Extension Factory Builder
19/08/2010 à 10:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Au moment où les établissements français et africains affinent leurs stratégies respectives sur le continent, les chinoises semblent encore à la recherche d’un modèle pour investir les marchés africains. Toutefois, avec le niveau sans cesse croissant des investissements de l’empire du Milieu en Afrique, leur présence va certainement se renforcer. Quoi qu’il en soit, affirme Luca Del Conte, un analyste financier basé à Londres, ces banques restent des concurrentes à prendre très aux sérieux sur tous les marchés émergents. En Afrique, leur démarche a jusque-là consisté soit à prendre des participations minoritaires, soit à signer des accords de représentation réciproque. Les ouvertures de filiales sont encore à l’état embryonnaire.

Ainsi en 2007, l’Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), première banque chinoise et la plus active sur le continent, a racheté environ 20 % de Standard Bank, leader en Afrique du Sud, pour 5,46 milliards de dollars (environ 4 milliards d’euros à l’époque). Et en janvier 2010, elle a conclu avec Ecobank un accord afin d’ouvrir des guichets dans les filiales du groupe panafricain, avec pour objectif de suivre ses clients sur le continent. Par ailleurs, des négociations ont été entamées l’année dernière au Cap-Vert et en Guinée-Bissau par des dirigeants du groupe Banque de Chine pour ouvrir des succursales dans ces deux pays avant la fin de 2010. « L’intérêt des banques chinoises pour les établissements subsahariens devrait grandir dans le moyen terme », prévoit Luca Del Conte.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Afrique : la démocratie sans le peuple

Afrique : la démocratie sans le peuple

Mohamed Mbougar Sarr est un écrivain sénégalais, lauréat du Prix Ahmadou Kourouma 2015 du Salon du livre de Genève pour "Terre ceinte".[...]

Pape Diouf : "C'est le système Fifa qu'il faut casser"

L’intense actualité autour de la FIFA depuis mercredi 27 mai, alors que l’instance organise son Congrès à Zurich pour son élection présidentielle, n’a pas surpris Pape Diouf,[...]

Ces humoristes africaines qui brûlent les planches parisiennes

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Claudia Tagbo, Tatiana Rojo, Selavie Newway et[...]

France : Annick Girardin ou la difficulté d'exister

"Qui est ministre de la Coopération aujourd'hui ?" La vacherie vient de l'ancien ambassadeur de France à Dakar, Jean-Christophe Rufin, qui dénonçait, le 26 avril, l'absence de politique[...]

Corruption à la Fifa : Blatter soutenu par la CAF, Platini demande sa démission

La Confédération africaine de football (CAF) a maintenu jeudi son soutien à Sepp Blatter, qui brigue un cinquième mandat à la présidence de la Fifa. Mais de nombreuses[...]

Élection à la présidence de la BAD : les candidats du Cap-Vert, du Nigeria et du Tchad dans le trio final

Après cinq tours de vote, Akinwumi Adesina, le candidat nigérian, reste en tête. Le Tchadien Bédoumra Kordjé s'est emparé du deuxième rang, devant la Capverdienne Crisitina Duarte.[...]

"O Ka" : Souleymane Cissé le justicier

À partir de l'expulsion de ses soeurs de sa maison natale, le réalisateur malien revient sur l'histoire de sa famille. Un film engagé, tourné vers l'avenir.[...]

Élection du président de la BAD : Akinwumi Adesina, le candidat nigérian, en tête au premier tour

Le Nigérian Akinwumi Adesina a obtenu près de 26% des voix, devançant la Cap-Verdienne Cristina Duarte, qui décroche 24,5% des voix grâce au soutien massif des électeurs non-continentaux.[...]

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer[...]

Akinwumi Adesina : "Je suis un maillon essentiel entre anglophones et francophones"

Cet agroéconomiste pragmatique a été élu, jeudi 28 mai, nouveau président de la Banque africaine de développement (BAD), succédant ainsi au Rwandais Donald Kaberuka. Voici[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers