Extension Factory Builder
31/03/2010 à 18:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Après Kigali, Libreville vient de décider une interdiction totale des sachets pour préserver l’environnement.

À partir du 1er juillet, le gouvernement gabonais n’admettra plus de sacs plastique « non recyclables » sur son territoire­. Annoncée le 4 mars par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, la mesure d’interdiction concerne aussi bien les résidents que les voyageurs étrangers. Les sachets plastique s’amoncellent dans les décharges, souillent les plages, s’infiltrent dans les canalisations, obstruent les égouts, et restent des années dans la nature. Fabriqués à base de polyéthylène d’origine pétrochimique, les sacs plastique polluent les sols et les nappes ­phréatiques pendant des périodes pouvant atteindre cent cinquante ans, car ils ne sont pas biodégradables. Les Gabonais devront donc apprendre à faire leurs courses munis d’un cabas ou de sacs biodégradables et compostables.

Le Gabon n’est pas le seul pays à s’attaquer à la pollution par les emballages plastique. Pour des raisons à la fois écologiques et sanitaires, l’Afrique du Sud a été le premier du continent à leur déclarer la guerre, notamment en faisant payer les sacs dans les supermarchés. Au Rwanda, où ils sont strictement prohibés, leur utilisation fait encourir au contrevenant une amende allant de 1 à 5 millions de francs rwandais(1 700 à 8 500 dollars). La loi y est remarquablement appliquée.

Au Kenya, où 4 000 tonnes de sachets en plastique fins sont produites chaque mois, le recyclage fonctionne mais reste insuffisant. À peine 25 % des déchets sont en effet ramassés, le reste finissant dans la nature. Idem en Afrique du Sud, où la réglementation impose l’utilisation de sacs épais, et recyclables, sans pour autant avoir instauré un système de collecte ou de tri des emballages usagés.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Villepin, général de division

Article pr�c�dent :
Hommage unanime à Zohra Sellami

Réagir à cet article

Gabon

Gabon : orphelins de Mba Obame

Gabon : orphelins de Mba Obame

C'était l'opposant numéro un. Sa disparition laisse un vide que ses anciens compagnons de route, pressés de prendre le relais avant la présidentielle de 2016, auront du mal à combler. Att[...]

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique,[...]

Gabon - G.-B. Mapangou : "Le décès de Mba Obame ne doit pas être utilisé comme un outil politique"

Alors que les forces de sécurité sont déployées dans Libreville, le gouvernement a annoncé avoir saisi mardi un important stock d'armes. De quoi raviver les tensions politiques en attendant le[...]

Le volcan gabonais

Le décès d'André Mba Obame, ancien frère d'armes, de coeur, mais aussi de lumière d'Ali Bongo Ondimba (ABO) sous le règne d'Omar avant d'en devenir le principal adversaire[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Football : une quarantaine de joueurs gabonais portent plainte contre leurs clubs

L’Association nationale des footballeurs professionnels au Gabon (ANFPG) a déposé plainte contre les clubs, à qui elle reproche notamment de ne pas respecter les contrats des joueurs en ce qui concerne[...]

Rap : le Gabonais Amenem fait le buzz avec son nouveau titre "Tobghe si"

En ce début de mois d'avril, c'est un rappeur gabonais qui fait le buzz dans le milieu du hip-hop africain. Avec 12 000 écoutes en neuf jours sur Soundcloud, le dernier titre d'Amenem s'impose comme l'un des[...]

Gabon : André Mba Obame, le "frère jumeau" d'Ali Bongo Ondimba qui se rêvait président

André Mba Obame n'est plus. Décédé dimanche 12 avril à 57 ans, il était l'un des personnages centraux de la scène politique gabonaise, marquée par les turbulences des[...]

Gabon : heurts à Libreville après l'annonce du décès d'André Mba Obame

L'annonce du décès d'André Mba Obame, ancien leader de l'opposition gabonaise, a suscité dimanche la colère de ses partisans à Libreville. Les manifestants ont incendié des[...]

Décès à Yaoundé de l'opposant gabonais André Mba Obame

 André Mba Obame est décédé dimanche à Yaoundé, au Cameroun. L'opposant gabonais et ancien ministre de l'Intérieur d'Omar Bongo Ondimba avait 58 ans.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2568p042-043.xml3 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2568p042-043.xml3 from 172.16.0.100