Extension Factory Builder
13/05/2010 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président français (c.) et ses homologues congolais, camerounais, tchadien et centrafricain. Le président français (c.) et ses homologues congolais, camerounais, tchadien et centrafricain. © Reuters

En coulisses, le président français Nicolas Sarkozy s'active pour réunir un maximum de chefs d'État au sommet Afrique-France de Nice qui se tiendra les 31 mai et 1er juin prochains. Fera-t-il mieux que son prédecesseur Jacques Chirac ?

Dans le derby azuréen entre Cannes et Nice, la partie est serrée. Lors du sommet Afrique-France de Cannes, en février 2007, Jacques Chirac avait réuni quarante chefs d’État et de gouvernement. Lors de celui de Nice, les 31 mai et 1er juin, Nicolas Sarkozy ambitionne de faire mieux encore. Pour l’heure, trente-deux invités de prestige sont déjà annoncés. Parmi eux, l’Égyptien Hosni Moubarak – si sa santé le lui permet –, l’Éthiopien Mélès Zenawi, le Rwandais Paul Kagamé,­ le Sud-Africain Jacob Zuma et le Nigérian Goodluck Jonathan. La plupart des chefs d’État francophones sont également attendus, à deux exceptions près : le Congolais Joseph Kabila, qui laisse planer le doute, et l’Ivoirien Laurent Gbagbo,­ qui a d’abord dit non et qui fait dire à présent que ce non n’est peut-être pas définitif.

Les putschistes Sékouba Konaté et Salou Djibo conviés

Grands absents : le Soudanais Omar el-Béchir, poursuivi par la CPI, et le Zimbabwéen Robert Mugabe, sous le coup de sanctions de l’Union européenne. Sauf surprise de dernière minute, le Malgache Andry Rajoelina ne devrait pas non plus être invité, faute de consensus dans son pays. En revanche, deux autres putschistes, le général Sékouba Konaté et le commandant Salou Djibo, sont bel et bien conviés à Nice – ou sur le point de l’être. « Normal, dit-on à Paris. La Guinée et le Niger ont rempli les deux conditions nécessaires : ils ont fixé un cadre de transition consensuel et une date pour les élections. » A priori, aucun chef d’État maghrébin ne devrait traverser la Méditerranée, mais la France ne désespère pas de voir arriver in extremis le Tunisien Zine el-Abidine Ben Ali et même l’Algérien Abdelaziz Bouteflika.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

CAN 2015 : en Guinée Équatoriale, des couacs mais pas le chaos redouté

La catastrophe redoutée a, pour l'instant, été évitée en Guinée Équatoriale, qui n'a eu que 50 jours pour se préparer à l'organisation de la CAN-2015 après la[...]

Ebola : la situation reste "extrêmement préoccupante"

Malgré une nette baisse du nombre de personnes affectées par le virus Ebola, la situation reste "extrêmement préoccupante" en Afrique de l'ouest, a prévenu vendredi l'Organisation[...]

Diaporama : les plus grandes (et belles) églises d'Afrique

Le christianisme est la religion dominante en Afrique avec une part de fidèles estimée à plus de 60% en 2014. Jeune Afrique revisite pour vous la richesse architecturale de lieux de culte chrétiens sur[...]

Escrocs et charlatans

Chaque année, rituellement, je consacre mon premier "PS" aux voyantes, aux soi-disant extralucides, aux horoscopes, à tous ces escrocs et charlatans qui prétendent pouvoir prévoir[...]

Quatre-vingts ans de négritude

Au mois de mai prochain, le mouvement de la négritude aura 80 ans. Le mot est en effet apparu en 1935 sous la plume d'Aimé Césaire dans " L'Étudiant noir", journal mensuel de[...]

CAN 2015 : Bifouma, Aboubakar, Mahrez, Bolasie... meilleurs espoirs masculins

Ils ne sont pas les plus jeunes, certains fréquentent même le niveau international depuis quelques années sans pour autant avoir fait parler d'eux. Et si c'était pour cette fois-ci ?[...]

C.A.N. : Coupe de l'Apathie Nationale...

Si la déprime de nouvelle année engourdit les employés dans des bureaux qui tournent au ralenti, l'événement qui la console ne contribue pas à "booster" l'efficacité[...]

Économie africaine : 2015, l'année de tous les défis

En 2014, les espoirs de prospérité de l’Afrique ont été éprouvés par des crises économiques, sécuritaires et sanitaires. Et si elle trouvait, au coeur même de ces[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2574p008-009-bis.xml0 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2574p008-009-bis.xml0 from 172.16.0.100