous en émouvoir un peu plus tôt…

Mais à quoi bon ? Tout est joué d’avance. Pour un Arabe ou un Noir, faire partie des instances dirigeantes du football français, ce n’est pas possible. Alors, ils n’essaient même pas d’aller plus loin. Et pour les entraîneurs ? Quand on parle de Marcel Desailly comme possible entraîneur, c’est du Ghana, mais pas en France.

Les quotas évoqués lors de cette réunion de 2010 faisaient clairement référence aux joueurs binationaux, susceptibles de rejoindre leur sélection d’origine après avoir été formés en France.

Les binationaux, c’est un prétexte. Pendant longtemps, on a formé des joueurs dans le seul but d’en faire de futurs internationaux français et de leur fermer les portes d’autres sélections. Mais avec les nouvelles réglementations de la Fifa, la donne a changé. Les binationaux veulent avant tout jouer pour la France. Maintenant, s’ils ne sont pas retenus, pourquoi les empêcher de jouer pour le Mali, l’Algérie ou le Sénégal ? Soyons honnêtes : parmi les dix-huit binationaux qui jouent aujourd’hui pour l’Algérie, combien auraient pu espérer être retenus en équipe de France ? En ce moment, on parle de Moussa Sow [qui a gagné l’Euro 2005 des moins de 19 ans avec la France, NDLR], parce qu’il est le meilleur buteur de Ligue 1 avec Lille et qu’il a décidé de jouer pour le Sénégal. Avoir des regrets a posteriori, c’est facile. Mais qui voulait de lui, quand il était libre, avant qu’il ne signe à Lille en juin 2010 ? [Il jouait alors à Rennes.] Ni Lyon, ni Marseille, ni le PSG ne se sont précipités pour l’avoir.

Alou Diarra, qui joue en équipe de France, soutient Laurent Blanc…

Pour moi, Blanc n’est pas raciste. Il a juste été maladroit, et je ne demande pas sa démission. Diarra, quant à lui, a dit qu’il n’aurait jamais joué pour le Mali… Je n’en suis pas si sûr. Car s’il n’avait pas été appelé par les Bleus, et que le Mali avait tenté de le sélectionner pour une CAN [Coupe d’Afrique des nations] ou une Coupe du monde, il y serait allé en stop !

Cette affaire peut-elle faire évoluer les choses dans le sens que vous souhaitez ?

Je l’espère, car le conformisme est l’une des valeurs les plus partagées dans le football. Il faut que cela change. Cette France du football me fait penser à celle qui ferme ses frontières aux jeunes Tunisiens. 

__

Propos recueillis par Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

L'État islamique revendique la décapitation de l'otage britannique Haines

L'État islamique revendique la décapitation de l'otage britannique Haines

L'État islamique (EI) a revendiqué la décapitation d'un nouvel otage, le travailleur humanitaire britannique David Haines, au moment où les Etats-Unis mènent une vaste offensive diplomatique po[...]

Francophonie : qui succédera à Abdou Diouf ?

À deux mois du sommet de Dakar, prévu les 29 et 30 novembre, cinq candidats se sont déclarés : le Mauricien Jean-Claude de l'Estrac ; le Congolais Henri Lopes ; le Burundais Pierre Buyoya ;[...]

Élimination du chef des shebab : Hollande a coopéré avec Washington

Les services de renseignement français ont coopéré avec Washington pour l'opération qui a conduit à la mort du chef des islamistes somaliens shebab, Ahmed Abdi "Godane", tué[...]

Les sons de la semaine #13 : Peru Bravo, DR. John, Ministère A.M.E.R. ...

Hommage louisiannais à Louis Armstrong, funk péruvien des sixties exhumé ou encore un ex-poids lourd du hip hop français qui fête ses 20 ans… Bienvenue dans notre tour d'horizon[...]

La "police de la charia" qui fait scandale en Allemagne

Une patrouille d'islamistes radicaux autoproclamée "police de la charia" arpentait ces dernières semaines les rues de Wuppertal, ville moyenne de Rhénanie du Nord-Westphalie, enjoignant les musulmans[...]

Armement : qui est le meilleur client africain de la France ?

La France est un des plus gros vendeurs d'armes de la planète, avec près de 7 milliards d'euros de commandes reçues en 2013, selon le rapport du ministère de la Défense, publié le 9[...]

États-Unis : en Arabie Saoudite, John Kerry tente d'élargir la coalition contre l'État islamique

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé jeudi en Arabie saoudite pour tenter de rallier dix pays arabes et la Turquie à la coalition mondiale mise en place par les États-Unis [...]

L'Afrique, région du monde la plus optimiste sur son avenir économique

Alors que le moral des opinions publiques mondiales est en berne et que les populations perçoivent négativement les performances économiques de leur pays, l'Afrique (et le Sénégal en[...]

Chine : Xi Jinping lave plus blanc

Contre la corruption, l'hégémonie des grandes marques étrangères et les déviances en tout genre qui gangrènent le pays, le président a engagé une lutte à mort[...]

États-Unis : Obama annonce qu'il est prêt à frapper l'État islamique en Syrie

Le président Barack Obama s'est dit prêt mercredi à frapper l'État islamique en Syrie et à étendre les raids menés en Irak depuis un mois, promettant, lors d'une allocution[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex