Extension Factory Builder
13/10/2010 à 12:23
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un soldat malien en patrouille dans le nord du pays. Un soldat malien en patrouille dans le nord du pays. © Reuters

L'interception d'un camion-citerne par Aqmi, en plein combat dans le désert malien, est utilisée par les services de sécurité algériens pour attaquer l'armée malienne sur son "incompétence" supposée.

Le 18 septembre, en pleine bataille dans le désert malien, un camion-citerne est parti de Tombouctou pour ravitailler des unités mauritaniennes. Problème : il a été intercepté par des combattants d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui l’ont siphonné avant d’y mettre le feu. Les islamistes savaient-ils, par des informateurs bien placés, que du ravitaillement aurait lieu ? En tout cas, le camion-citerne ne disposait pas de la moindre escorte. Et, aujourd’hui, les services de sécurité algériens s’emparent de cette histoire pour dénoncer « l’incompétence » de l’armée malienne.

Le 25 septembre, le patron de la sécurité algérienne, l’inamovible général Mohamed Médiène, alias Toufik, a dépêché dans la sous-région l’un de ses hommes de confiance, le colonel Ramtane Amari. L’officier s’est rendu au Niger et en Mauritanie, mais a « sauté » l’étape du Mali. Objectif : poser les jalons d’un futur sommet anti-Aqmi, qui se tiendrait non plus à Bamako, comme prévu initialement, mais à Alger.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Libye : confusion à tous les étages

Libye : confusion à tous les étages

En décidant d'invalider le Parlement de Tobrouk, pourtant élu et reconnu par la communauté internationale, la Cour suprême a ajouté à la confusion ambiante. Et semé le troubl[...]

Égypte - France : le climat se réchauffe

L'Égypte est résolue à améliorer ses relations avec la France (Abdel Fattah al-Sissi devait se rendre les 25 et 26 novembre à Paris pour s'entretenir avec François Hollande[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Libye - Fethi Benkhalifa : "Les Amazighs n'ont pas à choisir leur camp dans la guerre civile"

Fethi Benkhalifa, ex-président du Congrès mondial amazigh, s'est rendu à Paris. À cette occasion il a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" et de donner son [...]

Maroc : le corps du délit

En se mettant elles-mêmes en scène, de jeunes artistes marocaines bousculent les stéréotypes liés au statut de la femme. Issues d'une génération décomplexée par[...]

État islamique : Fatiha Mejjati, la veuve noire

Les combattants marocains de l'État islamique (EI) ont leur star. Son nom : Fatiha Mejjati, veuve de Karim Mejjati, membre d'Al-Qaïda tombé en Arabie saoudite en avril 2005. Véritable[...]

Maroc : enquête sur le contrat controversé de Sicpa

Au Maroc, la société suisse chargée du marquage fiscal des boissons et du tabac est loin de faire l'unanimité. Outre des tarifs jugés excessifs, l'opacité de sa gestion pose[...]

Maroc : inondations meurtrières dans le Sud

La région du Sud-est du Maroc a connu des intempéries exceptionnelles dimanche 23 novembre. Bilan provisoire : au moins 32 personnes tuées et 6 portées disparues.  [...]

Tunisie : la dernière marche

Les Tunisiens nous étonnent chaque jour un peu plus. De tous les peuples arabes, ils sont ceux qui ont fait montre de la plus grande maturité, malgré de vives inquiétudes après le[...]

Le Maroc face à la "Daesh connection"

Plus d'un millier de Marocains ont décidé de rejoindre les rangs de l'État islamique. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Comment sont-ils recrutés ? Comment les autorités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers