Extension Factory Builder
13/10/2010 à 08:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À l'actif d'Abdelhak Benchikha, un titre de champion de Tunisie avec le Club africain, en 2008. À l'actif d'Abdelhak Benchikha, un titre de champion de Tunisie avec le Club africain, en 2008. © Fethi Belaid/AFP

Abdelhak Benchikha, jusqu'alors entraineur de l'équipe nationale algérienne A', a été préféré à une foule de prétendants étrangers à la tête des Fennecs. Il lui faudra un peu plus que ses méthodes musclées, qui lui ont valu le surnom de "Général", pour s'imposer définitivement, comme l'a rappelé la cinglante défaite subie face à la Centrafrique.

Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football (FAF), n’a pas cédé à la tentation de nommer un sélectionneur étranger après la démission de Rabah Saadane, le 4 septembre. Le big boss de la FAF avait pourtant le choix. Les Français Philippe Troussier et Rolland Courbis, tous les deux sans club, s’étaient déclarés disponibles. Le nom d’Hervé Renard, sélectionneur de l’Angola, avait circulé sans que l’intéressé ne reçoive la moindre offre venue d’Alger. Et les CV d’autres étrangers, tels que le Serbe Bora Milutinovic et l’Allemand Lothar Matthäus, ont atterri sur le bureau présidentiel.

Première à être évoquée après le départ de Saadane, la piste menant à Abdelhak Benchikha (46 ans), qui vient de qualifier l’équipe nationale A’ pour le Championnat d’Afrique des nations (Chan) 2011, s’est finalement imposée. Benchikha, qui a également dirigé Umm Salal (Qatar), Zarzis et le Club africain de Tunis (2007-2009), est surnommé « le Général » pour son goût immodéré de la discipline. Une réputation qui aurait même incité certains cadres de la sélection, habitués à l’autodiscipline, à militer contre sa nomination. Lors de sa première conférence de presse, le nouveau patron des Fennecs a annoncé la couleur en insistant sur sa volonté de « changer les mentalités » et « de faire jouer la concurrence ». « J’aime les vedettes, mais les vedettes qui font du feu, pas de la fumée », a lancé le Général.

Pas de révolution, en tout cas, pour sa première liste : Benchikha a convoqué majoritairement des « expatriés », alors qu’une partie de l’opinion réclame plus de joueurs locaux. Le match à Bangui face à la Centrafrique lors de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2012 (10 octobre), dont l’importance était cruciale après le nul face à la Tanzanie (1-1), ne constituait sans doute pas le laboratoire idoine pour se lancer dans de grandes expérimentations.

Quoiqu'il en soit les Fennecs ont livré une prestation exécrable (0-2), ce qui laisse penser que la partie est loin d'être gagnée pour Benchika.

____

Retrouver notre enquête "Football : l'Algérie passe pro" dans le numéro 2596 de Jeune Afrique disponible en ligne et en kiosque du 10 au 16 octobre 2010.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Le FMI met en garde l'Algérie au sujet de ses dépenses publiques

Le FMI met en garde l'Algérie au sujet de ses dépenses publiques

Après la visite en Algérie (17 septembre-1er octobre) d'une délégation du Fonds monétaire international, une sévère mise en garde a été adress&eacu[...]

Algérie-Maroc : Rabat accuse l'armée algérienne d'avoir ouvert le feu sur des civils marocains

Le Maroc a dénoncé un "acte irresponsable" et sommé l'Algérie de s'expliquer après des coups de feu tirés, samedi, à la frontière entre les deux pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Algérie : Rafik Khalifa, après la gloire, les déboires

Pour l'ex-golden boy, déjà condamné à la réclusion à perpétuité en Algérie, les ennuis continuent. Il vient d'écoper de cinq ans de prison en France.[...]

Infographie : l'assassinat des moines de Tibhirine vu selon les différents protagonistes

Deux juges d'instruction français sont actuellement en Algérie pour autopsier les têtes des moines de Tibhirine. En attendant les résultats de leur enquête, "Jeune Afrique" vous propose[...]

Algérie : Abdelmalek Sellal annonce une réunion interministérielle sur les revendications policières

Après un bras-de-fer de plusieurs heures mercredi, le premier ministre Abdelmalek Sellal a finalement reçu une délégation de policiers protestataires. Il a annoncé la tenue d'une réunion[...]

CAN 2015: l'Algérie et le Cap-Vert ont leur billet pour le Maroc

La quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015 a eu lieu mercredi. En voici les résultats.[...]

Algérie : les crânes des moines de Tibhirine exhumés en présence du juge Trévidic

Le juge antiterroriste français Marc Trévidic a assisté mardi au sud d'Alger à l'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine assassinés en 1996.[...]

Algérie : des centaines de policiers manifestent devant El-Mouradia, à Alger

Des centaines de policiers ont organisé mardi 14 octobre une marche le long de l’autoroute menant du quartier de Bab-Ezzouar, à Alger centre, après un mouvement similaire de leurs collègues la[...]

Algérie : jours tranquilles en Kabylie... malgré le terrorisme

Quelques jours après l'exécution atroce d'un otage français par des jihadistes, on est loin de l'atmosphère de psychose décrite par les médias. Retour sur les lieux du crime.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers