Extension Factory Builder
19/08/2010 à 10:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Au moment où les établissements français et africains affinent leurs stratégies respectives sur le continent, les chinoises semblent encore à la recherche d’un modèle pour investir les marchés africains. Toutefois, avec le niveau sans cesse croissant des investissements de l’empire du Milieu en Afrique, leur présence va certainement se renforcer. Quoi qu’il en soit, affirme Luca Del Conte, un analyste financier basé à Londres, ces banques restent des concurrentes à prendre très aux sérieux sur tous les marchés émergents. En Afrique, leur démarche a jusque-là consisté soit à prendre des participations minoritaires, soit à signer des accords de représentation réciproque. Les ouvertures de filiales sont encore à l’état embryonnaire.

Ainsi en 2007, l’Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), première banque chinoise et la plus active sur le continent, a racheté environ 20 % de Standard Bank, leader en Afrique du Sud, pour 5,46 milliards de dollars (environ 4 milliards d’euros à l’époque). Et en janvier 2010, elle a conclu avec Ecobank un accord afin d’ouvrir des guichets dans les filiales du groupe panafricain, avec pour objectif de suivre ses clients sur le continent. Par ailleurs, des négociations ont été entamées l’année dernière au Cap-Vert et en Guinée-Bissau par des dirigeants du groupe Banque de Chine pour ouvrir des succursales dans ces deux pays avant la fin de 2010. « L’intérêt des banques chinoises pour les établissements subsahariens devrait grandir dans le moyen terme », prévoit Luca Del Conte.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : 'Boko Haram nous concerne tous'

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Ebola : la situation reste "extrêmement préoccupante"

Malgré une nette baisse du nombre de personnes affectées par le virus Ebola, la situation reste "extrêmement préoccupante" en Afrique de l'ouest, a prévenu vendredi l'Organisation[...]

Diaporama : les plus grandes (et belles) églises d'Afrique

Le christianisme est la religion dominante en Afrique avec une part de fidèles estimée à plus de 60% en 2014. Jeune Afrique revisite pour vous la richesse architecturale de lieux de culte chrétiens sur[...]

Escrocs et charlatans

Chaque année, rituellement, je consacre mon premier "PS" aux voyantes, aux soi-disant extralucides, aux horoscopes, à tous ces escrocs et charlatans qui prétendent pouvoir prévoir[...]

Quatre-vingts ans de négritude

Au mois de mai prochain, le mouvement de la négritude aura 80 ans. Le mot est en effet apparu en 1935 sous la plume d'Aimé Césaire dans " L'Étudiant noir", journal mensuel de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2587p103-105.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2587p103-105.xml1 from 172.16.0.100