Extension Factory Builder
02/03/2010 à 12:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Pour abriter le premier sommet Maroc-Union européenne (UE), la présidence espagnole a choisi Grenade, dernier bastion de la présence musulmane en Espagne, symbole de l’ancienneté des liens qui unissent les deux royaumes voisins.

Hispanophone émérite, le roi du Maroc lui-même n’a jamais caché son attachement au royaume ibérique. Dans un entretien au magazine américain Time en 2000, il a même avoué qu’il appelait le roi d’Espagne « Oncle Juan » et lui demandait régulièrement conseil. L’Espagne a beau être le deuxième partenaire commercial du Maroc et l’un de ses principaux bailleurs de fonds, de très forts contentieux demeurent. La gestion des flux migratoires, les accords agricoles et de pêche ou le statut de Ceuta et Melilla sont autant de dossiers épineux.

En faisant du sommet de Grenade une des priorités de sa présidence, José Luis Zapatero s’est posé comme le meilleur avocat du Maroc au sein de l’UE. Une position qui n’a pas manqué de hérisser le voisin français… Premier partenaire commercial et premier bailleur de fonds du Maroc, la France n’a pas l’intention de laisser à l’Espagne tous les bénéfices politiques de ce sommet. C’est peut-être ce qui explique la visite, à Rabat, les 18 et 19 février, du secrétaire d’État aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, qui n’a cessé de rappeler « le rôle essentiel de la France dans le renforcement des relations entre l’UE et le Maroc ». « Il ne faut pas croire qu’il y a une concurrence diplomatique entre l’Espagne et la France, tempère un diplomate marocain. Il y a une convergence de vues et même une continuité d’action. C’est sous la présidence française qu’a été octroyé le statut avancé et sous la présidence espagnole que se tient le premier sommet. » Une vision que partage totalement l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Luis Planas Puchades : « La France et l’Espagne ont la même vision stratégique. Évidemment, nos entreprises sont souvent en concurrence, mais c’est logique dans une économie de marché. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Hassan II ouvre la voie

Article pr�c�dent :
Le rêve européen

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Ciments du Maroc consolide ses positions

Ciments du Maroc consolide ses positions

Dans un marché local toujours en berne, la filiale d'Italcementi se bat pour rester numéro deux. Et permettre au groupe italien de poser ses premiers jalons au sud du Sahara.[...]

Nabil Dirar (AS Monaco) : "Je ne regrette pas d'avoir choisi le Maroc"

À 29 ans, le milieu de terrain marocain est l'un des cadres de l’AS Monaco, plus que jamais en lice pour disputer la prochaine Ligue des champions après sa victoire à Lens (3-0) dimanche. Nabil Dirar[...]

Maroc : la polémique darija divise le royaume

Faut-il ou non introduire l'arabe dialectal dans les cursus scolaires ? La question divise le royaume. Éléments de réponse.[...]

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2564p042-045.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2564p042-045.xml1 from 172.16.0.100