Extension Factory Builder
31/03/2010 à 18:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Après Kigali, Libreville vient de décider une interdiction totale des sachets pour préserver l’environnement.

À partir du 1er juillet, le gouvernement gabonais n’admettra plus de sacs plastique « non recyclables » sur son territoire­. Annoncée le 4 mars par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, la mesure d’interdiction concerne aussi bien les résidents que les voyageurs étrangers. Les sachets plastique s’amoncellent dans les décharges, souillent les plages, s’infiltrent dans les canalisations, obstruent les égouts, et restent des années dans la nature. Fabriqués à base de polyéthylène d’origine pétrochimique, les sacs plastique polluent les sols et les nappes ­phréatiques pendant des périodes pouvant atteindre cent cinquante ans, car ils ne sont pas biodégradables. Les Gabonais devront donc apprendre à faire leurs courses munis d’un cabas ou de sacs biodégradables et compostables.

Le Gabon n’est pas le seul pays à s’attaquer à la pollution par les emballages plastique. Pour des raisons à la fois écologiques et sanitaires, l’Afrique du Sud a été le premier du continent à leur déclarer la guerre, notamment en faisant payer les sacs dans les supermarchés. Au Rwanda, où ils sont strictement prohibés, leur utilisation fait encourir au contrevenant une amende allant de 1 à 5 millions de francs rwandais(1 700 à 8 500 dollars). La loi y est remarquablement appliquée.

Au Kenya, où 4 000 tonnes de sachets en plastique fins sont produites chaque mois, le recyclage fonctionne mais reste insuffisant. À peine 25 % des déchets sont en effet ramassés, le reste finissant dans la nature. Idem en Afrique du Sud, où la réglementation impose l’utilisation de sacs épais, et recyclables, sans pour autant avoir instauré un système de collecte ou de tri des emballages usagés.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Villepin, général de division

Article pr�c�dent :
Hommage unanime à Zohra Sellami

Réagir à cet article

Gabon

Gabon : à l'heure des comptes

Sur l'échiquier politique, comme sur les plans économique et social, les grandes manoeuvres ont commencé au Gabon. Objectif : la présidentielle 2016. Jeune Afrique fait le tour du pays.[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Gabon : le gouvernement instaure le paiement par bons de caisse pour riposter contre les grévistes

Certains enseignants gabonais, en grève depuis plus d'un mois, ont eu mercredi la mauvaise surprise de ne pas trouver les virements de salaire sur leurs comptes bancaires. Le gouvernement a décidé de les[...]

Gabon : pourquoi les fonctionnaires sont-ils en grève depuis plus d'un mois ?

Entrés en grève début février, les fonctionnaires gabonais ont voté aujourd'hui la reconduite de la grève générale. Ils réclament des revalorisations salariales.[...]

Cyclisme : les Africains, nouveaux princes de la "petite reine"

Pour la deuxième année consécutive, un Africain a remporté la Tropicale Amissa-Bongo, au Gabon. Le continent, nouvelle fabrique de champions ? De plus en plus d'experts le pensent.[...]

Gabon : Akanda ou Beverly Hills aux portes de la jungle

Créée il y a deux ans au nord d'une Libreville surpeuplée, la commune d'Akanda grandit à vue d'oeil. Cité idéale qui promeut la mixité sociale, ou gâchis[...]

Gabon : une potiche, Sylvia Bongo Ondimba ? Jamais !

À travers sa fondation pour la famille, Sylvia Bongo Ondimba occupe le terrain de la lutte contre la pauvreté. Avec succès ?[...]

Gabon : l'assurance maladie obligatoire, ça marche !

D'abord réservé aux plus démunis, le régime d'assurance maladie a été généralisé. Avec des consultations et des actes pris en charge de 80 à [...]

Gabon - Sylvia Bongo Ondimba : la santé, "en parler, c'est déjà sauver des vies"

Ces derniers mois, la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, a multiplié les actions de sensibilisation pour favoriser la détection précoce des cancers féminins. Elle en dresse le[...]

Gabon : une société suisse réclame 8 millions de dollars à l'État et fait saisir un Boeing

Depuis deux semaines, un avion de la République gabonaise est immobilisé à l'aéroport d'Orly, en France. Saisi par la justice française, il est au centre d'un litige entre une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2568p042-043.xml3 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2568p042-043.xml3 from 172.16.0.100