Extension Factory Builder
13/10/2010 à 08:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À l'actif d'Abdelhak Benchikha, un titre de champion de Tunisie avec le Club africain, en 2008. À l'actif d'Abdelhak Benchikha, un titre de champion de Tunisie avec le Club africain, en 2008. © Fethi Belaid/AFP

Abdelhak Benchikha, jusqu'alors entraineur de l'équipe nationale algérienne A', a été préféré à une foule de prétendants étrangers à la tête des Fennecs. Il lui faudra un peu plus que ses méthodes musclées, qui lui ont valu le surnom de "Général", pour s'imposer définitivement, comme l'a rappelé la cinglante défaite subie face à la Centrafrique.

Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football (FAF), n’a pas cédé à la tentation de nommer un sélectionneur étranger après la démission de Rabah Saadane, le 4 septembre. Le big boss de la FAF avait pourtant le choix. Les Français Philippe Troussier et Rolland Courbis, tous les deux sans club, s’étaient déclarés disponibles. Le nom d’Hervé Renard, sélectionneur de l’Angola, avait circulé sans que l’intéressé ne reçoive la moindre offre venue d’Alger. Et les CV d’autres étrangers, tels que le Serbe Bora Milutinovic et l’Allemand Lothar Matthäus, ont atterri sur le bureau présidentiel.

Première à être évoquée après le départ de Saadane, la piste menant à Abdelhak Benchikha (46 ans), qui vient de qualifier l’équipe nationale A’ pour le Championnat d’Afrique des nations (Chan) 2011, s’est finalement imposée. Benchikha, qui a également dirigé Umm Salal (Qatar), Zarzis et le Club africain de Tunis (2007-2009), est surnommé « le Général » pour son goût immodéré de la discipline. Une réputation qui aurait même incité certains cadres de la sélection, habitués à l’autodiscipline, à militer contre sa nomination. Lors de sa première conférence de presse, le nouveau patron des Fennecs a annoncé la couleur en insistant sur sa volonté de « changer les mentalités » et « de faire jouer la concurrence ». « J’aime les vedettes, mais les vedettes qui font du feu, pas de la fumée », a lancé le Général.

Pas de révolution, en tout cas, pour sa première liste : Benchikha a convoqué majoritairement des « expatriés », alors qu’une partie de l’opinion réclame plus de joueurs locaux. Le match à Bangui face à la Centrafrique lors de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2012 (10 octobre), dont l’importance était cruciale après le nul face à la Tanzanie (1-1), ne constituait sans doute pas le laboratoire idoine pour se lancer dans de grandes expérimentations.

Quoiqu'il en soit les Fennecs ont livré une prestation exécrable (0-2), ce qui laisse penser que la partie est loin d'être gagnée pour Benchika.

____

Retrouver notre enquête "Football : l'Algérie passe pro" dans le numéro 2596 de Jeune Afrique disponible en ligne et en kiosque du 10 au 16 octobre 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : deux islamistes armés tués au nord du pays

Algérie : deux islamistes armés tués au nord du pays

Deux islamistes ont été tués par l’armée à Ain Defla, à une centaine de kilomètres à l’ouest d’Alger, et à Bouira, à cent kilomètres &a[...]

Algérie : la pique du Hic

Ayant pour seuls armes une feuille de papier et un crayon, ils croquent, à pleine dents, les thèmes les plus tabous de la société : religion, sexe, chefs d'Etat, tout y passe ! Portraits choisis de ces[...]

Algérie : l'entraîneur du NAHD limogé après une altercation avec Anelka

L'entraîneur de l'équipe algérienne du NA Hussein Dey, Ighil Meziane, a été limogé après une "altercation" avec l'ancien international français Nicolas Anelka,[...]

Moi, Fathy le Fou, maître du "trait pourri"

Mon pays, l’Algérie, a été pionnier dans la zone minée de la caricature politique en Afrique du Nord. J’ai fait partie de ses éclaireurs, envoyé à l’ombre avec[...]

Algérie : la nouvelle Constitution, l'Arlésienne de Bouteflika

En avril 2011, le chef de l'État annonce son intention de faire réviser la loi fondamentale. Quatre ans et plusieurs consultations plus tard, le projet de réforme n'a toujours pas[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Algérie : l'embarrassante affaire Medjdoub

La plainte contre X pour torture déposée à Luxembourg, le 20 octobre 2012, par les avocats de Chani Medjdoub, un homme d'affaires algéro-luxembourgeois poursuivi pour corruption[...]

Algérie : Bouteflika les secrets du quatrième mandat

Pourquoi et comment, malgré un AVC qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, le président de la République algérienne a décidé de rempiler en 2014. Enquête sur une[...]

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

La presse algérienne n'a pas manqué de commenter la visite du secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, à Sétif. La première[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces