Extension Factory Builder
21/04/2010 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sékouba Konaté dans la capitale ivoirienne, le 14 avril 2010. Sékouba Konaté dans la capitale ivoirienne, le 14 avril 2010. © LUC GNAGO/REUTERS

La sécurisation des frontières entre les deux États et l'éventuel rôle de Moussa Dadis Camara dans les troubles internes en Guinée étaient au menu des rencontres entre Sékouba Konaté son homologue ivoirien, il y a quelques jours.

Au cours de son séjour à Abidjan, du 13 au 15 avril, Sékouba Konaté, le président guinéen par intérim, s’est entretenu en tête-à-tête avec Laurent Gbagbo à deux reprises. D’abord, dans sa suite à l’hôtel Pullman. Ensuite, au palais présidentiel à l’occasion d’un déjeuner.

Le chef de l’État ivoirien, qui redoute que d’éventuelles infiltrations de rebelles guinéens ne perturbent le processus de sortie de crise dans son pays, a insisté sur la nécessité de sécuriser la frontière. Il a obtenu de son visiteur la promesse que les forces de sécurité guinéennes multiplieraient les ratissages dans cette zone.

Dadis derrière les troubles à Nzérékoré ?

En échange, Gbagbo s’est engagé à empêcher toute tentative de déstabilisation de la ville de Nzérékoré à partir du territoire ivoirien. « Mais il paraît qu’un de tes amis est derrière tout ce qui s’y passe », a-t-il lancé, non sans ironie. Réplique immédiate de son interlocuteur : « C’est la méthode Moussa Dadis Camara : il m’appelle tous les jours pour m’assurer de son soutien, alors qu’il finance des groupuscules pour défier l’autorité de l’État dans sa région natale. » Konaté est même convaincu que Dadis a téléguidé, à partir du Burkina où il réside depuis le mois de janvier, la mutinerie du 31 mars au camp militaire de Kaleya, à 110 km au sud de Conakry.

Avec Guillaume Soro, le Premier ministre et leader des Forces nouvelles (ex-rébellion), le numéro un guinéen s’est en revanche montré très ferme : « Je connais les rapports que Sidiki Konaté [le numéro deux des FN] et vous-même entreteniez avec Dadis. Je ne souhaite pour ma part m'ingérer d’aucune manière dans les affaires ivoiriennes. D’ailleurs, je n’ai pas le temps : je quitte le pouvoir dans moins de trois mois. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone depuis mars a désormais franchi le cap des 600 m[...]

Selon l'OMS, l'épidémie de virus Ebola "peut être stoppée" en Afrique de l'Ouest

Après une accalmie au mois d'avril, la grave épidémie de virus Ebola qui touche l'Afrique de l'Ouest est repartie à la hausse ces derniers jours. Selon des responsables de l'OMS, celle-ci peut encore[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Guinée : Ebola, la fièvre monte à Conakry

Ebola tue maintenant au Liberia et en Sierra Leone, mais c'est toujours la Guinée qui paie le plus lourd tribut. Reportage dans un hôpital de Conakry, où l'on se bat pour sauver des vies.[...]

Guinée : polémique entre Alpha Condé et MSF autour de l'épidémie d'Ebola

Le torchon brûle entre le président guinéen, Alpha Condé, et l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Lundi 23 juin, celle-ci avait ainsi estimé que l'épidémie[...]

Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle" en Afrique de l'Ouest, selon MSF

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a affirmé lundi que la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone comptaient "60 foyers actifs" de fièvre hémorragique, en grande partie due au[...]

Massacre du 28 septembre en Guinée : "Il y a aura une justice nationale", assure Cheick Sako

Une semaine après les déclarations du Général Sékouba Konaté - qui affirme avoir déposé auprès de la Cour pénale internationale (CPI) une liste de noms de[...]

Hausse des cas d'Ebola en Guinée

Une hausse des cas de fièvre hémorragique, essentiellement due au virus Ebola, suscite l'inquiétude des Guinéens, pays le plus affecté par l'épidémie qui affecte aussi la Sierra[...]

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus Ebola continue de se propager dans trois pays d'Afrique de l'Ouest. Le bilan s'alourdissant, l'épidémie actuelle est d'ores et déjà la[...]

Massacre du 28 septembre en Guinée : le Tigre, Sékouba Konaté, montre les dents

Le général Sékouba Konaté affirme avoir transmis à la CPI les noms des "véritables commanditaires" du massacre du 28 septembre 2009. La meilleure défense,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers