Extension Factory Builder
08/04/2010 à 14:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Awa Marie Coll-Seck en guerre contre le paludisme Awa Marie Coll-Seck en guerre contre le paludisme © Vincent Fournier / JA

À 59 ans, l’ancienne ministre sénégalaise de la Santé vit et travaille à Genève. Directrice exécutive du partenariat Roll Back Malaria (RBM), elle voyage aux quatre coins du monde pour faire reculer le paludisme.

Quand on l’interroge sur sa vie privée, Awa Marie Coll-Seck n’est pas très loquace. Sauf sur un point : « Je suis grand-mère depuis septembre dernier ! » Elle n’en dira pas plus sur ses deux filles et ses deux garçons, ni sur son mari, qui fait la navette entre le Sénégal et la Suisse.

Née en 1951 dans la capitale sénégalaise, diplômée de médecine à l’université de Dakar en 1978, elle se spécialise et devient, en 1989, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital universitaire de la ville. Syndicaliste, militante, après vingt ans d’exercice au Sénégal – où elle a diagnostiqué le premier cas de sida –, elle décide, en 1996, de s’engager plus avant dans l’action internationale en acceptant de diriger, depuis Genève, le département Politique, stratégie et recherche de l’Onusida.

Un an après son élection à la présidence du Sénégal, Abdoulaye Wade bat le rappel de l’élite du pays à l’étranger, et la professeure Coll-Seck revient au pays pour prendre les rênes du ministère de la Santé et de la Prévention, de 2001 à 2003. En deux ans, elle réussit à élargir la couverture vaccinale des enfants (de 30 % à 70 %), à améliorer la santé maternelle, à instaurer la gratuité de la césarienne… Sans toutefois parvenir à porter le budget de son ministère à 15 % de celui de l’État, comme elle l’aurait souhaité, mais à 10 % (contre 6 % en 2001).

Déçue par ce succès mitigé, elle dit cependant garder « un bon souvenir » de sa participation au gouvernement, avant de revenir à Genève, en mars 2004, pour diriger le partenariat Roll Back Malaria (RBM, « Faire reculer le paludisme »), créé en 1998 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), l’Unicef et la Banque mondiale. Pilotant une équipe d’une trentaine de personnes, elle coordonne le plan d’action mondial contre un parasite qui tue près de 1 million de personnes chaque année, dont 90 % en Afrique. « Je me bats pour mobiliser cette année 6 milliards de dollars, soit trois fois plus qu’en 2009 », martèle Awa Marie. Son objectif : que le fléau soit éradiqué d’ici à 2040.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Un baron dans l'arène

Article précédent :
Burqa : avis de tempête

Réagir à cet article

Sénégal

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique. Par[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade décline l'invitation de Macky Sall au sommet de la Francophonie

Dans un courrier adressé à Macky Sall, dont "Jeune Afrique" révèle en exclusivité la teneur, Abdoulaye Wade décline l'invitation de son successeur au sommet de la Francophonie[...]

Sénégal : questions sur le débarquement d'Alioune Ndao

Figure emblématique de la lutte contre l'enrichissement illicite, le procureur spécial a été remplacé au pied levé le 11 novembre. Sans explication.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Sénégal - Procès Karim Wade : le procureur spécial Alioune Ndao limogé

Alors que le procès de Karim Wade pour enrichissement illicite est en cours depuis trois mois et demi, le procureur spécial Alioune Ndao, qui portait l'accusation depuis deux ans, a été brutalement[...]

Nouvelle découverte de pétrole au large du Sénégal

Cairn Energy a annoncé une deuxième découverte de pétrole au large des côtes du Sénégal. Les réserves récupérables de ce puits sont estimées à 150[...]

Livres - Sénégal : Abdou vu par Diouf

L'ancien président sénégalais et "fils politique" de Léopold Sédar Senghor, sur le point de rendre son siège à la tête de l'Organisation internationale de la[...]

Bloomfield va noter six filiales de Bank of Africa

L'agence de notation Bloomfield Investment a été désignée par le groupe Bank of Africa pour noter six de ses filiales au Sénégal, en côte d'Ivoire, au Bénin, au Mali, au Niger[...]

Professeurs sans frontières : portraits d'éducateurs africains réclamés à travers le monde

Enseignants dans les plus grandes universités du monde, ils utilisent leur influence pour favoriser une meilleure diffusion du savoir en Afrique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers