Extension Factory Builder
28/07/2010 à 15:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Conférence internationale sur le sida. Conférence internationale sur le sida. © Glez/afronline.org

« Cette découverte est une grande satisfaction », se réjouit Carole Nawina Nyirenda, coordinatrice de Citam, une association zambienne. Présentée lors de la Conférence internationale sur le sida, du 18 au 23 juillet, à Vienne (Autriche), la découverte en question est un gel microbicide destiné à prévenir la maladie. Les chercheurs y travaillaient depuis longtemps. En vain jusqu’ici.

Plus importante découverte depuis trente ans

La nouveauté de l’essai baptisé « Caprisa 004 » est que le gel mis au point contient du tenofovir, un antirétroviral utilisé dans les trithérapies. Les tests ont été menés en Afrique du Sud sur 889 femmes réparties en deux groupes, l’un bénéficiant du gel au tenofovir et l’autre d’un placébo (sans principe actif). Le gel doit être appliqué dans les douze heures précédant et suivant un rapport sexuel. Respecté scrupuleusement, ce protocole permet de réduire de 54 % le risque d’infection. En moyenne, les contaminations sont réduites de 39 %.

« C’est la découverte la plus importante depuis trente ans », confirme Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida. « Pour la première fois, les femmes pourront choisir de se protéger », renchérit le Pr Papa Salif Sow, du CHU de Fann, à Dakar. Bien sûr, il ne s’agit que de ce que, dans le jargon médical, on appelle une « preuve de concept ». Il faudra du temps avant qu’un tel gel puisse être produit et distribué. Mais on sait désormais avec certitude que la solution est efficace, sans résistance ni effets secondaires à trente mois.

« Pour cinq infections, on recense seulement deux personnes mises sous traitement. Et 33,4 millions de porteurs du VIH. Une révolution en matière de prévention est indispensable », explique encore Michel Sidibé. Selon lui, les États doivent s’efforcer de mieux connaître les caractéristiques locales de l’épidémie afin de mettre en place des moyens de prévention adaptés aux besoins ; et, bien sûr, s’investir davantage dans la prise en charge. 

Traitement simplifié

En matière de traitements, des progrès considérables ont été réalisés. Plus de 5,2 millions de personnes sont aujourd’hui traitées, soit un tiers des malades. Mais, pour beaucoup de patients des pays en développement, la question se pose désormais du passage en deuxième et troisième lignes thérapeutiques, traitements encore fort coûteux. Une première ligne coûte en effet 80 dollars par an et par patient ; et une troisième, 19000 dollars. Selon Sidibé, la solution passe par l’élaboration d’un traitement simplifié, facile à prendre et non toxique, qui pourrait être produit par une coalition de firmes pharmaceutiques.

En attendant, comme le rappelle Michel Kazatchkine, directeur du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, « il manque, pour l’exercice 2011-2013, entre 17 milliards et 20 milliards de dollars pour assurer le budget du fonds ».

Or les gouvernements ont plutôt tendance à réduire le montant de leurs contributions. À cause de la crise, bien sûr. Le Fonds finançant la moitié des traitements dans le monde, il faut absolument une reconstitution budgétaire en octobre 2010. Faute de quoi, ce sont les malades qui paieront.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Le retour du faucon noir

Article précédent :
Obiang Nguema fils prend du galon

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

François Hollande : 'Bachar al-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme'

François Hollande : "Bachar al-Assad ne peut pas être un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

Lors de son discours annuel devant les ambassadeurs, jeudi, le président français, François Hollande, a affirmé qu'il refusait coopération avec le gouvernement de Bachar al-Assad pour lutter con[...]

Irak : la politique de la terre brûlée selon l'État islamique

Des jihadistes ont mis le feu jeudi à un champ pétrolier qu'ils contrôlaient dans le nord de l'Irak, avant de battre en retraite alors que les forces kurdes les attaquaient dans le même secteur.[...]

Migrants : l'UE lance l'opération "Frontex Plus" pour aider l'Italie à protéger ses frontières

La Commission européenne a décidé de lancer une nouvelle opération en Méditerranée pour aider l'Italie à faire face à l'afflux de migrants. Elle appelle les États[...]

Ebola : suspension des vols vers les pays touchés, une réponse "dangereusement inadaptée"

Les dernières compagnies aériennes qui assuraient encore la desserte des trois pays d'Afrique de l'Ouest touchés par Ebola ont presque toutes suspendu leurs vols mercredi. Une décision [...]

Turquie : Erdogan, du Coran au sérail

Pour l'enfant du quartier populaire de Kasimpasa, c'est la consécration. Élu président le 10 août, le Premier ministre sortant Recep Tayyip Erdogan compte renforcer encore son emprise sur le[...]

États-Unis : retour sur les destins brisés de neuf citoyens africains-américains

Depuis le meurtre de Michael Brown, le 9 août dernier à Ferguson, les États-Unis vivent une nouvelle fois au rythme des tensions communautaires. Une situation que le pays a connue à de multiples[...]

Isis, la lingerie britannique du même nom que l'État islamique

La chaîne britannique de dessous érotiques Ann Summers vient de lancer une collection de lingerie fine nommée Isis, l’acronyme en anglais de l’État islamique. La porte-parole de la marque a[...]

France : premier Conseil des ministres pour le gouvernement "Valls II"

Le gouvernement "Valls II" se réunit ce mercredi pour son premier Conseil des ministres, purgé de l'aile gauche du PS pour assumer la "ligne" sociale-libérale voulue par un[...]

Ebola : British Airways suspend ses vols vers le Liberia et la Sierra Leone jusqu'en décembre

British Airways a annoncé mardi maintenir la suspension de ses vols à destination et depuis le Liberia et la Sierra Leone jusqu'à la fin de 2014. La compagnie aérienne a pris cette décision en[...]

Barack Obama souhaite intensifier la lutte contre le jihadisme en Syrie

Les États-Unis ont décidé d’intensifier leur lutte contre les islamistes ultraradicaux en Syrie. Si le président américain Barack Obama n’a pas encore pris de décision[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex