Extension Factory Builder
08/04/2010 à 14:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Awa Marie Coll-Seck en guerre contre le paludisme Awa Marie Coll-Seck en guerre contre le paludisme © Vincent Fournier / JA

À 59 ans, l’ancienne ministre sénégalaise de la Santé vit et travaille à Genève. Directrice exécutive du partenariat Roll Back Malaria (RBM), elle voyage aux quatre coins du monde pour faire reculer le paludisme.

Quand on l’interroge sur sa vie privée, Awa Marie Coll-Seck n’est pas très loquace. Sauf sur un point : « Je suis grand-mère depuis septembre dernier ! » Elle n’en dira pas plus sur ses deux filles et ses deux garçons, ni sur son mari, qui fait la navette entre le Sénégal et la Suisse.

Née en 1951 dans la capitale sénégalaise, diplômée de médecine à l’université de Dakar en 1978, elle se spécialise et devient, en 1989, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital universitaire de la ville. Syndicaliste, militante, après vingt ans d’exercice au Sénégal – où elle a diagnostiqué le premier cas de sida –, elle décide, en 1996, de s’engager plus avant dans l’action internationale en acceptant de diriger, depuis Genève, le département Politique, stratégie et recherche de l’Onusida.

Un an après son élection à la présidence du Sénégal, Abdoulaye Wade bat le rappel de l’élite du pays à l’étranger, et la professeure Coll-Seck revient au pays pour prendre les rênes du ministère de la Santé et de la Prévention, de 2001 à 2003. En deux ans, elle réussit à élargir la couverture vaccinale des enfants (de 30 % à 70 %), à améliorer la santé maternelle, à instaurer la gratuité de la césarienne… Sans toutefois parvenir à porter le budget de son ministère à 15 % de celui de l’État, comme elle l’aurait souhaité, mais à 10 % (contre 6 % en 2001).

Déçue par ce succès mitigé, elle dit cependant garder « un bon souvenir » de sa participation au gouvernement, avant de revenir à Genève, en mars 2004, pour diriger le partenariat Roll Back Malaria (RBM, « Faire reculer le paludisme »), créé en 1998 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), l’Unicef et la Banque mondiale. Pilotant une équipe d’une trentaine de personnes, elle coordonne le plan d’action mondial contre un parasite qui tue près de 1 million de personnes chaque année, dont 90 % en Afrique. « Je me bats pour mobiliser cette année 6 milliards de dollars, soit trois fois plus qu’en 2009 », martèle Awa Marie. Son objectif : que le fléau soit éradiqué d’ici à 2040.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Un baron dans l'arène

Article précédent :
Burqa : avis de tempête

Réagir à cet article

Sénégal

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Sénégal : Karim Wade n'était pas éligible à la présidence !

La Constitution de 2001 stipule que les candidats à la présidence doivent être "exclusivement" de nationalité sénégalaise... Ce qui n'est pas le cas de Karim Wade.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers