Extension Factory Builder
06/10/2010 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Image vidéo de Zakaria Moumni (à dr.), champion du monde 1999 de light contact. Image vidéo de Zakaria Moumni (à dr.), champion du monde 1999 de light contact. © Bakchich Info/Dailymotion

L'ancien boxeur marocain Zakaria Moumni, dont l'épouse avait signalé sa "disparition" fin septembre, a en réalité été arrêté pour escroquerie et aide à l'immigration illégale à Rabat. Il tentait par tous les moyens d'approcher le roi pour réclamer un revenu qu'il estime devoir percevoir.

Mais qui est donc M. Moumni ? Le 29 septembre, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères annonce que l’épouse de Zakaria Moumni, un ressortissant marocain résidant en France, a signalé la disparition de son mari au consulat général de Rabat.

En réalité, cet ancien boxeur ne s’est pas volatilisé. Il a été arrêté à sa descente d’avion, le 27 septembre, à l’aéroport de Rabat-Salé. Motif : il était sous le coup d’une plainte, déposée par deux Marocains, pour escroquerie et aide à l’immigration illégale.

Selon les plaignants, Moumni leur aurait promis de les faire passer en France moyennant le paiement d’une somme rondelette. Les deux hommes, qui en avaient déjà versé une grande partie, attendaient depuis plusieurs semaines que leur « passeur » se manifeste lorsque ce dernier, en les recontactant, leur aurait de nouveau demandé de l’argent. Ils ont alors porté plainte. D’après le ministère de l’Intérieur, Zakaria Moumni a été présenté devant le procureur le 30 septembre. Il est, depuis, en détention préventive à Rabat.â

Ce n’est pas la première fois que Zakaria Moumni fait parler de lui. En 1999, cet admirateur de Jean-Claude Van Damme est le premier Arabe et le premier Marocain à devenir, à 19 ans, champion du monde de light contact, une discipline de boxe venue d’Asie. Le jeune homme apprend alors qu’un décret ouvre la possibilité aux athlètes ayant remporté une médaille olympique ou un championnat du monde d’être recrutés par le ­ministère des Sports. Déterminé à y obtenir un poste et la rente qui va avec, Moumni frappe à toutes les portes et remue ciel et terre pour rencontrer le roi. Il campe devant ses résidences, au Maroc et à l’étranger, cherche à l’approcher dès qu’il aperçoit son cortège… Il prétend même, devant les caméras du site Bakchich, avoir rencontré Mohammed VI et son secrétaire, Mohamed Mounir Majidi, en 2006. Ce dernier démentira.

Voir la vidéo



Installé en France depuis 2006, Moumni se montrait très critique envers son pays, qu’il affirmait avoir fui. Aujourd’hui plus que jamais, le mystère plane autour de ce personnage. Son procès, dont la date n’est pas encore fixée, contribuera peut-être à lever le voile.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur de 5 milliards de dollars[...]

Maroc : gnaoua, le blues à l'âme

Menacée de disparaître, la tradition musicale des descendants d'anciens esclaves subsahariens revit grâce au festival d'Essaouira. Mais les maalem doivent aujourd'hui relever un nouveau défi :[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? "Jeune Afrique" a [...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Maroc - Prix Draper : Rachid Yazami, "Monsieur 100 000 Volts"

Le chimiste Rachid Yazami a inventé les batteries au lithium qui font vivre nos téléphones. Il est le premier lauréat français, mais aussi africain, du prestigieux prix Draper.[...]

Maroc : un millier de migrants clandestins tentent en vain de passer la frontière à Melilla

Mercredi, un millier de migrants en provenance d'Afrique subsaharienne ont tenté de pénétrer dans l'enclave espagnole de Melilla au Maroc, ont annoncé les autorités locales. Leur tentative a[...]

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

À l'occasion des quinze ans de la mort de Hassan II, Jeune Afrique réedite quelques articles d'époque. Dans celui-ci, paru dans JA n° 2012 du 30 juillet au 9 août 1999, François Soudan[...]

Maroc : il y a quinze ans, la mort de Hassan II

Il y a tout juste quinze ans, le 23 juillet 1999, le roi du Maroc Hassan II s'éteignait à Rabat après trente-huit ans de règne. "Jeune Afrique" réédite un article de son n°[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers