Extension Factory Builder
10/06/2010 à 15:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Dans la Grande Charte verte des droits de l’homme, en 1988, Mouammar Kadhafi proclamait que « le but de la société libyenne est d’abolir la peine de mort ». Douze ans plus tard, le « but » n’est toujours pas atteint et vraisemblablement pas même poursuivi.

Un article laconique – six lignes – dans le journal en ligne Qurina annonce l’exécution par balles, le 30 mai, de dix-huit condamnés à mort. Quatorze d’entre eux ont été fusillés dans une prison de Tripoli, les quatre autres ont subi le même sort à Benghazi, à un millier de kilomètres de la capitale. Parmi eux, des Égyptiens, des Tchadiens et des Nigérians, jugés coupables de « meurtre avec préméditation ». Dernière information livrée par Qurina, réputé proche de Seif el-Islam, l’un des fils du « Guide » : près de deux cents personnes convaincues de meurtre patientent dans les couloirs de la mort libyens.

Le plus grand mystère entoure les exécutions. L’identité des condamnés et les conditions de leur condamnation sont tenues secrètes. Dans un communiqué publié le 1er juin, Amnesty International précise qu’en Libye les étrangers « ne peuvent que rarement bénéficier de l’assistance d’un interprète ou d’un traducteur pendant la procédure judiciaire, menée en arabe ».

En 2009, Amnesty a recensé dix exécutions capitales en Afrique : quatre en Libye, cinq en Égypte et une au Botswana. Par pendaison dans ces deux derniers pays. Le peloton d’exécution est encore en vigueur en Chine, au Yémen et en Syrie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Ali Baba habite à Ben Guerdane

Article précédent :
Johnny Clegg and co.

Réagir à cet article

Libye

Libye : Mahmoudi sous haute protection

Libye : Mahmoudi sous haute protection

Abdelhakim Belhaj, l'ex-jihadiste libyen réfugié en Turquie, assure que l'ancien Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, peut compter sur sa protection. Celui-ci est détenu depuis juin 2012 à Tr[...]

Crise libyenne : première réunion de dialogue sous l'égide de l'ONU à Tripoli

Des députés rivaux du nouveau parlement libyen se sont retrouvés lundi 29 septembre en début d’après-midi pour amorcer des négociations de sortie de crise sous l’égide[...]

Libye : l'autre jihadistan

Alors que le monde entier a les yeux rivés sur l'État islamique, la Libye est progressivement devenue une sorte de hub où les groupes terroristes de la région viennent s'approvisionner en armes et[...]

Libye : faut-il intervenir militairement ?

Si une opération militaire n'est pas du tout d'actualité, certains, notamment la France, s'y préparent déjà.[...]

Libye : Haftar ? "Une déception"

Le général libyen Khalifa Haftar est dans la ligne de mire de Paris et du Caire. Les deux pays sont d'accord sur un point : l'écarter pour espérer mettre un terme à la crise.[...]

Soudan, Qatar, Turquie... : qui arme les islamistes libyens ?

Le gouvernement libyen soupçonne le Soudan de faciliter le transport des armes fournies par le Qatar aux milices islamistes. La Turquie serait aussi un allié de poids de ces dernières.[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Libye : rencontre entre les différents protagonistes sous l'égide de l'ONU fin septembre ?

Pour tenter de mettre fin à la crise sécuritaire et institutionnelle qui règne dans le pays, la mission de l'ONU en Libye (UNSMIL) a proposé lundi la tenue d'une réunion de dialogue le 29[...]

Libye : le Parlement rejette le nouveau cabinet du Premier ministre Abdallah al-Theni

La crise se poursuit en Libye. Jeudi, le Parlement a rejeté le nouveau gouvernement formé par le Premier ministre, Abdallah al-Theni. Il lui a demandé de composer un cabinet de crise plus restreint.[...]

Libye : Le Drian sonne le tocsin contre les jihadistes...

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, tente de convaincre François Hollande et certains des alliés régionaux de la France de la nécessité d'une intervention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers