Extension Factory Builder
02/03/2010 à 12:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Pour abriter le premier sommet Maroc-Union européenne (UE), la présidence espagnole a choisi Grenade, dernier bastion de la présence musulmane en Espagne, symbole de l’ancienneté des liens qui unissent les deux royaumes voisins.

Hispanophone émérite, le roi du Maroc lui-même n’a jamais caché son attachement au royaume ibérique. Dans un entretien au magazine américain Time en 2000, il a même avoué qu’il appelait le roi d’Espagne « Oncle Juan » et lui demandait régulièrement conseil. L’Espagne a beau être le deuxième partenaire commercial du Maroc et l’un de ses principaux bailleurs de fonds, de très forts contentieux demeurent. La gestion des flux migratoires, les accords agricoles et de pêche ou le statut de Ceuta et Melilla sont autant de dossiers épineux.

En faisant du sommet de Grenade une des priorités de sa présidence, José Luis Zapatero s’est posé comme le meilleur avocat du Maroc au sein de l’UE. Une position qui n’a pas manqué de hérisser le voisin français… Premier partenaire commercial et premier bailleur de fonds du Maroc, la France n’a pas l’intention de laisser à l’Espagne tous les bénéfices politiques de ce sommet. C’est peut-être ce qui explique la visite, à Rabat, les 18 et 19 février, du secrétaire d’État aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, qui n’a cessé de rappeler « le rôle essentiel de la France dans le renforcement des relations entre l’UE et le Maroc ». « Il ne faut pas croire qu’il y a une concurrence diplomatique entre l’Espagne et la France, tempère un diplomate marocain. Il y a une convergence de vues et même une continuité d’action. C’est sous la présidence française qu’a été octroyé le statut avancé et sous la présidence espagnole que se tient le premier sommet. » Une vision que partage totalement l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Luis Planas Puchades : « La France et l’Espagne ont la même vision stratégique. Évidemment, nos entreprises sont souvent en concurrence, mais c’est logique dans une économie de marché. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Hassan II ouvre la voie

Article précédent :
Le rêve européen

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : 20 ans de prison pour un pédophile britannique

Maroc : 20 ans de prison pour un pédophile britannique

Robert Bill, un ancien enseignant gallois de 59 ans, a été condamné mardi à 20 ans de prison pour "enlèvement" et "tentatives de viol" sur mineures.[...]

Maroc : Jesa, dessine-moi un projet

Fruit de l'union entre OCP et l'américain Jacobs, la coentreprise met ses connaissances techniques au service de l'exploitation du phosphate.[...]

Maroc : les islamistes signent une "Charte de la majorité" avec leurs alliés

Le Parti justice et développement (PJD, islamiste), à la tête du gouvernement marocain, a signé une charte avec ses alliés afin "d’accélérer les réformes" et[...]

Maroc : Mohamed Fizazi, le salafiste de Sa Majesté

"Je n'ai pas retourné ma veste, je la porte désormais à l'endroit", explique Mohamed Fizazi. Condamné à trente ans de prison après les attentats de Casablanca en 2003, cette[...]

Maroc : le débat sur la légalisation du cannabis est relancé

En organisant un week-end de rencontre et de débats dans le Rif, le parti Authenticité et modernité (PAM) a récemment relancé le débat sur la légalisation partielle du cannabis[...]

Rachid Benbrahim Andaloussi : "Faire classer Casablanca au patrimoine mondial par l'Unesco"

Lancées à Casablanca en 2009, les journées du patrimoine sont devenues au fil du temps l’un des grands rendez-vous culturels du printemps : 26 000 participants pour la dernière édition[...]

Amine Tazi-Riffi, rattrapé par l'Afrique

Né en Suisse, Amine Tazi-Riffi n'a renoué avec ses origines marocaines qu'après la trentaine. Et a découvert, au passage, un marché prometteur. Depuis, l'ingénieur pilote[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Sommet UE - Afrique : l'important, c'est d'y participer !

Accords de partenariat économique, compétence de la CPI, droits des homosexuels... Africains et Européens ne sont pas d'accord sur tout, loin s'en faut. Mais ils se sont parlés avec franchise.[...]

Afrobaromètre : hommes-femmes, le choc des égaux en Afrique

Scolarisation, divorce, héritage... Les discriminations entre les sexes ont tendance à régresser. Sinon dans les faits, du moins dans les mentalités, selon une enquête[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers