Extension Factory Builder
08/03/2010 à 17:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La présidente de la FIDH Souhayr Belhassen La présidente de la FIDH Souhayr Belhassen © Vincent Fournier/J.A.

Présidente de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH)

Il y a un an, la FIDH lançait la campagne « L’Afrique pour le droit des femmes – Ratifier et respecter ! » Depuis, un travail inédit d’enquête a été accompli. Il est publié ce 8 mars sous la forme d’un « Cahier d’exigences » adressé aux gouvernements.

Jeune Afrique : Quels sont les premiers résultats de la campagne ?

Souhayr Belhassen : Nous avons mobilisé les ligues nationales et plusieurs ONG. Parallèlement aux actions de sensibilisation, nous avons choisi d’élaborer un cahier où, pour chaque pays, une fiche rappelle l’état du droit, recense les avancées et répertorie les violations précises des droits des femmes. C’est une manière de faire honte à certains États, de les mettre face à leurs responsabilités. La plupart ont ratifié la convention de l’ONU et le protocole de l’UA sur les droits des femmes. Aujourd’hui, notre combat est de faire en sorte que les textes soient appliqués.

Quelles sont les urgences ?

La lutte contre les violences faites aux femmes, le continent détenant de tristes records. L’Afrique du Sud occupe la première place mondiale en ce domaine. En RD Congo, notre mobilisation est très forte. J’ai le souvenir d’une fillette de 8 ans, en petite robe rose et sandales, venue raconter que, pendant deux jours, elle avait été violée sans discontinuer. Il faut que ces violences soient criminalisées et, surtout, ne soient pas banalisées.

Comment réagissez-vous à l’échec de la promulgation du premier Code de la famille au Mali ?

Alors qu’un texte avait été adopté par le Parlement, des milliers d’hommes et de femmes sont descendus dans la rue, estimant qu’il contrevenait aux principes de l’islam. Dès qu’on touche au droit des femmes, on touche au cœur de la société. Les hommes perçoivent cela comme une perte de pouvoir.

Il est trop facile de se référer aux préceptes coraniques pour dire qu’on ne peut pas transgresser le religieux. En Tunisie, les textes n’ont pas été transgressés, ils ont été interprétés, ce qui a permis d’abroger la répudiation, de permettre à la femme d’accéder à la propriété, etc.

La discrimination positive est-elle le seul moyen d’augmenter la représentation des femmes en politique ?

Nous sommes évidemment favorables à l’instauration de quotas, comme cela a été fait l’an dernier au Maroc ou au Burkina. Mais l’outil essentiel reste l’alphabétisation et le niveau d’éducation des femmes. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo… Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Sondage : votez pour le footballeur africain de l'année 2014 !

Coupe du monde, éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015, championnats, ligues des champions... L'année footballistique a été riche en rebondissements et les joueurs ont été[...]

Photographie : Pascal Maitre, la vie en plus

Exposé récemment à la Maison européenne de la photographie, le reporter Pascal Maitre reste fidèle à la presse, qui lui permet de montrer au mieux l'énergie vitale du[...]

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Impulsé par la France, le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s'est tenu à Dakar les 15 et 16 décembre. À l'heure du bilan, voici cinq points marquants qui ressortent des[...]

Miss Monde : 5 Africaines sacrées depuis 1951, dont 3 Sud-Africaines et 1 Égyptienne blanches

Rolene Strauss, une étudiante sud-africaine en médecine de 22 ans a été élue dimanche Miss Monde devant 121 candidates venues des quatre coins de la planète. C'est la 5e Miss africaine[...]

Le forum de Dakar, un Davos de la sécurité en Afrique ?

Co-organisé par le ministère français de la Défense et par l’État sénégalais, le forum international sur la paix et la sécurité en Afrique aura lieu les 15 et[...]

Facebook souhaite ajouter l'Afrique à ses amis

Dans un continent encore peu connecté, le réseau social mondial multiplie les initiatives : accès gratuit, applications adaptées, drones... Jusqu'où ira Mark Zuckerberg pour y imprimer sa[...]

L'Afrique aime moins le pape François... que l'Europe

Selon un rapport d'enquête publié jeudi par le Pew Research Center de Washington, le pape François jouit d'une opinion favorable dans la majeure partie du monde. Mais seuls 44 % des Africains interrogés[...]

Twitter et l'Afrique : l'année 2014 en dix #hashtags

Coupe du monde, cérémonie des Oscars, émeutes à Ferguson, épidémie d'Ebola, Boko Haram... L'actualité de l'année 2014 a été riche et les réseaux sociaux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers