Extension Factory Builder
26/12/2010 à 12:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Lundi 20 décembre, quartier de River Road, Nairobi, Kenya. Il est 19 h 30 et de nombreux passagers font la queue devant le bus qui doit les conduire à Kampala, en Ouganda. Trois hommes portant une valise tentent de forcer le passage. Les responsables de la sécurité s’interposent. Le ton monte. On en vient aux mains. La valise tombe. Une violente explosion déchire la nuit. Bilan : au moins trois morts et 41 blessés, aussitôt évacués vers différents hôpitaux de la ville. Une des victimes serait l’un des trois hommes ayant tenté de monter à bord du bus. Les passagers blessés sont en majorité kényans et ougandais. Le président Mwai Kibaki a aussitôt assuré que tout serait mis en œuvre pour garantir la sécurité des Kényans et promis qu’une enquête permettrait de faire toute la lumière sur l’événement.

Pour l’heure, en l’absence de preuves et de revendication, les regards se tournent vers des groupes extrémistes comme les milices somaliennes Shebab ou d’autres groupes affiliés à Al-Qaïda. Peu de temps avant l’explosion, le chef de la police ougandaise avait en effet lancé un avertissement appuyé. Selon lui, des militants islamistes préparaient des attentats pour les fêtes de fin d’année.

L’Ouganda fournit actuellement le gros des forces de la Mission de l’Union africaine en Somalie (Amisom) et a connu, le 11 juillet dernier, une attaque terroriste revendiquée par les milices Shebab (76 morts). Le Kenya, qui est comme l’Ouganda un proche allié des États-Unis, n’oublie pas les attentats revendiqués par Al-Qaïda, qui ont plusieurs fois ensanglanté son territoire, en 1998 et 2002 notamment. Le vice-président Kalonzo Musyoka s’est adressé aux Kényans pour leur demander de « ne pas interrompre leurs vacances de Noël en cédant à la peur ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
L'arrangement

Article pr�c�dent :
Black Caucus : droits de l'homme ou business ?

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Vidéo : les députés kényans en viennent aux mains lors du vote d'une loi antiterroriste

Le vote d'une loi sécuritaire très controversée jeudi par l'Assemblée nationale kényane s'est déroulé dans un chaos indescriptible. Les membres de l'opposition dénoncent un c[...]

Au Kenya, des "Jeux Olympiques masaï" pour sauver les derniers lions

Bondissant dans les airs, brandissant leurs lances en guise de javelots, les chasseurs de lions du Kenya ont rivalisé d'adresse samedi lors de "Jeux Olympiques masaï" organisés pour sauver ces fauves[...]

Kenya : le gouvernement a-t-il mis sur pied des escadrons de la mort contre des islamistes ?

Furieux, le gouvernement kényan a ordonné mardi 9 décembre une enquête sur les personnes impliquées dans un reportage de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira accusant la[...]

Kenya : la CPI abandonne les poursuites contre le président Kenyatta

La Cour pénale internationale (CPI) a décidé vendredi d'abandonner ses poursuites contre le président kényan, Uhuru Kenyatta.[...]

Rwanda - Me Cantier : "J'ignore qui a enlevé Émile Gafirita"

Me François Cantier, avocat du Rwandais Émile Gafirita, répond aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de l'enlèvement de son client, au Kenya, mi-novembre. L'ancien sous-officier devait[...]

CPI : les juges perdent patience dans l'affaire Kenyatta

Les juges de la CPI ont donné mercredi une semaine à la procureur Fatou Bensouda pour qu'elle démontre avoir rassemblé des preuves supplémentaires contre le président kényan Uhuru[...]

Uhuru Kenyatta : le Kenya "ne reculera pas" face aux "animaux enragés" Shebab

Le gouvernement kényan n'a pas tardé à réagir après l'attaque des Shebab ayant fait 36 morts près de Mandera dans la nuit de lundi à mardi. Le ministre de l'Intérieur a[...]

Kenya : des hommes armés tuent au moins 36 personnes dans le Nord-Est

Au moins 36 personnes ont été tuées par des hommes armés mardi matin dans le nord-est du Kenya. L'attaque a été revendiquée par les Shebab somaliens.[...]

Ces futurs ports qui vont changer la donne en Afrique

Entre sites traditionnels et plateformes de transbordement, un nouveau réseau d'interfaces émerge. Leur but : connecter l'intérieur des terres à la mer.[...]

#Tumechoka ou quand les Kényans sont "fatigués" des attaques des Shebab

Des centaines de manifestants kényans ont occupé mardi l'avenue Harambee, à Nairobi, où se trouve le principal complexe gouvernemental. Une mobilisation relayée sur les réseaux sociaux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers