Extension Factory Builder
14/02/2011 à 16:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

En Centrafrique, la bataille électorale du 23 janvier se poursuit hors des urnes. En réaction à l’annonce de la victoire du président sortant, François Bozizé, au premier tour de la présidentielle, avec 66,08 % des voix, trois des cinq candidats, l’ex-chef de l’État Ange-Félix Patassé, le chef du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), Martin Ziguélé, et le représentant du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC), Émile Gros-Raymond Nakombo, ont porté plainte contre le président de la Commission électorale indépendante (CEI), le pasteur Joseph Binguimalé, pour « fraude électorale ». Respectivement crédités de 20,10 %, 6,46 % et 4,64 % des voix, ils ont également déposé un recours en annulation devant la Cour constitutionnelle. Arrivé en dernière position avec un score de 2,72 %, le cinquième candidat, Jean-Jacques Demafouth, s’est abstenu.

Affichage tardif des listes électorales, bourrage ou disparition d’urnes… Le trio dénonce une série d’irrégularités. Il souligne aussi cette anomalie : 4 618 bureaux de vote sont installés sur le territoire, mais les procès-verbaux de seulement 3 356 d’entre eux ont été pris en compte pour le calcul des résultats de la présidentielle. « Seuls les procès-verbaux conformes sont pris en compte pour la compilation des résultats », explique Rigobert Vondo, porte-parole de la CEI.

Leurs accusations portent aussi sur les législatives, également organisées le 23 janvier, dont les résultats ont été annoncés le 6 février. Trente-cinq députés – pour un total de 105 circonscriptions – l’ont emporté au premier tour. Parmi eux, 26 sont membres du Kwa na Kwa (KNK), le parti au pouvoir. Réagissant aux accusations de fraude, Elie Oueifio, son secrétaire général, répond : « Nous n’aurions pas eu besoin de frauder pour gagner les élections. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Centrafrique

Exclusif : libération d'un prêtre polonais enlevé en octobre dans l'ouest de la Centrafrique

Exclusif : libération d'un prêtre polonais enlevé en octobre dans l'ouest de la Centrafrique

Le père Mateusz Dziedzic, un prêtre polonais enlevé mi-octobre dans l'ouest de la Centrafrique, a été libéré mercredi.[...]

Centrafrique : pourquoi les experts de l'ONU veulent sanctionner Michel Djotodia

Les experts des Nations unies sur la Centrafrique ont demandé au Conseil de sécurité de sanctionner une dizaine de personnalités dont l'ancien président Michel Djotodia. Tous verraient alors[...]

Centrafrique : François Toussaint, un mercenaire belge sans foi ni loi

Son nom ne vous dira rien. Né au Congo, François Toussaint est un mercenaire belge qui a fini par refaire surface à Bangui. Un parcours improbable qui lui a valu d'être épinglé par[...]

Centrafrique : une transition en panne, qui va à vau-l'eau

Didier Niewiadowski a été conseiller de coopération et d'action culturelle à l'Ambassade de France à Bangui (2008-2012). Depuis les Accords de Libreville du 11 janvier 2013, trois chefs de[...]

Centrafrique : Bozizé et les méchants

Le président centrafricain déchu François Bozizé s'estime toujours indispensable à la résolution de la crise dans son pays.[...]

Pacôme Pabandji remporte le prix Rory Peck des JRI pour sa couverture de la crise en Centrafrique

Pacôme Pabandji, journaliste centrafricain de 23 ans, a remporté mercredi  le prestigieux prix Rory Peck, une distinction reconnue dans le monde entier qui récompense chaque année les meilleurs[...]

Biens mal acquis : la Centrafrique dépose plainte à Paris contre Bozizé

La Centrafrique a porté plainte cette semaine à Paris contre François Bozizé, pour obtenir une enquête sur les biens qui auraient été acquis par l'ex-président et son[...]

France - Centrafrique : Bozizé fils toujours sur la brèche

Le fils de François Bozizé, Jean-Francis Bozizé, est dans le collimateur du ministère français des Finances et des Comptes publics. Explications. [...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

Centrafrique : grogne des combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui

Plusieurs dizaines de combattants de l'ex-Séléka cantonnés à Bangui manifestent jeudi. Ils refusent de quitter la capitale centrafricaine et dénoncent leurs conditions de vie.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers