Extension Factory Builder
06/10/2010 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Image vidéo de Zakaria Moumni (à dr.), champion du monde 1999 de light contact. Image vidéo de Zakaria Moumni (à dr.), champion du monde 1999 de light contact. © Bakchich Info/Dailymotion

L'ancien boxeur marocain Zakaria Moumni, dont l'épouse avait signalé sa "disparition" fin septembre, a en réalité été arrêté pour escroquerie et aide à l'immigration illégale à Rabat. Il tentait par tous les moyens d'approcher le roi pour réclamer un revenu qu'il estime devoir percevoir.

Mais qui est donc M. Moumni ? Le 29 septembre, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères annonce que l’épouse de Zakaria Moumni, un ressortissant marocain résidant en France, a signalé la disparition de son mari au consulat général de Rabat.

En réalité, cet ancien boxeur ne s’est pas volatilisé. Il a été arrêté à sa descente d’avion, le 27 septembre, à l’aéroport de Rabat-Salé. Motif : il était sous le coup d’une plainte, déposée par deux Marocains, pour escroquerie et aide à l’immigration illégale.

Selon les plaignants, Moumni leur aurait promis de les faire passer en France moyennant le paiement d’une somme rondelette. Les deux hommes, qui en avaient déjà versé une grande partie, attendaient depuis plusieurs semaines que leur « passeur » se manifeste lorsque ce dernier, en les recontactant, leur aurait de nouveau demandé de l’argent. Ils ont alors porté plainte. D’après le ministère de l’Intérieur, Zakaria Moumni a été présenté devant le procureur le 30 septembre. Il est, depuis, en détention préventive à Rabat.â

Ce n’est pas la première fois que Zakaria Moumni fait parler de lui. En 1999, cet admirateur de Jean-Claude Van Damme est le premier Arabe et le premier Marocain à devenir, à 19 ans, champion du monde de light contact, une discipline de boxe venue d’Asie. Le jeune homme apprend alors qu’un décret ouvre la possibilité aux athlètes ayant remporté une médaille olympique ou un championnat du monde d’être recrutés par le ­ministère des Sports. Déterminé à y obtenir un poste et la rente qui va avec, Moumni frappe à toutes les portes et remue ciel et terre pour rencontrer le roi. Il campe devant ses résidences, au Maroc et à l’étranger, cherche à l’approcher dès qu’il aperçoit son cortège… Il prétend même, devant les caméras du site Bakchich, avoir rencontré Mohammed VI et son secrétaire, Mohamed Mounir Majidi, en 2006. Ce dernier démentira.

Voir la vidéo



Installé en France depuis 2006, Moumni se montrait très critique envers son pays, qu’il affirmait avoir fui. Aujourd’hui plus que jamais, le mystère plane autour de ce personnage. Son procès, dont la date n’est pas encore fixée, contribuera peut-être à lever le voile.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Ciments du Maroc consolide ses positions

Ciments du Maroc consolide ses positions

Dans un marché local toujours en berne, la filiale d'Italcementi se bat pour rester numéro deux. Et permettre au groupe italien de poser ses premiers jalons au sud du Sahara.[...]

Nabil Dirar (AS Monaco) : "Je ne regrette pas d'avoir choisi le Maroc"

À 29 ans, le milieu de terrain marocain est l'un des cadres de de l’AS Monaco, plus que jamais en lice pour disputer la prochaine Ligue des Champions après sa victoire à Lens (3-0) dimanche. Nabil[...]

Maroc : la polémique darija divise le royaume

Faut-il ou non introduire l'arabe dialectal dans les cursus scolaires ? La question divise le royaume. Éléments de réponse.[...]

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2595p018.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2595p018.xml0 from 172.16.0.100