Extension Factory Builder
10/06/2010 à 15:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Dans la Grande Charte verte des droits de l’homme, en 1988, Mouammar Kadhafi proclamait que « le but de la société libyenne est d’abolir la peine de mort ». Douze ans plus tard, le « but » n’est toujours pas atteint et vraisemblablement pas même poursuivi.

Un article laconique – six lignes – dans le journal en ligne Qurina annonce l’exécution par balles, le 30 mai, de dix-huit condamnés à mort. Quatorze d’entre eux ont été fusillés dans une prison de Tripoli, les quatre autres ont subi le même sort à Benghazi, à un millier de kilomètres de la capitale. Parmi eux, des Égyptiens, des Tchadiens et des Nigérians, jugés coupables de « meurtre avec préméditation ». Dernière information livrée par Qurina, réputé proche de Seif el-Islam, l’un des fils du « Guide » : près de deux cents personnes convaincues de meurtre patientent dans les couloirs de la mort libyens.

Le plus grand mystère entoure les exécutions. L’identité des condamnés et les conditions de leur condamnation sont tenues secrètes. Dans un communiqué publié le 1er juin, Amnesty International précise qu’en Libye les étrangers « ne peuvent que rarement bénéficier de l’assistance d’un interprète ou d’un traducteur pendant la procédure judiciaire, menée en arabe ».

En 2009, Amnesty a recensé dix exécutions capitales en Afrique : quatre en Libye, cinq en Égypte et une au Botswana. Par pendaison dans ces deux derniers pays. Le peloton d’exécution est encore en vigueur en Chine, au Yémen et en Syrie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Ali Baba habite à Ben Guerdane

Article pr�c�dent :
Johnny Clegg and co.

Réagir à cet article

Libye

Libye : des islamistes armés s'emparent de deux champs pétrolifères

Libye : des islamistes armés s'emparent de deux champs pétrolifères

Des islamistes radicaux se sont emparés mardi des deux champs pétrolifères d'Al-Bahi et Al-Mabrouk, situés dans le centre du pays. Ils menacent désormais celui d'Al-Dahra.[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Libye : le général Khalifa Haftar nommé commandant général de l'armée

Le général Khalifa Haftar a été nommé à la tête de l'armée libyenne, a annoncé lundi le président du Parlement reconnu par la communauté internationale,[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Libye : qui arrêtera Daesh ?

D'un côté, un pays déchiré par les milices, squatté par l'État islamique et sur lequel prétendent régner deux gouvernements. De l'autre, des voisins africains et des[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Libye : attentat de l'EI contre la résidence de l'ambassadeur iranien, pas de victimes

La résidence de l'ambassadeur iranien à Tripoli, la capitale libyenne désertée par la majorité des diplomates étrangers, a été visée dimanche par un double attentat,[...]

Libye : un nouveau foyer jihadiste qui inquiète l'Europe et les pays voisins

Aux portes de l'Europe, le nouveau foyer jihadiste qui se développe en Libye alimente les pires craintes du Vieux continent mais inquiète aussi les voisins immédiats du pays, qui craignent un renforcement de[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2578p052-053.xml3 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2578p052-053.xml3 from 172.16.0.100