Extension Factory Builder
22/06/2010 à 10:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

2010 consacre le retour progressif à la normale de deux poids lourds de l'économie sénégalaise, non sans le soutien appuyé d'investisseurs étrangers, et surtout privés. Après deux années d'investissements, « nous approchons de 75 % des capacités de production, avec l'objectif de 100 % - 500 000 tonnes - à la fin de l'année, et 600 000 t d'ici à 2011, un niveau jamais atteint », s'enthousiasme Alassane Diallo, le directeur général des Industries chimiques du Sénégal (ICS). L'entrée dans le capital en 2008 de l'indien Iffco à hauteur de 85 % (44,5 milliards de F CFA, soit 67 millions d'euros) n'a pourtant pas été du goût de tout le monde. Certes, les ICS vendent l'ensemble de la production aux Indiens et leur stratégie est désormais guidée par les intérêts de New Delhi, accusé de piller le fleuron sénégalais. Mais pour Alassane Diallo, ce qui compte, c'est qu'« après la recapitalisation de 2008 et la réhabilitation de deux usines d'acide phosphorique - 35 milliards de F CFA ont été investis entre mai 2008 et décembre 2009 -, nous avons retrouvé une situation proche de la normale ». Et les devises d'approvisionner à nouveau les comptes de l'Etat.

L'entrée en fanfare du groupe saoudien Bin Ladin dans la Société africaine de raffinage (SAR), après deux ans de discussions, n'a pas fait autant de remous. La société, qu'une dette de 85 milliards de F CFA a obligée à stopper ses activités durant onze mois en 2006-2007, compte désormais trois actionnaires : l'Etat via Petrosen, Total avec 20 %, et PCMC, filiale de Saudi Bin Ladin Group, avec 34 % (et 51 % à terme). Le montant de l'opération, 7 milliards de F CFA, sera complété par des investissements estimés à 250 milliards de F CFA dont 30 % financés par PCMC. La SAR ambitionne d'approvisionner l'ensemble de la sous-région - Mali, Gambie, les deux Guinées. La capacité de production devrait donc être portée à 3 ou 4 millions de tonnes (contre 1,2 million aujourd'hui).

 

Hommes d'affaires locaux

Sénégal Airlines voudrait bien connaître le même décollage. Remontée sur les cendres d'Air Sénégal international, la compagnie aérienne a nommé en mai un directeur général, le Suisse Edgardo Badiali, et entend devenir, avec le nouvel aéroport Blaise-Diagne (construit par Saudi Bin Ladin Group) et l'accord passé avec Emirates, le catalyseur de la région. « Dakar pourrait attirer les voyageurs à destination de l'Asie et du Moyen-Orient, sans passer par Paris », assure Madior Sylla, porte-parole du ministère des Transports. Le boom des investissements en provenance de ces régions justifierait ces espoirs. Démarrage en septembre. Là aussi, l'Etat a largement eu recours au soutien des investisseurs privés, et détiennent 64 % du capital. Parmi eux, les hommes d'affaires Ousmane Joseph Diop (Senbus), Serigne Mboup (CCBM) ou Baïdy Agne (président du Conseil national du patronat). « Il faut des champions dans tous les secteurs », estime celui-ci. Et le secteur privé entend bien en profiter.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Le groupe espagnol Pefaco s'apprête à racheter au groupe sénégalais Anfa ses deux casinos à Dakar, a appris "Jeune Afrique".[...]

Prolifération des sacs plastiques en Afrique de l'Ouest : faut-il les interdire ?

Le Sénégal vient d'interdire les sacs plastiques fins sur son territoire. Le pays suit la voie de plusieurs de ses voisins en Afrique de l’Ouest qui ont déjà choisi, depuis quelques[...]

Everjobs veut doper le marché de l'emploi en Afrique

Everjobs a choisi le Cameroun pour lancer ses activités, le 23 avril. Opérationnel en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en Ouganda, ce portail d'offres d'emploi développé par[...]

Souleymane Jules Diop : "L'Europe ne peut pas faire payer aux Africains les conséquences du chaos libyen !"

Depuis le début de l'année 2015, plus de 1 750 migrants ont trouvé la mort en Méditerranée, dont de nombreux ressortissants du Sénégal. Une tragédie dans laquelle l'Europe[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Sénégal-Tchad : pour Hissène Habré, le compte à rebours a commencé

Les trois magistrats chargés de juger l'ancien président tchadien ont été nommés début avril, et le procès pourrait débuter en juin, à Dakar.[...]

Football : le Sénégalais Souleymane Diawara risque sept ans de prison

L’international sénégalais Souleymane Diawara est écroué depuis le 9 avril, avec un de ses frères, pour "extorsion de fonds en réunion" et "tentative[...]

Arachide : au Sénégal, Sifca lance la contre-offensive

Doublé par le groupe français Avril dans la reprise d'une partie des activités de Suneor, l'ivoirien Sifca envisage néanmoins un rapprochement stratégique avec le leader sénégalais[...]

France : pourquoi l'ex-international sénégalais Souleymane Diawara est en prison

L'ex-international sénégalais Souleymane Diawara a été écroué vendredi à la prison des Baumettes à Marseille après avoir été interpellé et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2579p065-067.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2579p065-067.xml2 from 172.16.0.100