Extension Factory Builder
27/01/2011 à 10:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le dessinateur aux côtés de Sylvia et Ali Bongo Ondimba, le 19 décembre. Le dessinateur aux côtés de Sylvia et Ali Bongo Ondimba, le 19 décembre. © Pahé

Dans son nouveau recueil de caricatures, le dessinateur gabonais croque sans complaisance le président Ali Bongo Ondimba. Succès assuré.

En ces temps de crise, de la Côte d’Ivoire au Maghreb, les bonnes nouvelles se font rares. Il convient donc de savourer celle-ci, en provenance du Gabon : Ali 9, roi de la République gabonaise, recueil de caricatures signées Pahé racontant l’élection d’Ali Bongo Ondimba, a été épuisé vingt-quatre heures après sa sortie. Mieux : alors que nombre de présidents africains en exercice ont un peu de mal avec la liberté de presse, le fils et successeur d’Omar Bongo Ondimba s’est marré en découvrant les dessins de son concitoyen. « À la présidence, Ali Bongo a été surpris de savoir que c’était moi qui étais l’auteur du livre, raconte Pahé. “Ah, c’est lui l’auteur ?” a-t-il demandé avant de me lâcher : “Je trouve que vous êtes dur dans vos dessins, mais j’adore.” »

À en croire le dessinateur, le président aurait promis de préfacer la suite de Ali 9 – la préface est signée Plantu, excusez du peu –, et la première dame du pays serait une fan incondition­nelle ! Ali et Sylvia se sont d’ailleurs prêtés de bonne grâce au jeu de la photo en compagnie de Pahé, aussitôt postée sur le blog du caricaturiste. Malgré cette bonne entente, ce dernier compte bien garder sa liberté de ton. Voilà comment il perçoit Ali Bongo Ondimba aujourd’hui : « Je le vois toujours comme je le voyais avant ma rencontre. 1,68 m environ, assez bedonnant, avec une tonne de curls sur la tête et toujours patron de Gabon SA. Mais je me suis rendu compte qu’il est plutôt rigolard. »

En ce qui concerne Ali 9, qui retrace l’histoire politique du Gabon depuis le décès d’Édith Bongo jusqu’à la fin de 2010, il s’agit d’un recueil équilibré. Le trait peut être féroce, comme dans ce dessin où Bongo père dit à son fils : « Tu me succéderas à la saint-glinglin » et que celui-ci rétorque : « Je vais regarder dans le calendrier. » Ou dans ces autres où le président français, Nicolas Sarkozy, est accueilli avec des « Casse-toi, pauvre con ! »

Mais dans l’ensemble, Pahé évite les attaques gratuites, la grossièreté et les provocations inutiles. Reste que sa rencontre avec le président pourrait bien lui changer la vie : « Depuis que mon audience est passée à la télé, de nombreuses personnes m’interpellent pour que je leur rende un service. Certains demandent à ce que je voie le président afin de régler tel ou tel dossier pour eux. Comme si j’étais devenu un conseiller d’Ali 9. La bonne blague ! »

 

Lire l'interview de Pahé ici.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Corruption au Gabon : la fête est-elle finie ?

Corruption au Gabon : la fête est-elle finie ?

Les magistrats seront-ils libres de mener l'opération "mains propres" ? Une campagne anticorruption qui menace l'opposition comme la majorité.[...]

Gabon - Ali Bongo Ondimba : "Le temps de l'impunité est révolu"

Bilan, gouvernement, réformes, opposition, présidentielle 2016, corruption, Centrafrique, France... Cinq ans après son élection, le chef de l'État gabonais s'explique.[...]

Gabon : ministres en sursis

Une demi-douzaine de ministres gabonais sont menacés de limogeage, pour différentes raisons. Explications.[...]

Gabon : Minkébé, dernière frontière sauvage

Le parc national de Minkébé est l'un des rares à être inhabité. Afin de préserver ses richesses, les brigades de la jungle ne doivent jamais baisser la garde.[...]

Gabon : septentrion désenchanté

Chômage, sida, exode rural... La province gabonaise a perdu de son panache. Elle reprend peu à peu des couleurs grâce à la relance des activités économiques et à la mise[...]

Gabon : un système de santé encore fébrile

L'État a investi massivement dans les hôpitaux et les centres de santé sur tout le territoire. Reste à trouver les médecins qualifiés et le personnel soignant pour les faire[...]

Gabon : Ona Ondo, Monsieur Loyal

Le troisième Premier ministre, Ona Ondo, d'Ali Bongo Ondimba doit mettre en oeuvre le nouveau contrat social et regagner sa province d'origine, le Woleu-Ntem, à la cause présidentielle.[...]

Jean Fidèle Otandault : "Certains doutaient de notre volonté de faire le ménage" au Gabon

Ses pouvoirs d'investigation ont porté leurs fruits. Le directeur général du contrôle des ressources publiques a mis le doigt sur les failles et les incohérences du système[...]

Afrique - France : Richard Attias, de Libreville à Marbella

Le publicitaire et homme d'affaires franco-marocain Richard Attias cultive ses réseaux au Congo comme au Gabon. On l'a vu ces dernières semaines non seulement à Libreville et à Marbella, lieu de[...]

Gabon : bonnes oeuvres et grandes manoeuvres

Après une première moitié de septennat centrée sur la croissance et les grands projets, Ali Bongo Ondimba lance un important programme social. Un plan qui mobilise plus de 380 millions[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex