Extension Factory Builder
02/03/2010 à 12:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Pour abriter le premier sommet Maroc-Union européenne (UE), la présidence espagnole a choisi Grenade, dernier bastion de la présence musulmane en Espagne, symbole de l’ancienneté des liens qui unissent les deux royaumes voisins.

Hispanophone émérite, le roi du Maroc lui-même n’a jamais caché son attachement au royaume ibérique. Dans un entretien au magazine américain Time en 2000, il a même avoué qu’il appelait le roi d’Espagne « Oncle Juan » et lui demandait régulièrement conseil. L’Espagne a beau être le deuxième partenaire commercial du Maroc et l’un de ses principaux bailleurs de fonds, de très forts contentieux demeurent. La gestion des flux migratoires, les accords agricoles et de pêche ou le statut de Ceuta et Melilla sont autant de dossiers épineux.

En faisant du sommet de Grenade une des priorités de sa présidence, José Luis Zapatero s’est posé comme le meilleur avocat du Maroc au sein de l’UE. Une position qui n’a pas manqué de hérisser le voisin français… Premier partenaire commercial et premier bailleur de fonds du Maroc, la France n’a pas l’intention de laisser à l’Espagne tous les bénéfices politiques de ce sommet. C’est peut-être ce qui explique la visite, à Rabat, les 18 et 19 février, du secrétaire d’État aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, qui n’a cessé de rappeler « le rôle essentiel de la France dans le renforcement des relations entre l’UE et le Maroc ». « Il ne faut pas croire qu’il y a une concurrence diplomatique entre l’Espagne et la France, tempère un diplomate marocain. Il y a une convergence de vues et même une continuité d’action. C’est sous la présidence française qu’a été octroyé le statut avancé et sous la présidence espagnole que se tient le premier sommet. » Une vision que partage totalement l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Luis Planas Puchades : « La France et l’Espagne ont la même vision stratégique. Évidemment, nos entreprises sont souvent en concurrence, mais c’est logique dans une économie de marché. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Hassan II ouvre la voie

Article pr�c�dent :
Le rêve européen

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : El Othmani, numéro deux du PJD, relance le débat sur l'avortement

Maroc : El Othmani, numéro deux du PJD, relance le débat sur l'avortement

Saadeddine El Othmani, le numéro deux du Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste), a assuré lundi dans une tribune être "pour la légalisation de l’avortement dans certai[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Maroc : les galères de Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers à Tanger

Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers, vivote depuis des mois à Tanger et tente d'oublier une expérience récente dans une famille aisée de la ville, faite d'exploitation et de[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Côte d'Ivoire - Maroc : sur le Sahara, on a frôlé la crise diplomatique

Youssoufou Bamba, l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU, a eu des propos sur le Sahara occidental qui ont été désavoués par le président Ouattara en personne.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Maroc : Abdellatif Hammouchi, de l'ombre à la lumière

Il y a un an, le patron du renseignement intérieur marocain était convoqué par une juge française, ce qui provoquait une crise diplomatique entre Paris et Rabat. Aujourd'hui, la France le[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2564p042-045.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2564p042-045.xml1 from 172.16.0.100