Extension Factory Builder
14/05/2010 à 15:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Crises économique, politique et démographique se conjuguent dans ce petit État enclavé dans l'Afrique du Sud. Au point que la dissolution du pays dans son grand voisin est désormais évoquée.

De 53 membres, l’Union africaine (UA) passera-t-elle à 52 ? La souveraineté du petit royaume du Lesotho est en effet remise en question, en tout cas en filigrane, par une étude du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). Faiblesse économique, tensions politiques et crise démographique inédite en Afrique sont parmi les éléments qui pourraient contraindre le royaume à être absorbé par la République sud-africaine voisine, dans laquelle son territoire (30 000 km2) est totalement enclavé.

Le Lesotho est le douzième pays de l’UA à s’être soumis volontairement au MAEP, créé en 2002, dans le cadre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). « Nous avons demandé la venue du MAEP par souci de bonne gouvernance et pour stimuler un débat sur notre futur – non pour lancer une candidature à nous fondre dans l’Afrique du Sud », se défend l’ambassadeur Masuhla Leteka, qui a reçu l’équipe de spécialistes.

Leur rapport préliminaire dresse un portrait désolant : sur les 5 millions de Basothos, 3 millions vivent en Afrique du Sud, où ils travaillent essentiellement dans les mines. La loi américaine sur le libre-échange (Agoa) avait suscité un espoir en dynamisant l’industrie du textile, avant que celle-ci sombre avec la chute du dollar et la concurrence chinoise.

Aujourd’hui l’espérance de vie atteint à peine 39 ans, un quart des Basothos sont séropositifs et la croissance de la population est tombée à un piteux 0,1 % par an. Dans ce texte, les experts n’évoquent pas directement l’idée de l’absorption du Lesotho par l’Afrique du Sud, explique Steven Gruzd, du South African Institute of International Affairs (SAIIA). « Mais l’idée est là, on en parle depuis des années au Lesotho. Ce pays doit sérieusement étudier son futur. L’objectif du MAEP est de soulever des questions difficiles pour permettre une discussion mature. » C’est chose faite. Le gouvernement du Lesotho vient d’imprimer un résumé du rapport dans le but de lancer un débat national.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Lesotho

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Unesco : roses des sables

L'Unesco a inscrit quatre nouvelles régions africaines sur sa liste du patrimoine mondial, dont pour la première fois un site nigérien.[...]

Unesco : quatre nouveaux sites africains inscrits au patrimoine mondial

L’Unesco a publié, jeudi 27 juin, la liste définitive des nouvelles inscriptions au patrimoine mondial. Au total, ce sont 19 nouveaux sites qui bénéficient désormais de la reconnaissance[...]

Lesotho : fin des législatives, résultat serré en vue

Près d'un million d'électeurs ont voté samedi dans le petit royaume africain du Lesotho pour élire un nouveau parlement, lors d'un scrutin serré qui pourrait déboucher sur la[...]

Lesotho : ouverture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont ouvert samedi au Lesotho où un million d'électeurs sont appelés à renouveler leur Parlement lors d'un scrutin qui s'annonce disputé, le Premier ministre Pakalitha[...]

Développement : l'ONG Save the children dénonce les conditions de vie des enfants sur le continent

Les pires pays au monde pour devenir mère sont africains. C’est la conclusion, accablante, du rapport de l’ONG américaine Save the children : dans les dix dernières places du classement, huit[...]

L'Afrique témoin du réchauffement entre Taiwan et la Chine

Le 10 octobre, Taiwan et la Chine ont célébré chacun de leur côté le centenaire de la République de Chine. L’occasion, pour les frères rivaux, de compter leurs[...]

Gestion des données : les câbles arrivent

Ils ont pour noms Seacom, Eassy, Teams ou Lion. Et abreuvent l’Afrique de milliers de gigabits. Le dernier-né, Wacs, sera ouvert en 2012 sur la façade atlantique.[...]

L'Afrique, grande surface arc-en-ciel

À l’étroit dans leurs frontières et dopés par l’essor des classes moyennes, les géants sud-africains poussent leurs pions sur le continent. Une offensive qui comporte son lot de[...]

Agoa : chronique d'une mort annoncée

Les États-Unis souhaitent étendre les franchises de frais douaniers aux pays pauvres non africains. Une lourde menace pour l'Agoa et fatalement pour les économies du continent.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces