Extension Factory Builder
14/05/2010 à 15:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Crises économique, politique et démographique se conjuguent dans ce petit État enclavé dans l'Afrique du Sud. Au point que la dissolution du pays dans son grand voisin est désormais évoquée.

De 53 membres, l’Union africaine (UA) passera-t-elle à 52 ? La souveraineté du petit royaume du Lesotho est en effet remise en question, en tout cas en filigrane, par une étude du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). Faiblesse économique, tensions politiques et crise démographique inédite en Afrique sont parmi les éléments qui pourraient contraindre le royaume à être absorbé par la République sud-africaine voisine, dans laquelle son territoire (30 000 km2) est totalement enclavé.

Le Lesotho est le douzième pays de l’UA à s’être soumis volontairement au MAEP, créé en 2002, dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). « Nous avons demandé la venue du MAEP par souci de bonne gouvernance et pour stimuler un débat sur notre futur – non pour lancer une candidature à nous fondre dans l’Afrique du Sud », se défend l’ambassadeur Masuhla Leteka, qui a reçu l’équipe de spécialistes.

Leur rapport préliminaire dresse un portrait désolant : sur les 5 millions de Basothos, 3 millions vivent en Afrique du Sud, où ils travaillent essentiellement dans les mines. La loi américaine sur le libre-échange (Agoa) avait suscité un espoir en dynamisant l’industrie du textile, avant que celle-ci sombre avec la chute du dollar et la concurrence chinoise.

Aujourd’hui l’espérance de vie atteint à peine 39 ans, un quart des Basothos sont séropositifs et la croissance de la population est tombée à un piteux 0,1 % par an. Dans ce texte, les experts n’évoquent pas directement l’idée de l’absorption du Lesotho par l’Afrique du Sud, explique Steven Gruzd, du South African Institute of International Affairs (SAIIA). « Mais l’idée est là, on en parle depuis des années au Lesotho. Ce pays doit sérieusement étudier son futur. L’objectif du MAEP est de soulever des questions difficiles pour permettre une discussion mature. » C’est chose faite. Le gouvernement du Lesotho vient d’imprimer un résumé du rapport dans le but de lancer un débat national.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Lesotho

Lesotho : un accord trouvé par les négociateurs sud-africains

Lesotho : un accord trouvé par les négociateurs sud-africains

Fin août, un coup d’État contre le Premier ministre Tom Thabane avait échoué. Hier, les négociateurs sud-africains ont annoncé être parvenus à mettre d’accord les[...]

Lesotho : le vice-président sud-africain annonce des législatives anticipées

Des élections législatives anticipées se tiendront vers la fin février 2015 au Lesotho selon le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui s'exprimait lors d’un point de presse, le[...]

Lesotho : des élections législatives anticipées pour sortir de l'impasse

Les protagonistes de la crise politique au Lesotho se sont entendus sur la nécessité de convoquer des élections législatives anticipées, a annoncé mardi la ministre sud-africaine des[...]

Jacob Zuma tente de sauver l'accord de paix au Lesotho

Les dirigeants rivaux du Lesotho se sont engagés mardi à résoudre la crise politique ouverte par une tentative de coup d'État fin août, après une médiation du président[...]

Jacob Zuma attendu mardi au Lesotho

Le président sud-africain, Jacob Zuma, devrait se rendre mardi au Lesotho pour tenter une médiation entre les différents partis politiques.[...]

Lesotho : la crise expliquée en sept points clés

La confusion est totale au Lesotho. Entre les accusations de coup d'État orchestré par l'armée, la fuite du Premier ministre en Afrique du sud et la fragilité de la coalition au pouvoir, le petit[...]

Le Lesotho se dirige vers une sortie de crise sous l'égide de la SADC

La Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) a annoncé lundi une sortie de crise au Lesotho après le coup de force de l'armée : le Premier ministre en fuite rentre, des[...]

Coup d'État au Lesotho : le Premier ministre en exil demande à la SADC d'envoyer des troupes

Le ministre de la Fonction publique du Lesotho, Motloheloa Phooko, a affirmé lundi être le Premier ministre en exercice. L'actuel chef du gouvernement Thomas Thabane, réfugié en Afrique du sud à[...]

Lesotho : situation incertaine après un coup de force de l'armée

Il était difficile de savoir qui gouvernait dimanche le Lesotho, petit royaume montagneux enclavé dans l'Afrique du Sud, au lendemain d'un coup de force de l'armée contre la police qualifié de[...]

Lesotho : l'armée dément avoir mené un coup d'État

L'armée du Lesotho a formellement démenti avoir perpétré un coup d’État samedi, contrairement à ce qu'a affirmé le Premier ministre Thomas Thabane, réfugié en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers