Extension Factory Builder
14/07/2010 à 16:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Petina Gappah, lauréate du Guardian First Book Award 2009. Petina Gappah, lauréate du Guardian First Book Award 2009. © Editions Plon.

Une femme assiste aux obsèques nationales de son mari aux côtés du président et de sa clique de zélés affidés. L’oraison funèbre ne manque pas de piquant, mais le cercueil est vide. Durant toute la longue et élogieuse cérémonie, elle se remémore la vie de son époux : des idéaux de cet ancien compagnon de la libération aux frasques conjugales de celui qui trouvait que « c’était du gaspillage de pénis d’être fidèle à une seule femme… », en passant par son accession à la sphère du pouvoir et son goût pour le faste. Tel est le fil conducteur de la première des treize nouvelles de la Zimbabwéenne Petina Gappah.

Dans Les Racines déchirées, cette jeune écrivaine brosse un portrait décapant du pays de Robert Mugabe. Au fil des his­toires défilent un vieux chef de l’État qui s’accroche ridiculement à son trône, une jeune fille qui épouse un homme dont les précédentes fiancées ont toutes été emportées par la « grande maladie au nom court », une population qui peine à joindre les deux bouts avec une « miche de pain coûtant un demi-million de dollars », des exilés en perte de repères… L’écriture de Gappah est limpide. Son humour cinglant, sa colère réelle et sa nostalgie profonde. Son recueil a fait un tabac dans le monde anglophone, avant d’être traduit dans plusieurs langues, dont le français.

Née en 1971 à Kitwe, en Zambie, Gappah a grandi à Salisbury – devenu Harare à l’accession à l’indépendance, en 1980. Elle voulait être journaliste, son père l’imaginait avocate. Elle a donc étudié le droit à l’université du Zimbabwe, avant de poursuivre sa formation à Graz (Autriche) et à Cambridge (Angleterre). À 38 ans, elle vit actuellement à Genève avec son fils, Kush, et travaille comme conseillère juridique auprès de l’Organisation mondiale du commerce pour aider les pays en développement. Mais sa passion reste l’écriture, pour laquelle elle manifeste un réel talent. Son premier roman, The Book of Memory, sera publié en 2011. Et elle est déjà en train de mettre la main au deuxième, une grande épopée à travers les différentes générations du Zimbabwe de 1945 à 2005.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Zimbabwe

Zimbabwe : Dis-Grace & Bob-la-rallonge... Mugabe(s) forever ?

Zimbabwe : Dis-Grace & Bob-la-rallonge... Mugabe(s) forever ?

Jusqu’où ira la tentation oligarchique au sommet de l’État zimbabwéen ? Alors que Robert Mugabe, qui multiplie les mandats à rallonge, montre de plus en plus de signes de faiblesse, sa "[...]

Sanctions de l'UE contre la Russie : Mugabe soutient Moscou

À l'issue d'un entretien accordé mardi à Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a apporté son soutien[...]

Zimbabwe : Mick Pearce et l'observation des termites

Et si les termites avaient beaucoup à nous apprendre ? Ce n'est en tout cas pas Mick Pearce qui dira le contraire ! Cet architecte né à Harare en juin 1938 et diplômé de[...]

Zimbabwe : des manifestants de l'opposition violemment réprimés par la police

La police zimbabwéenne a une fois de plus réprimé à coups de matraques une manifestation de l’opposition contre le chômage mercredi 27 août, procédant à une douzaine[...]

La vie devant elle

Avec son style enlevé et ses trouvailles littéraires, NoViolet Bulawayo montre le monde tel qu'il va (plutôt mal) à travers les yeux d'une enfant.[...]

Les papys font de la résistance

Gérontocratie ? Les vétérans de la politique africaine n’entendent pas quitter la scène. En particulier les quatre mousquetaires Abdelaziz Bouteflika, Abdoulaye Wade, Robert Mugabe et Paul Biya.[...]

Zimbabwe : la guerre ouverte au sein de l'opposition s'intensifie

La guerre ouverte au sein du principal parti d'opposition zimbabwéen, le MDC, s'est intensifiée samedi, plusieurs ténors du parti votant la suspension du leader national Morgan Tsvangirai pour violences et [...]

Zimbabwe : Mugabe assure avoir réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars (environ 2 800 euros) en raison de la crise économique qui touche son pays.[...]

Zimbabwe : Mugabe critique l'"absurdité homosexuelle" de l'Europe

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, s'en est pris vendredi à "l'absurdité homosexuelle" de l'Europe, condamnant le refus de ses dirigeants d'accepter son pouvoir, dans son dernier[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex